Bambou sacré

Bambou sacré, Nandina domestica

Botanique

Nom latin  : Nandina domestica
Famille  : Berbéridacées
Origine  : Inde, Chine, Japon
Période de floraison : juillet
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbuste à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant à semi-persistant
Hauteur : jusqu'à 2 m selon les variétés

Planter et cultiver

Rusticité  : résistant à de courtes périodes à - 15 °C s’il est abrité des vents froids et desséchants. Pas de problème en ile de France.
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : terre de jardin, bien drainé, pousse sans problème dans un terrain pauvre et caillouteux
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : haie, bac, isolé, fond de massif
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au printemps, bouturage en fin d'été
Taille : éliminer les pousses faibles de manière à bien aérer la touffe, rabattre les tiges endommagées par le gel.
Maladies et ravageurs : résistant aux maladies

Le bambou sacré est proche des berbéris, et malgré son nom commun, il n’a rien à voir avec un bambou. C’est son port fin et dressé et ses feuilles fines en fuseau qui le font ressembler à un bambou. Cet arbuste, le seul de son genre, est cultivé depuis des siècles en Asie, planté autour des temples taoïstes. Aussi, de nombreuses variétés ont vu le jour au Japon. Nandina domestica, avec son feuillage harmonieux, sera utilisé de différentes façons dans le jardin en fonction de sa variété. Il possède un feuillage à la fois persistant et de couleur variable au fil des saisons, ce qui n’est pas si courant. Il fleurit en été et produit des baies rouges.

Description du bambou sacré

Nandina domestica montre des tiges droites dressées, non ramifiées, portées par un rhizome souterrain. Ces tiges fines portent des feuilles composées de folioles elliptiques. Celles-ci sont persistantes mais passent par toutes sortes de couleur au fur et à mesure de leur développement : rosées lors du débourrage, elles verdissent puis se parent de jaune, orange, rouge lorsque qu’il fait froid. Les colorations et textures des feuilles sont différentes en fonction des cultivars. Des viroses permettent l’obtention de nombreuses variétés, au feuillage effilé ou frisé.

En été, il fleurit en plusieurs grappes apicales lâches. Ses petites fleurs banches ont un aspect cireux. Les pieds sont soit mâles soit femelles, et une fécondation croisée amène la production de baies rouges sur les plantes femelles. Certains cultivars sont cependant hermaphrodites, les fleurs sont mâles et femelles à la fois, et produisent alors une profusion de baies.

Quelques variétés couramment vendues

Comment installer le bambou sacré ?

Cette plante aime une situation ensoleillée, une terre riche et bien drainée, acide à neutre. Elle est installée au printemps ou en automne, avec un apport de terreau riche. Il faut bien suivre l’arrosage en été, la première année. Bien qu’il soit rustique, le bambou sacré aime les hivers doux et les climats chauds. De fortes gelées ont tendance à faire tomber ses feuilles. Des nouvelles feuilles repoussent de toute manière à partir d’avril. Rabattre les tiges les plus vieilles en automne permet de favoriser la pousse des rejets.

La multiplication

Le saviez-vous ?

Cette plante sacrée est utilisée dans les pays asiatiques comme plante médicinale, pour son action sédative.

Espèces et variétés de Nandina


le genre comprend une seule espèce
- Nandina domestica ‘Richmond’, vigoureux, à port dressé, fleurs blanches, et profusion de fruits rouge vif (plus que chez l’espèce type), qui apparaissent très précocement, mais persistent jusqu’au milieu du printemps. Hauteur : de 1,20 m à 1,50 m, largeur : de 1 m à 1,20 m.
- Nandina domestica ‘Fire Power’ ne dépasse guère 50 cm de haut et 60 cm de large, forme un buisson compact, arrondi, très ramifié. C’est une plante idéale pour la culture en pot (Ø 25 cm) ou en bordure.
- Nandina
domestica ‘Orihime’, appelé aussi parfois ‘San Gabriel’, il porte un minuscule feuillage étroit, vert bleuté qui lui donne un aspect d’une rare finesse, et d’originales jeunes pousses rosées. Il mesure de 40 cm à 60 cm de haut et reste très compact. On peut le cultiver comme bonsaï.

Lire aussi
Le Lucky bambou Le Lucky bambou

Devenu un objet de décoration à part entière s'intégrant parfaitement dans les intérieurs modernes et épurés contemporain, le Lucky bambou trouvera sa place chez vous. Souvent offert par des amis...

Le bambou, ami ou ennemi ? Le bambou, ami ou ennemi ?

Les plantes sélectionnées pour un aménagement paysager n’échappent pas aux phénomènes de mode. Cependant, comme pour toutes les nouveautés, il est important d’avoir un minimum de...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Michel (Seine et marne)
    Ce sont des arbustes magnifiques toute l'année, ils sont très décoratifs. J'en ai 3 a différents endroits qui sont devenus important 2m de haut et 1,50m de large
    Répondre à Michel
    Le 04/09/2015 à 17:48
  • Afon (Ouest)
    Je les ai plantés au printemps dans 2 grands pots sur la terrasse exposition nord ouest assez venteux et après l'hiver, les tiges sont noires et ils ont perdu leurs feuilles, est ce que vous pensez qu'ils vont repousser ?
    Répondre à Afon
    Le 08/04/2015 à 13:34
    Adéja (Nord)
    Je suis presque dans la même situation. Planté l'été dernier dans un pot (exposé sud mais plein vent) il a été beau tout l'hiver et là, a perdu toutes ses feuilles sur "le bas" il fait tout chétif. Par contre il y a des petites feuilles sur le haut. J'espère qu'on aura de la chance. J'ai coupé les tiges mortes et je lui mets de l'engrais.
    Le 20/04/2015 à 17:55
  • Nicole Moreau
    Pour la première année je n ai pas eu beaucoup de fleurs ?
    Répondre à Nicole Moreau
    Le 13/08/2013 à 10:05
  • Gigi Martin
    Pourvu que l'on a fait le bon choix!!!
    Répondre à Gigi Martin
    Le 06/05/2013 à 18:56