Bec de perroquet, Impatience de Zanzibar, Niam-niam

Impatiens niamniamensis

Bec de perroquet, Impatience de Zanzibar, Niam-niam, Impatiens niamniamensis
Famille: Balsaminacées
Origine: Congo
Période de floraison: toute l'année à l'intérieur
Couleur des fleurs: rouge et jaune
Exposition: lumineux, à l'abri du soleil
Type de sol: riche en humus, bien drainé
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: frais
Utilisation: pot, bac, serre
Hauteur: jusqu'à 1 m
Type de plante: fleur
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant
Rusticité: 15°C
Plantation, rempotage: au printemps
Méthode de multiplication: semis au chaud en avril, bouturage herbacé en mai
Taille: taillez-la régulièrement pour augmenter la floraison
Maladies et ravageurs: les aleurodes, les araignées rouges, les pucerons, la fonte des semis
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend plus de 800 espèces
Impatiens niamniamensis l'espèce type aux fleurs tricolores
Impatiens niamniamensis variété aux fleurs rouges sang

L'impatience de Zanzibar, appelée également niam-niam, est un impatiens à l'allure bien particulière, et tellement décorative !

De port buissonnant, ses tiges succulentes, épaisses et raides se dressent sur 40 à 80 cm de haut et s'étalent sur environ, 70 cm. Les feuilles vertes, ovales à lancéolées, au limbe élégamment crénelé, se balancent au bout d'un long pétiole. C'est à leur base qu'apparaissent, réunies en groupe de 2 à 6, les surprenantes fleurs. Il faut dire que la disposition des pétales leur donne l'étrange forme d'un bec de perroquet (le pétale inférieur est prolongé par un éperon d'environ 5 cm de long), aux couleurs vives, rouge, jaune et vert.

Comme les autres impatiens, l'impatience de Zanzibar a une curieuse méthode pour essaimer ses graines ! En effet, si vous le pouvez, observez le fruit, une capsule fusiforme, une fois mûr. Il explose au moindre contact (comme une goutte d’eau) et projète jusqu'à 1 mètre autour de lui les innombrables graines contenues à l'intérieur.
Toutefois, cette expérience reste difficile à réaliser : en effet, en culture, l'impatience de Zanzibar ne produit que rarement des fruits.

Comment cultiver l'impatience de Zanzibar ?

L'impatience de Zanzibar est une plante exotique, ce qui sous entend qu'elle supporte très mal le froid. Généralement on la cultive en pot et on l'installe au chaud, à l'intérieur de la maison, avec une sortie possible en l'extérieur, de mai à septembre. Dans ces conditions, elle peut fleurir toute l'année. Toutefois, rien n'empêche de la cultiver comme une plante annuelle, et de la placer au cours du printemps au sein d'un massif. Elle vous gratifiera de ses belles fleurs jusqu'en automne. Ensuite, les températures fraiches de fin de saison, en dessous de 5°C, auront raison d'elle.

Quel est le meilleur emplacement pour le bec de perroquet ?

Dans son milieu naturel, l'impatience de Zanzibar vit dans une ambiance humide et ombragée, au milieu de la brousse et des forêts marécageuses. Si vous l'installez dehors, ce sera donc à l'ombre, dans un sol humifère, frais et drainé.

En pot, et à l'intérieur de la maison, elle apprécie de recevoir de la lumière mais évitez à tout prix les expositions directes au soleil.

Quels soins prodiguer au niam-niam ?

Des arrosages réguliers mais jamais en excès (attendre que le terreau commence à sécher en surface entre deux arrosages), une taille au sortir de l'hiver pour étoffer le pied et ce sera tout !

Comment multiplier l'impatience de Zanzibar ?

Compte-tenu de la difficulté à produire des graines, la solution la plus simple pour multiplier l'impatience de Zanzibar reste le bouturage. L'opération obtient, en général, de très bons résultats.

Le saviez-vous ?

Au Congo, les impatiences de Zanzibar sont considérés comme des légumes et les feuilles sont utilisées pour leurs vertus médicinales.

Autres variétés ou espèces du genre

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Muguette (Poitou charente)
    Ou pourrais-je trouver une bouture d'impatience de Zanzibar ?
    Répondre à Muguette
    Le 13/06/2016 à 18:38
  • Soph540 (Lorraine)
    J'ai une impatience du Zaïre ou bec de perroquet, ses tiges perdent toutes leurs feuilles pourtant je ne l'arrose qu'une fois par semaine et elle est dans une chambre sous comble qui n'est pas non plus surchauffée et elle est placée sous le velux de ma fille. Est-elle trop à la lumière. Que dois-je faire ? Faut il la placer dans une autre pièce ? La couper à ras pour qu'elle repousse ?
    Répondre à Soph540
    Le 29/10/2015 à 16:36
  • So26 (Drôme)
    J'ai un beau niamniamensis, mais je l'ai trop arrosé, j'ai l'impression qu'il est très mal, il pleure, que puis je faire pour le récupérer ?
    Répondre à So26
    Le 10/06/2015 à 17:37
  • Nanou (Troyes)
    J'ai eu deux boutures en février dernier et je craignais pour l’hiver. Je les ai gardé à la maison au début je ne savais pas trop pour les arrosages mais quant j'ai vu que les feuilles retombaient j'ai repris les arrosages a raison de un par semaine. Aujourd'hui ces deux boutures sont splendides et refleurissent a nouveau. Le tronc est bien gros : les feuilles d'un beau vert et bien droites. Il faut dire que je les avais rempoté a l'automne car les racines devenaient apparentes
    Répondre à Nanou
    Le 15/02/2015 à 16:15
  • Lala311 (Midi pyrénées)
    Bonjour, j'ai cette plante depuis un an, elle grandit bien (30 cm à peu près) et fait quelques fleurs mais le problème est que son tronc ne grossit pas. Si je ne mets pas de tuteur elle tombe. Qu'est ce que je peux faire pour que le tronc grossisse? Merci
    Répondre à Lala311
    Le 28/10/2014 à 15:15
  • Mounette (Normandie)
    Bonsoir j ai cette plante chez moi mais les feuilles sont mangées a certains endroits et il y a en haut de la plante comme des gouttelettes tansparentes qui quand je les prend ca crisse sous les doigts comme un grain de sel qu est ce que cela peut etre ??? pouvez vous me le dire ???
    Répondre à Mounette
    Le 27/03/2014 à 18:45
    Nanou (Troyes)
    Les gouttelettes un peu collantes sont absolument normales. Pour les feuilles mangées vous pouvez utiliser un anti-insectes et acariens ça marche.
    Le 15/02/2015 à 16:21