Amélanchier

Les amélanchiers représentent un genre arbustif aux nombreuses qualités : une silhouette harmonieuse, des fleurs blanches printanières, légères et abondantes, des fruits comestibles et un feuillage automnal flamboyant. Ces petits arbres sont de plus très tolérants et favorables à la biodiversité.

Fleurs de l'amélanchier

Botanique

N. scientifique Amelanchier
Famille Rosacées
Origine Amérique du nord, Europe pour Amelanchier ovalis
Floraison avril, mai
Fleurs blanc
Typearbre
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteurde 3 à 10 m selon les espèces
Toxicitéfruits comestibles, utilisables en tarte, en confiture ou en fruits frais

Planter et cultiver

Rusticité très rustique
Exposition soleil, mi-ombre
Solriche, profond
Acidité tous les amélanchiers américains sont acidophiles. Amelanchier asiatica tolère le calcaire
Humidité frais
Utilisationhaie libre, isolé
Plantationen automne pour être assuré de profiter de la floraison dès le premier printemps
MultiplicationSemis en pépinière dès la maturité des graines (stratification préferable au préalable), boutures herbacées en juin ou semi-ligneuses en août/septembre à l’étouffée, marcottage, séparation des rejets
TailleLes jeunes sujets peuvent subir une taille légère juste après la floraison afin d’équilibrer la silhouette et de l’aérer. N’intervenez qu’en cas de réelle nécessité. Il faut toutefois empêcher un buissonnement trop dense car lorsque les tiges sont trop serrées, elles ont tendance à s’entrelacer.
Sensibilité le feu bactérien
Fleurs de l'amélanchier
Amélanchier bartramiana -Détail des fleurs et des feuilles- de Brétigny-sur-Orge (91)
Amélanchier à feuilles ovales (Amelanchier ovalis) -Feuilles et fruits- d'Arpajon- Parc de la La Prairie

Le genre Amelanchier comprend une 30 à 40 espèces de petits arbres ou d’arbustes répartis irrégulièrement dans l’hémisphère nord. La plupart des espèces (environ 33) sont originaires du continent nord-américain, tandis que 6 autres sont originaires d’Europe et d’Asie. Les amélanchiers sont de remarquables plantes de jardins, considérés comme des plantes des 4 saisons : ils ont un intérêt qui évolue au fil des saisons, et sont attractifs pour la petite faune du jardin, donc favorables à la biodiversité.

Les amélanchiers appartiennent à la famille des Rosacées, comme les rosiers, mais dans une branche plus évoluée : la sous-famille des Maloideae, caractérisée par un syncarpe ou fruit soudé comme la pomme.

Une différenciation entre les espèces un peu trouble

Au sein de ce genre, les espèces sont plutôt variables et dans le cas des espèces américaines, elles sont réparties de manière souvent continue sur des zones géographiques très étendues. Ainsi 2 individus à l’opposé géographiquement peuvent donner lieu à 2 espèces, mais avec tous les intermédiaires qui existent l’intervalle. De plus, les espèces s’hybrident facilement lorsqu’elles sont dans la même zone géographique. Ce qui fait que le nombre d’espèces décrites est plutôt discuté : nous parlerons donc parfois d’un complexe d’espèces.

Les principales qualités horticoles des amélanchiers

Beaucoup de qualités

  • leur floraison printanière souvent blanche est à la fois délicate et abondante. Nectarifères et mellifères, les fleurs sont favorables au maintien des insectes dans le jardin.

  • les feuilles qui débourrent au printemps ont une teinte rosée.

  • les fruits en grappe, noir bleuté ou pourpre violacé à la mi-été sont décoratifs, nutritifs pour les oiseaux, et comestibles pour les humains. Certaines variétés, notamment d’Amelanchier alnifolia, ont été sélectionnées pour la qualité de leurs fruits.

  • les feuilles des espèces caduques prennent des couleurs très vives avant de tomber en automne.

  • le branchage de l’amélanchier, fin et issu de bourgeons alternes, lui donne une agréable silhouette aérienne.

  • les amélanchiers sont parfaitement malléables par la taille, on en fait des haies comme des arbustes isolés que l’on peut limiter en envergure à souhait.

  • robustes, tolérants, très rustiques, ils sont vraiment de culture facile. Beaucoup d’espèces supportent les sols lourds et un peu humides ou encore acceptent de croître dans un sol pauvre.

  • ils se multiplient facilement par boutures, par greffes sur les genres Amelanchier, Crataegus Sorbus, par transplantation de rejets racinés, mais moins aisément par semis (stratification longue et hybridation fréquente).

Ce qui est moins plaisant chez les Amélanchiers

  • l’espèce est parfois difficile à déterminer.

  • certaines espèces ne supportent pas la sécheresse.

  • le vent, s’il est souvent bien supporté, peut abîmer la floraison un peu tendre.

  • pour une culture en arbre de haute tige, il faudra enlever régulièrement les rejets, notamment quand il est jeune.

  • certaines espèces ou variétés pourraient être sensibles au feu bactérien (à confirmer)

Utilisation des amélanchiers ?

La plupart des espèces proposées sont de petits arbres élégants, idéaux pour les espaces restreints, les petits jardins. De plus, leur ombre est plutôt légère. Les plus grands spécimens sont absolument magnifiques dans les espaces dégagés.

En haie, les amélanchiers acceptent la taille régulière, fleurissant très bien ; par contre puisqu’ils sont taillés après la floraison, ils auront une production de fruits réduite. Ils sont intéressants dans la haie libre aussi, avec une forme naturelle agréable, et leur attraction pour les oiseaux.

Les Amélanchiers sont parfois cultivés pour leurs fruits.

A. Alnifolia, A. canadensis, A. laevis et A. lamarckii sont les espèces les plus utilisées en horticulture, parfois sous forme de cultivars.

Leur bois dense permet de faire de solides outils.

Les feuilles font un succédané de thé.

Le fruit de l’amélanchier : l’amélanche

L’amélanche appelée poire sauvage au Québec est comestible en général, mais plus ou moins digne d’intérêt selon les espèces. L’amélanche fait parfois l’objet d’une production commerciale. Large de 0,8 à 15 mm, elle ressemble à une petite cerise bleutée ou violine pourvue d’un cercle de sépales persistants. Elle est sucrée, plus ou moins juteuse et parfumée avec une saveur rapprochant la myrtille, et elle contient quelques petites graines. L’amélanche est très appréciée aussi des oiseaux.  Elle est riche en oligo-éléments tels que le fer et le cuivre. Si vous préférez des fruits acidulés, il vaut mieux la déguster avant qu’elle ne soit trop foncée.

On peut la manger fraiche, séchée comme un raisin, en faire des pâtisseries et des confitures. Certaines recettes de viandes sont agrémentées de cette fausse baie.

Les amélanchiers étant autofertiles, ils produisent facilement des fruits.

Quelques espèces du genre Amelanchier

Amelanchier lamarckii ou amélanchier de Lamarck, est l’une des espèces les plus couramment cultivées. Il est utile en tant que petit arbre (6/7 m), de forme harmonieuse avec un houppier évasé et un fin branchage ; c’est aussi un buisson à recéper, à utiliser en massif ou en haie fleurie. Sa floraison printanière est mellifère et parfumée. De plus, Amelancher lamarckii est des plus tolérantes : son acclimatation est quasiment inratable. Il supporte la taille régulière d’une haie ou le façonnage d’un bel arbre isolé, ses fruits se mangent ou nourrissent les oiseaux et son feuillage s’enflamme en automne. Seul petit bémol, il peut parfois drageonner.

Amelanchier canadensis, haut de 6 à 8 m, est un arbre nord-américain. Sa forme est élancée puis évasée en coupe. Il fleurit abondamment en fines fleurs blanches et un peu pendantes. Il aime un sol acide et humide, mais supporte quelques sécheresses ponctuelles. Il débourre dans une jolie teinte rougeâtre au printemps, ses couleurs automnales sont un peu plus discrètes  que chez les autres espèces : un ton orangé tirant sur la couleur rouille. Ses fruits pourpres sont juteux.

Amelanchier arborea haut jusqu’à 12 m, est une belle espèce nord-américaine aux longues grappes pendantes et aux jolies feuilles cordées. Il préfère un sol humide, mais bien drainé, plutôt acide. Amelanchier arborea ‘Robin Hill’ est réputé pour la haute tige.

Amelanchier laevis ou l’amélanchier lisse, nord américain, est proche d’Amélanchier arborea. Il fait un bel arbre multitronc de 7 m de hauteur, dont la floraison est très blanche. La variété ‘Snowflake’ produit des fleurs plus grandes. Amelanchier laevis ‘Prince Charles' est une forme fastigiée qui fleurit avant l’arrivée des feuilles et qui rougit bien en automne.

Amelanchier spicata (syn Amelanchier stolonifera), l’amélanchier en épi, haut de 2 m, est prolifique et drageonnant. Idéal pour les haies champêtres, fructifères ou libres, ses fruits sont sucrés et juteux, mais tout de même de qualité inférieure à celles de Amelanchier alnifolia

Amelanchier ovalis, l’amélanchier à feuilles rondes ou amélanchier commun est notre espèce indigène, donc européenne. Elle est présente en France en climat méditerranéen ou continental, donc présent sur l’est du pays, par exemple dans les Alpes jusqu’à 2000 m d’altitude. Autrefois cultivé dans les jardins, ce petit arbre ou arbuste est haut jusqu’à 3 m et de croissance lente. C’est une espèce d’amélanchier clairement xérophyte, qui supporte le sec, et adaptée aux coteaux calcaires. Ses fruits sont comestibles, ses fleurs sont nectarifères et parfumées. Ses feuilles virent à l’écarlate en automne.

Amelanchier alnifolia, l’amélanchier à feuilles d’aulne, assez rondes et velues, est considéré comme une espèce fruitière. C’est sans doute l’espèce qui produit les fruits les plus agréables. De 1,5 cm de diamètre, ils sont noirs, juteux avec une saveur intermédiaire entre la myrtille et la pomme et sont mangés frais, ou utilisés pour faire des confitures et des desserts. Amelanchier alnifolia produit un bel arbre ou des fourrés stolonifères. Il est capable de croître sur des sols pauvres, mais préfère qu’ils soient un peu humides.

Amelanchier bartramiana, l’amélanchier de Bartram ou l’amélanchier boréal est l’espèce distribuée jusqu’à la plus haute latitude en Amérique du Nord (jusqu’au Québec). C’est une petite espèce, rare en culture, haute de 0,50 à 2,50 m ; il mesure environ 1,50 m à 10 ans. Cet amélanchier boréal est très rustique, facile à différencier des autres : ses feuilles ovales sont presque sessiles (sans pétiole), ses fleurs plus rondes et un peu plus grandes sont solitaires ou par 4 maximum, éparpillées de charmante manière sur les branches. Il est mis en valeur en isolé et n’a pas besoin d’être taillé. Lorsqu’il est ombragé, ses feuilles deviennent plus allongées. Ses baies sont bleu violacé, comestibles, mais peu juteuses. Sa coloration automnale est magnifique : du jaune orangé au rouge.

Il existe une variété horticole plus colonnaire : Amelanchier bartramiana ‘Eskimo’

Amelanchier sanguinea (syn Amelanchier amabilis) ou amélanchier sanguin est plus rarement cultivé. Nord américain, il mesure jusqu’à 10 m dans sa patrie, mais se limite en culture à 4 m ; ses rameaux sont rouges et ses feuilles sont rondes et joliment nervurées.

Amelanchier humilis, amélanchier bas ou petit amélanchier, est une petite espèce arbustive haute de 1,20 m, avec de belles feuilles obovales, capable de drageonner. Il est intéressant pour faire la haie libre. Ses fruits sont rouges à noirâtres.

Amelanchier sinica est une espèce asiatique ; cet amélanchier de Chine produit un arbre haut de 3 à 5 m, exceptionnellement 15 m. Ses feuilles caduques sont elliptiques son branchage et ses bourgeons sont de couleur brun violacé. Ses fleurs sont assez grandes (jusqu’à 4,5 cm de diamètre). Ses fruits noirs mesurent 1 cm de diamètre.

Le saviez-vous ?

Les amélanchiers étaient très utilisés par les indiens d’Amérique qui faisaient sécher les fruits au soleil pour les conserver. Ils les consommaient avec le pemmican (viande de bison séchée, fermentée et pressée).

Au Canada, on consomme couramment du rôti de bœuf accompagné d’une sauce à l’amélanchier. On trouve aussi au Québec, vendue en pot, de la « tartinade de baies d’amélanchier », qui est une sorte de compote que l’on peut utiliser telle quelle ou comme ingrédient dans les sauces.

Le nom « Amelanchier » est dérivé du provençal ou du savoyard amélancier qui désigne l’espèce indigène (Amelanchier vulgaris) qui était également appelée néflier sauvage.

Espèces et variétés de Amelanchier

Le genre comprend 26 espèces d’arbres et d’arbustes caducs

  • Amelanchier canadensis forme un arbre drageonnant, dense, érigé. Les feuilles ovales, de 4 à 5 cm de long, vert moyen en été, deviennent jaunes, puis rouges en automne. Jeunes elles sont veloutées dessous, puis elles perdent leur pilosité. En avril, les grappes, érigées, de 3 à 6 cm, sont formées de fleurs blanches aux pétales triangulaires. En juillet, apparaissent des fruits bleu-noir, de 8 à 10 mm de diamètre, sucrés, mais peu parfumés.
  • Amelanchier laevis est un petit arbre au port étalé formant parfois une touffe. Les feuilles ovales, de 4 à 6 cm de long, bronze pourpré à la naissance sont totalement glabres. Vert moyen en été, elles virent à l’orangé et au rouge en automne. En avril, les grappes, pendantes, de 4 à 12 cm, sont composées de fleurs blanches, odorantes, de 3 cm de diamètre. Dans le courant de l’été apparaissent des fruits bleu-noir, de 1,5 cm de diamètre, comestibles, au goût sucré.
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Amélanchier à feuilles ovales, Amélanchier commun, Amelanchier ovalis Amélanchier à feuilles ovales, Amélanchier commun, Amelanchier ovalis

Amelanchier ovalis ou amélanchier commun est l'unique espèce européenne du genre. Elle se différencie des autres en étant une plante xérophyte et calcicole, donc idéale pour terrain sec et...

Amélanchier à feuilles d'aulne, Amélanchier fruitier, Amelanchier alnifolia Amélanchier à feuilles d'aulne, Amélanchier fruitier, Amelanchier alnifolia

Amelanchier alnifolia, l'amélanchier à feuilles d'aulne, est un arbuste à petits fruits, les amélanches, encore trop peu cultivé en Europe, alors que sa culture est facile. C'est l'espèce fruitière...

Amélanchier lisse, Amelanchier laevis Amélanchier lisse, Amelanchier laevis

Amelanchier laevis, l'amélanchier lisse, est un bel arbre, petit, au port soigné et harmonieux. Ses fleurs abondantes sont légèrement parfumées, son feuillage est coloré au printemps et puis prend...

Amélanchier du Canada, Amelanchier canadensis Amélanchier du Canada, Amelanchier canadensis

Amelanchier canadensis, l'amélanchier du Canada est un petit arbre paysager remarquable et facile à cultiver. Son élégante silhouette est mise en valeur en hiver par une écorce lumineuse, au...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Christianne (Nord)
    Nous en avons un qui a bien fleuri et quelques fruits mais pas eu l'occasion d'y goûter, nos petits oiseaux sont venus faire banquet chez nous :) l'an prochain on espère y goûter :)
    Répondre à Christianne
    Le 14/10/2018 à 10:04
  • Pierrette Jean
    En photo c'est très joli, j'ai hâte de le voir en terre. C'est l'amélanchier Canadensis.
    Répondre à Pierrette Jean
    Le 01/10/2012 à 21:34