Au Jardin Au Jardin TV Annuaire Jardin Troc Jardin Web Plongée

Les plantes dépolluantes d'intérieur

Les plantes dépolluantes d'intérieur

Depuis 20 ans, les scientifiques sont formels : certaines plantes d'intérieur comme l'Aloe Vera, le Philodendron, le Lierre, le Ficus... s'avèrent être d'efficaces agents de dépollution.

partager sur facebookPartager sur Facebook
twitterPartager sur Twitter

Il y a 20 ans, le Dr William Wolverton, un spécialiste américain des sciences de l'environnement à  la NASA affirmait que les plantes d'intérieur sont de formidables agents de dépollution de nos intérieurs. Les premiers travaux de cet américain ont été vérifiés par de nombreuses équipes de chercheurs à travers le monde. Tous sont unanimes : certaines plantes d'intérieur éliminent des produits chimiques présents dans l'air et notamment le formaldéhyde, le benzène et le trichloroéthylène. Ces produits chimiques sont générés par la détérioration des isolants anciens par exemple mais aussi par l'utilisation de solvant ou de produits d'entretien ammoniaqués, de la fumée de cigarette...

Les conclusions des recherches menées sur le sujet insistent sur le fait qu'une seule plante n'élimine pas tous les types de polluants. Différentes plantes doivent donc être utilisés pour une action dépolluante complémentaire.

Comment ça marche ?

Le principe de la dépollution repose sur l'échange gazeux. Les polluants de l'air sont absorbés par les feuilles. Des micro-organismes vivant dans les racines convertissent les polluants en produits organiques qui servent alors à nourrir les plantes. La plante émet ensuite de la vapeur d'eau par un processus nommé transpiration et améliorent ainsi le taux d'humidité dans la maison et le taux d'oxygène. Plus les plantes sont grosses, plus la surface de feuille est importante et plus l'échange gazeux est important.

Quelles plantes ?

Ficus

Les plantes les plus efficaces pour dépolluer l'air sont : l'Aloe vera et le Philodendron qui élimine

Les spécialistes estiment que l'efficacité maximum est obtenue par un minimum de une plante par 9 m2. La multiplicité des plantes et leur grosseur assurent un résultat proportionnellement plus important.

Les plantes peuvent être installées dans toutes les pièces y compris les chambres. En effet, malgré une idée reçue, le rejet en monoxyde de carbone la nuit par les plantes d'intérieur est négligeable en comparaison à la quantité d'oxygène rejetée dans la journée.nt respectivement 90% et 86% du formaldéhyde. Le Philodendron qui élimine aussi le pentachlorophénol.  L'Azalée élimine quant à elle l'ammoniac, le Chrysanthème élimine le trichloréthylène, le Chlorophytum élimine le monoxyde de carbone, le Lierre élimine le benzène. Selon les dernières mesures réalisées en laboratoire l'Aglaonema neutralise 48 % du benzène et 92 % du toluène, l'Aracaena marginata 78 % du benzène et 60 % du formaldéhyde, la Sansevieria 53 % du benzène...

Lire aussi
Nettoyer les plantes d'intérieur Nettoyer les plantes d'intérieur

Confinées dans nos logements, les plantes d'intérieur accumulent peu à peu de la poussière sur leurs feuilles. Un nettoyage régulier s'impose alors pour leur redonner vigueur et bel aspect....

Plantes adaptées à un intérieur peu lumineux Plantes adaptées à un intérieur peu lumineux

La lumière est essentielle à la croissance et au bien-être de nos plantes. Certaines s’accommoderont toutefois d'un intérieur moins lumineux que d'autres. Sachons les reconnaître pour ne pas...

Les plantes épiphytes Les plantes épiphytes

Curieuses plantes qui n'ont pas besoin de terre pour pousser et qui jouent parfois les filles de l'air, les plantes épiphytes n'ont pas fini de nous étonner ! Qu'est-ce qu'une plante épiphyte ? Une...

Les palmiers d'intérieur Les palmiers d'intérieur

Les palmiers inspirent les paysages exotiques et apportent un peu de rêve dans nos intérieurs. Découvrons ensemble les meilleurs sujets pour nos appartements. La culture des palmiers en intérieur...

Vos commentairesAjouter un commentaire