A LA UNE »
Passionnée de cactus

Andromède du Japon, Piéris

Pieris japonica

Andromède du Japon, Piéris, Pieris japonica 'Flaming Sylver'
Famille: Ericacées
Origine: Asie, Amérique du nord
Synonymes: Andromeda japonica
Période de floraison: mars, avril
Couleur des fleurs: grappes blanches, roses
Exposition: mi-ombre
Type de sol: terre de bruyère
Acidité du sol: acide
Humidité du sol: frais
Utilisation: massif de terre de bruyère, isolé, bac
Hauteur: de 3 à 5 m
Type de plante: arbuste décoratif
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant
Rusticité: rustique
Plantation, rempotage: automne, printemps
Méthode de multiplication: semis en mars, marcottage, bouturage en été
Taille: taille légère pour supprimer les branches disgracieuses
Maladies et ravageurs: les taches foliaires
Toxicité: troubles en cas d'ingestion de feuilles
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend 7 espèces
- Pieris floribunda a des panicules dressées aux fleurs blanches
- Pieris formosa a des fleurs blanches
- Pieris japonica a des fleurs blanches en panicules retombantes
- Pieris japonica 'Flamingo' au boutons rouges
- Pieris japonica 'Variegata' au feuillage panché blanc
- Pieris nana est un arbuste nain
- Pieris 'Forest Flame' a un feuillage fin qui est rouge quand les feuilles se développent

Parmi les andromèdes, Pieris japonica est le plus rustique et le plus vigoureux. Cet arbuste est un des plus beaux persistants, associant jolie feuillage coloré et nombreuses fleurs originales. L’andromède appartient à la famille des éricacées, la même que celle des bruyères. Il s’associe avec les rhododendrons et les azalées avec qui il partage les mêmes besoins. C’est une plante dite de terre de bruyère.

Description de l’andromède

Cet arbuste atteint dans sa région d’origine 3 à 4 m de circonférence, mais en culture il se contente de 2 m en tous sens. Son port est compact et ordonné. Ses feuilles étroites, ovales, pointues sont denses sur la tige, et d’un aspect luisant. Particulièrement décoratives, elles changent de couleur au fur et à mesure de leur développement. D’abord cuivre rouge, elles virent ensuite au vert, et parmi les nombreux cultivars, nombreux sont ceux qui furent sélectionnés pour la couleur changeante des feuilles tel que ‘Moutain Fire ‘ à pousses rouge vif. Lorsque le festival des feuilles est terminé, la plante se couvre de nombreux boutons floraux épais et cireux qui sont décoratifs tout l’hiver et ne s’ouvrent qu’au printemps.

Les fleurs éclosent en grappe allongées et nombreuses à chaque extrémité de branche. Les grappes sont généralement pendantes, mais sur certain cultivar elles se dressent. Les fleurs tubulaires sont petites et cireuses, blanches sur l’espèce de base. On en trouve aujourd’hui des variétés roses ‘Katsura’, rouges ‘Valley Valentine’, voire bicolores ‘Passion’, et des blanches à grosses fleurs ‘Purity’.

Comment planter le Pieris japonica ?

L’andromède demande un sol acide, frais, à mi-ombre. Il ne supporte pas le calcaire et préfère être abrité du vent. On l’installe en novembre de préférence, hors période de grand froid, pour qu’il ait le temps de développer des racines pendant l’hiver. Une implantation printanière est possible mais demandera d’avantage d’arrosages. Il faut faire une fosse de plantation d’autant plus importante si le terrain est calcaire, en tenant compte du développement ultérieur de la plante. Après avoir creusé un trou conséquent, de 80 cm environ, On installera le Pieris dans un mélange terre de bruyère, terreau bien décomposé et tourbe, ajouté d’un tiers de terre de jardin, si celle-ci n’est pas calcaire.

L’andromède ne doit pas manquer d’eau la première année ; pour faciliter l’arrosage pour pouvez créer en petite dépression autour du tronc, en prenant garde que le collet soit bien au niveau du sol. Un paillage d’écorces de pin permet au sol de garder plus facilement sa fraicheur.

Comment entretenir l’andromède du Japon

L’andromède n’a pas besoin d’être taillé, mais on peut juste enlever les fleurs fanées. Il aime un apport d’engrais organique au printemps. Son arrosage à l’eau non calcaire est important l’année de sa plantation.

Multiplication de l’andromède

L’andromède se multiplie le plus facilement par bouturage de rameaux aoutées (qui commencent à se lignifier). On prélève l’extrémité de ses rameaux, et on les enfouit au 3/4 dans un pot à l’ombre et bien arrosé, avec un plastique autour (à l’étouffé). Les racines apparaissent en 4 semaines. Le marcottage fonctionne également.

Lire aussi
Piéride du chou, Pieris brassicae Piéride du chou, Pieris brassicae

La piéride du chou est une chenille très fréquente dans les potagers du mois d'avril à la fin septembre. Elle se reconnaît à sa couleur vert clair tacheté de lignes brunes. Elle mesure de 2,5 à 4...

Les Camélias de mon jardin, les camélias du Japon Les Camélias de mon jardin, les camélias du Japon

Maintenant, voici les japonica. Le choix est très embarrassant. Il y a tant de variétés, de nuances de couleurs, de formes de fleurs…. On s’y perd. Il faut leur choisir un emplacement...

Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie

Les Acer palmatum ont tant d'attrait et de charme que nous cédons au coup de coeur et c'est bien légitime; mais voilà que la petite merveille va mal, tout le haut dépérit. La déception est énorme,...

La corête du Japon à fleurs simples La corête du Japon à fleurs simples

Patrick NICOLAS de la pépinière Patrick NICOLAS nous présente la corête du Japon à fleurs simples. La corête du Japon est connue dans les jardins pour ces fleurs en pompons, elle est assez grande...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Patrice Marquet
    J'ai planté en bacs des PIERIS début avril aujourd'hui ils commencent a sécher et devenir marron ? que dois-je faire
    Répondre à Patrice Marquet
    Le 28/04/2012 à 15:33