Le drageonnage

Le lilas est un arbuste qui drageonne plus ou moins selon les espèces
Le lilas est un arbuste qui drageonne plus ou moins selon les espèces

Le drageonnage est une méthode de multiplication spécifique aux plantes émettant des rejets ou drageons en périphérie de la plante mère. C'est le cas de certains arbres ou arbustes notamment le Lilas, le Merisier, le Noisetier ou encore le Ligustrum.

Qu'est-ce qu'un drageon ?

Certaines plantes produisent des rejets directement sous le sol, elles sont dîtes « drageonnantes ». Le drageon ne se forme pas à partir d'une graine, mais par le développement d'un méristème. Il naît non loin de la racine à une certaine distance de la plante et permet une propagation naturelle du sujet qui sera ainsi reproduit à l'identique. Il s'agit là d'un type de multiplication végétative naturelle souterraine qui permet à la plante une propagation périphérique.

Le drageon possède un système racinaire qui lui est propre tout en étant lié à la plante mère. Cela peut avoir tendance à « épuiser » cette dernière. La suppressions des drageons sera alors nécessaire. Profitez-en pour les prélever avec leur racines et les replanter ailleurs au jardin.

Comment procéder ?

Choisissez un drageon vigoureux et en pleine croissance. Il est préférable de procéder au printemps pour assurer une meilleure reprise à la plante.

Dégagez la racine du drageon sur toute la longueur et coupez-la non loin du pied mère. Pour cela, utilisez une fourche bêche en prenant bien soin de ne pas blesser les racines. Badigeonnez la coupure de poudre de charbon de bois pour contrer les éventuelles attaques de maladies cryptogamiques. Taillez le drageon afin de ne laisser que la moitié de la tige, cela évitera une trop grande évaporation par le feuillage et favorisera une meilleure formation des racines.

Replantez ensuite le rejet dans un pot assez profond que vous placerez dans une zone abritée et ombragée. Arrosez copieusement et veillez à ne jamais laisser dessécher complètement le substrat jusqu'à la reprise effective de la végétation qui se manifestera par l'apparition de nouvelles pousses.

Replantez alors le rejet directement en pleine terre, et pensez à ne jamais négliger les arrosages pour favoriser la reprise.

Vous constaterez que les sujets issus de cette méthode de multiplication formeront de nombreux drageons à leur tour. Il ne vous restera donc plus qu'à partager avec vos voisins les nouvelles plantes disponibles.

Dans quels cas doit-on éliminer les drageons ?

Certains arbres fruitiers greffés drageonnent (pommiers, pruniers...). Il s'agit en fait du porte greffe qui émet des rejets. Ceux-ci devront être éliminés dès leur apparition sinon ils risqueraient d'épuiser la plante et de compromettre la fructification. S'ils sont conservés à des fins multiplicatives sachez que vous n'obtiendrez pas le même arbre que le pied mère, mais un clone du porte greffe généralement issu d'une autre espèce souvent plus vigoureuse. Des surprises en perspective !

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Tellizakma1943 (Djelfa)
    Je vous remercie, vous êtes tjrs là pour nous informer et nous orienter. Votre aide est d'une grande utilité, encore GRAND MERCI, avec vous on tient bon !
    Répondre à Tellizakma1943
    Le 26/06/2016 à 16:02
  • Faustin Smkeyo
    Je suis un agronome de l'uea bukavu
    Répondre à Faustin Smkeyo
    Le 17/06/2013 à 12:49