Buisson ardent

Pyracantha aux fruits jaunes

Botanique

Nom latin  : Pyracantha
Famille  : Rosacées
Origine  : Europe, Asie
Période de floraison : juin
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbuste
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 5-6 m
Toxicité : baies colorées oranges, jaunes ou rouges toxiques

Planter et cultiver

Rusticité  : -15 à -20 °C, selon les cultivars
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : riche en humus, bien drainé
Acidité du sol  : neutre, calcaire accepté
Humidité du sol  : normal
Utilisation : haie taillée, haie défensive, arbuste palissé, topiaire
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis à l'automne sous chassis froid, bouturage en été
Taille : supprimez les grappes de fruits au printemps. Taillez-le après sa floraison sévèrement pour une bonne ramification.
Maladies et ravageurs : feu bactérien, tavelure

Les Pyracantha représentent un genre de petit arbre ou arbuste appartenant à la famille des Rosacées, comme les pommiers ou les rosiers. Ils sont distribués pour la plupart en Europe et en Asie. Ils sont représentés par une petite quantité d’espèces dont Pyracantha angustifolia, Pyracantha coccinea, Pyracantha atalantioides, Pyracantha crenatoserrata, Pyracantha crenulata, Pyracantha koidzumii, Pyracantha rogersiana,… que l’on ne rencontre jamais proposés à la culture car sensibles au feu bactérien.

Par contre, nos jardins peuvent accueillir toute une gamme d’hybrides parfois complexes provenant du mélange de ces espèces. Le pyracantha ou buisson ardent que l’on peut cultiver est donc une plante résistante aux maladies. Nous pouvons donc profiter de ce végétal au feuillage persistant, très florifère et couvert de fruits en automne et en hiver.

Description du pyracantha

Le buisson ardent est un arbuste atteignant au maximum 6 m de hauteur, mais de forme très modelable. Laissé au naturel, il dessine un petit arbre dont la ramure ouverte est un peu irrégulière. Mais il peut être aussi palissé sur un mur ou une pergola, taillé en topiaire, formé en nuage, en colonne ou en arche, ou enfin simplement incorporé à une haie.

Ses branches sont épineuses. En fait d’épine, ce sont les jeunes branches de l’année, très dures et affutées qui fleuriront l’année suivante. Elles font du pyracantha un massif impénétrable.

Les feuilles sont simples et elliptiques, d’environ 4 à 6 cm de long et vert brillant, légèrement dentées. Elles sont semi-persistantes à persistantes. Les fleurs, petites et blanches, en grappe serrée contrastent joliment sur le feuillage sombre, d’autant que les bouquets sont nombreux à partir fin mai et en juin. Par contre, leur odeur est un peu désagréable.

Les fleurs sont mellifères et pollinisées par les abeilles et les bourdons, se transforment en petites baies de moins d’un centimètre de diamètre, mais qui colore magnifiquement l’arbuste en automne et en hiver, tant elles sont nombreuses. Ces baies sont recherchées par les oiseaux.

En France, seuls quelques cultivars résistants au feu bactérien sont autorisés à la plantation. Par exemple :

  • 'America', aux fruits rouge orangé
  • 'Golden Charmer' et 'Navajo', aux fruits jaune orangé, 'Golden Dome' et 'Teton' jaune d’or
  • 'Lalandei' et 'Orange Glow', ont des baies orange
  • 'Mohave', aux fruits bien rouges
  • ‘Sparckler’, au feuillage lumineux, panaché de crème de et de rose
  • 'Watereri', aux belles feuilles irrégulières et panachées

Comment planter et cultiver le buisson ardent ?

Le pyracantha est un arbuste de croissance vive qui tolère de nombreux sols, même calcaires. Il est rustique entre -15 et -20 °C selon leur ascendance, et demande une exposition ensoleillée ou mi-ombre, pour bien fleurir et fructifier. 

Il est planté en automne, ou lorsque le climat est très froid en hiver, plutôt au printemps. Il est régulièrement arrosé la saison qui suit la plantation, puis devient résistant à la sécheresse une fois bien enraciné.

Il peut être modelé ou taillé à l’envie, mais sachant qu‘il fleurit sur les rameaux de l’année précédente, une taille  l’empêche de fleurir et fructifier. De plus, il sera taillé assez régulièrement pour ne pas devoir couper de grosses branches : les variétés que l’on peut acquérir en France montrent une excellente résistance au feu bactérien, mais il faut pour autant éviter de leur occasionner des plaies importantes, par où s’introduit la bactérie.

En cas d’élagage important, il faudra donc protéger les coupes de mastic.

En cas d’infection du feu bactérien, il n’y a pas d’autre solution que de détruire et bruler l’arbuste.

Multiplier le pyracantha

Les cultivars se reproduisent par bouture de bois mi-mûr en été.

Espèces et variétés de Pyracantha

Le grenre comprend 7 espèces

  • Pyracantha coccinea aux fruits rouges ou oranges
  • Pyracantha 'Golden glow' aux fruits jaunes
Lire aussi
Création d'un jardin Création d'un jardin

Exemple de création de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j'ai réalisé pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a été guidé par différents points...

Un jardin tout en longueur Un jardin tout en longueur

Une demande de Nicolas Mulet J'ai un terrain qui est tout en longueur 20 m sur 80 m avec une légere pente. Notre proposition d'aménagement Platanus x acerifolia Cercis siliquastrum Sophora japonica...

Un jardin à mi-ombre Un jardin à mi-ombre

Une demande de Gilles Petit Je viens de créer un jardin d'ornement sur une des facades ( 4 fenêtres se partagent le mur à 1m20) de ma maison (Longueur de 8 mètres sur 1 à 2 m de largeur) , exposé...

Un carré de jardin Un carré de jardin

Une demande de Patrice BASSEZ J'ai un carré de jardin de 3.5*4.5m à aménager mais je ne sait quoi y mettre. Ce carré est relativement ombragé et il y a un moulin de 2m de hauteur en plein centre....

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Remirouen (Seine-Maritime)
    Il est mentionné que les baies sont toxiques. Pour les humains donc et non pour les oiseaux ?
    Répondre à Remirouen
    Le 04/08/2015 à 22:46
  • C;robil (Calvados/manche)
    Peut-on me dire si une piqûre d'épine de cette plante est dangereuse ?
    Répondre à C;robil
    Le 20/06/2014 à 10:46
  • Lebac (Rhône)
    Belles haies décoratives en effet, et défensives qui plus est. Pourtant, je viens d'avoir la surprise de trouver sur internet l'Arrêté du 12 août 1994 relatif à l'interdiction de plantation et de multiplication de certains végétaux sensibles au feu bactérien dans lequel apparait cette belle plante. Il serait donc interdit de la planter ? Alors même qu'elle est pourtant bien courante... et que mes haies n'ont jamais été sensibles au feu bactérien évoqué.
    Répondre à Lebac
    Le 05/10/2013 à 11:35