Amélanchier

Fleurs de l'amélanchier

Botanique

Nom latin  : Amelanchier
Famille  : Rosacées
Origine  : Amérique du nord, Europe pour Amelanchier ovalis
Période de floraison : avril, mai
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbre
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : de 3 à 10 m selon les espèces
Toxicité : fruits comestibles, utilisables en tarte, en confiture ou en fruits frais

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : riche, profond
Acidité du sol  : tous les amélanchiers américains sont acidophiles. Amelanchier asiatica tolère le calcaire
Humidité du sol  : frais
Utilisation : haie libre, isolé
Plantation, rempotage : en automne pour être assuré de profiter de la floraison dès le premier printemps
Méthode de multiplication : Semis en pépinière dès la maturité des graines (stratification préferable au préalable), boutures herbacées en juin ou semi-ligneuses en août/septembre à l’étouffée, marcottage, séparation des rejets
Taille : Les jeunes sujets peuvent subir une taille légère juste après la floraison afin d’équilibrer la silhouette et de l’aérer. N’intervenez qu’en cas de réelle nécessité. Il faut toutefois empêcher un buissonnement trop dense car lorsque les tiges sont trop serrées, elles ont tendance à s’entrelacer.
Maladies et ravageurs : le feu bactérien

Ce merveilleux arbuste est sans nul doute appelé à connaître un vrai succès dans nos jardins, car il a tout pour plaire, et un talent fou pour donner à la vie du jardin le vrai rythme des saisons.

En avril-mai, l'amélanchier se couvre d'une neige de fleurs étoilées blanches teintées de rose parfois même parfumées, l'été le pare de baies (les amélanches) aussi savoureuses que décoratives, l'automne est son plus beau spectacle, flamboiement de cuivre et de pourpre.

Superbe en plantation isolée avec sa belle silhouette ample et élégante, l'amélanchier est remarquable en massif ou en haie bocagère. Un merveilleux ami à découvrir sans tarder !

Faut-il beaucoup arroser les amélanchiers ?

Tout dépend du type de sol dont vous disposez et de la température ambiante. Il est prudent de réaliser un paillage dans le courant du mois de mai, en étalant une couche organique de 10 cm d’épaisseur au pied de l’arbre. Vous pouvez utiliser du compost à demi décomposé, du mulch d’écorce, de la paillette de lin, des coques de cacao, des aiguilles de pin, etc. Le paillis va empêcher l’évaporation du sol et conserver une certaine humidité.

Dès que la température dépasse les 25 °C, il est bon d’arroser l’amélanchier à raison de deux fois par semaine. Comptez environ 50 l par intervention pour un sujet adulte.

Le saviez-vous ?

  • Les amélanchiers étaient très utilisés par les indiens d’Amérique qui faisaient sécher les fruits au soleil pour les conserver. Ils les consommaient avec le pemmican (viande de bison séchée, fermentée et pressée).

  • Au Canada, on consomme couramment du rôti de bœuf accompagné d’une sauce à l’amélanchier. On trouve aussi au Québec, vendue en pot, de la « tartinade de baies d’amélanchier », qui est une sorte de compote que l’on peut utiliser telle quelle ou comme ingrédient dans les sauces.

  • Le nom « Amelanchier » est dérivé du provençal ou du savoyard amélancier qui désigne l’espèce indigène (Amelanchier vulgaris) qui était également appelée néflier sauvage.

Espèces et variétés de Amelanchier

Le genre comprend 26 espèces d’arbres et d’arbustes caducs
- Amelanchier canadensis forme un arbre drageonnant, dense, érigé. Les feuilles ovales, de 4 à 5 cm de long, vert moyen en été, deviennent jaunes, puis rouges en automne. Jeunes elles sont veloutées dessous, puis elles perdent leur pilosité. En avril, les grappes, érigées, de 3 à 6 cm, sont formées de fleurs blanches aux pétales triangulaires. En juillet, apparaissent des fruits bleu-noir, de 8 à 10 mm de diamètre, sucrés, mais peu parfumés.
- Amelanchier laevis est un petit arbre au port étalé formant parfois une touffe. Les feuilles ovales, de 4 à 6 cm de long, bronze pourpré à la naissance sont totalement glabres. Vert moyen en été, elles virent à l’orangé et au rouge en automne. En avril, les grappes, pendantes, de 4 à 12 cm, sont composées de fleurs blanches, odorantes, de 3 cm de diamètre. Dans le courant de l’été apparaissent des fruits bleu-noir, de 1,5 cm de diamètre, comestibles, au goût sucré.

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Pierrette Jean
    En photo c'est très joli, j'ai hâte de le voir en terre. C'est l'amélanchier Canadensis.
    Répondre à Pierrette Jean
    Le 01/10/2012 à 21:34