A LA UNE »
Les bienfaits du thé

Les fongicides du jardin naturel

Le raifort est un des rares moyens de lutter contre la moniliose

La nature regorge de substances actives, qui utilisées à bon escient, s'avèrent tout aussi efficaces que les produits phytosanitaires chimiques si dangereux pour l’environnement. Donner un petit coup de pouce à nos plantes pour les aider à lutter contre les maladies cryptogamiques est à la portée de tous. Suivez le guide...

Des aliments bien utiles

Certains aliments couramment employés lors des préparations culinaires, possèdent des propriétés insoupçonnées exploitables dans nos jardins.

C'est le cas de l'ail, puissant fongicide qui, une fois réduit en purée au pilon et utilisé en décoction (100g/10 l d'eau), pourra être pulvérisé sur les plantes en traitement préventif ou curatif. L'ail peut aussi être planté entre les rangs de fraises pour les protéger de la pourriture grise, et entre les plants de pommes de terre ou de tomates pour éviter l'apparition du redoutable mildiou.

L'oignon utilisé de la même manière aura des effets identiques.

La ciboulette peut elle aussi être alternée entre les rangs de fruits et légumes au potager afin de limiter l'apparition de ces champignons destructeurs de cultures.

Le raifort est un des rares moyens de lutter contre la moniliose. Laissez macérer 250g d'un mélange de racines et de feuilles dans 10 litres d'eau bouillante pendant un quart d'heure. Une fois le produit refroidi pulvérisez les parties aériennes des plantes sensibles.

Des « mauvaises herbes » au secours du jardin

Trop souvent arrachées à tord, de nombreuses plantes considérées comme indésirables possèdent pourtant des propriétés fongicides fort intéressantes.

La prêle, très envahissante dans les zones humides du jardin, présente un pouvoir préventif et curatif contre de nombreuses maladies comme la tavelure, la rouille, l'oïdium, le mildiou et même la cloque du pêcher. Pour cela, il suffit de mettre 1kg de parties aériennes de la plante dans 10 litres d'eau froide puis de porter à ébullition une vingtaine de minutes. Diluer la décoction ainsi obtenue à raison d'un litre de produit pour deux litres d'eau et pulvériser sur le feuillage.

L'absinthe, quant à elle, sera très utile en infusion pulvérisée sur les parties aériennes du groseillier afin d'éviter la rouille. Compter 250g de fleurs et feuilles séchées pour 10 litres d'eau bouillante, laisser infuser ¼ d'heure pour obtenir un liquide qui sera utilisable non dilué.

Les autres fongicides naturels

Certains produits ont une action très ciblée contre les maladie cryptogamiques. Le charbon de bois réduit en fine poudre et mélangé à la terre recevant des semis futurs, permettra de contrer « la fonte des semis » provoquée par divers champignons microscopiques. De même, appliquée sur une blessure (lors de la division de tubercules par exemple), cette poudre aura un effet protecteur.

Autre substance antifongique reconnue depuis de nombreuses années : le souffre. Très utilisé contre la pyrale de la vigne, il sert aussi de traitement préventif et curatif contre l'oïdium et la tavelure. Il en existe deux sorte : la fleur de souffre, prête à l'emploi sous forme de poudre extrêmement fine et le souffre diluable dans l'eau sous forme de granulés ou de poudre plus grossière.

Le souffre peut être associé à un grand classique de la lutte antifongique : la bouillie bordelaise.

Mélange de sulfate de cuivre et de chaux, le produit se présente sous la forme d'une poudre bleue à diluer dans de l'eau. Elle s'applique par pulvérisations en traitement préventif sur tous les végétaux sensibles aux maladies cryptogamiques en février et en automne pour les fruitiers et au mois de mai pour les plantes potagères.

Lire aussi
Les traitements au jardin naturel Les traitements au jardin naturel

Un jardin en pleine santé, respectueux de la biodiversité, c'est possible ! Nombreuses sont les alternatives aux produits chimiques, apprenons à les utiliser. Un équilibre retrouvé L'abus d'engrais...

La cannelle au jardin La cannelle au jardin

Utilisée comme épice en cuisine ainsi que comme plante médicinale dans de nombreux pays orientaux, la cannelle possède de multiples propriétés qui ont été de nos jours démontrées. Cette plante...

Le savon noir au jardin Le savon noir au jardin

Utilisé depuis des millénaires, le savon noir est plus connu comme produit d'entretien à la maison ou comme soin corporel que comme produit de traitement au jardin et pourtant ! Qu'est-ce que le...

Un coin de jardin au naturel Un coin de jardin au naturel

Dans l'inconscient collectif un jardin digne de ce nom doit impérativement être structuré, bien nettoyé ; la nature doit y être maîtrisée, domestiquée au maximum. Conséquence : la raréfaction de la...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Veroluna (Pays de loire)
    J'ai un très beau rosier en bac pierre de ronsard et en nettoyant la terre au pied du rosier il y a beaucoup de petit vers blanc je ne sais pas quoi faire, je veux garder mon rosier, y a-t'il un traitement qui ne l'abîmerais pas ?
    Répondre à Veroluna
    Le 19/03/2015 à 17:03