Le Border Collie, un chien de berger

Le Border Collie, un chien de berger

Chien de travail par excellence, le Border Collie a besoin de grands espaces pour être heureux. Robuste et hyperactif, il est le compagnon idéal des bergers depuis des siècles. Origines du [...]

Érable champêtre,  Érable champêtre, Acer campestre

Érable champêtre, Érable champêtre, Acer campestre

Arbres - le 23/11/2017
Acer campestre, l’érable champêtre est un arbre de taille modeste appartenant à la famille des Acéracées. L’érable champêtre est une espèce européenne, relativement commune partout en France sauf en région méditerranéenne et sur la côte atlantique sud. Il croît en lisière forestière, bocage, ou forêt[...]
L'épeire diadème, une araignée à protéger

L'épeire diadème, une araignée à protéger

Autres - le 22/11/2017
Araignée très présente dans nos jardins, l'épeire diadème est facile à observer puisqu'elle se plaît au centre de sa toile qu'elle refait chaque matin. Auxiliaire du jardinier, elle capture de nombreux insectes parasites. Protégez-la! L'épeire diadème, une des araignées les plus communes au jardin Araneus[...]
Des cendres de bois mais sans abus

Des cendres de bois mais sans abus

Amendements & engrais - le 21/11/2017
Les cendres de bois issues des feux de cheminée ou du brûlage des végétaux au jardin constituent un manne gratuite comme amendement au jardin, cependant il ne faut pas en abuser! La modération reste de mise, voyons pourquoi... Composition des cendres de bois Les cendres[...]

» Retrouvez les dernières publications

Ce mois-ci au jardin

En novembre, l'automne est là et l'hiver se prépare activement dans les allées du jardin. Les derniers bulbes doivent être arrachés et remisés. Les plantes fragiles reçoivent d'urgence leurs protections d'hiver pour repartir de plus belle au printemps.

C'est aussi l'époque de planter les bruyères, les chrysanthèmes et les bulbes de printemps (perce-neige, crocus, narcisses, tulipes,...). N'oubliez pas les pensées et les primevères qui égayeront vos allées dès les premiers rayons de soleil. Les rosiers butés et taillés, il ne restera plus qu'à rentrer les dahlias après les premières gelées. Le sol encore chaud est très humide. Les vivaces en profitent pour s'installer en préparation de la belle saison à venir.

Au potager, il est temps de récolter la mâche et les crosnes. Les feuillages sains de tomates se retrouvent au compost avec les restes de la dernière tonte du gazon. Au verger, pendant ce temps on s'active. L'automne est la meilleure saison pour faire toutes les plantations de vos arbres et arbustes. Le proverbe est là pour nous le rappeler : "A la Ste Catherine, tout bois prend racine" ! Préférez des spécimens à racine nue pour plus de réussite et surtout n'hésitez pas à procéder à un arrosage abondant ! L'automne est aussi le meilleur moment pour élaguer les arbres ou arbustes.

Au balcon, les potées se doivent d'être rentrées ou pour le moins protégées du gel.

» Retrouvez tous nos conseils de Novembre

Vos derniers commentaires et photos
  • Sissi : un geste qui vous honore. Les arachnides, ces "mal aimés" valent mieux que les "regards" qui leurs sont portés !
    Le 23/11/2017 à 14:02
  • A partir de quel âge ne doit-on plus couvrir les palmiers Trachycarpus fortunei qui sont en pleine terre pour les protéger du gel ?
    Le 22/11/2017 à 15:05
  • Saray a commenté Le bon dosage des engrais
    Merci beaucoup, après une longue recherche sur ce qu'est U et comment calculer le dosage d'engrais, cette page explique bien tout ça. ouf
    Le 22/11/2017 à 10:21
  • Je voudrais savoir comment vous avez fait pour les mettre en pot ? Combien de graines vous mettez ex.... merci de votre réponse.
    Le 21/11/2017 à 19:20
  • Étant aussi dans le 64 je voudrais planter un goyavier. Votre commentaire "3 fois sa taille en 3 ans me séduit. A la plantation quelle taille avait le vôtre ? Votre lieu de plantation était-il abrité ? Et d'après-vous est-il encore temps de planter pour moi, ou est-il préférable que j'attende le printemps ? Merci
    Le 21/11/2017 à 17:35
  • MYRIAM a commenté Transplanter un rosier
    J'habite du côté de Font Romeu dans les PO, à 1600 mètres d'altitude. Nous vendons notre maison et mon fils souhaite récupérer un rosier qu'il avait choisi lorsqu'il avait une dizaine d'années, il y a 24 ans ! Nous avons des hivers plus ou moins neigeux et froid. Est-il possible de le déterrer selon vos conseils, le garder dans un pot dans un garage. Ou, devons-nous le replanter en pleine terre malgré un hiver qui sera peut-être très froid ? N'est-il pas trop vieux ? Merci pour votre réponse.
    Le 21/11/2017 à 14:40
  • Pourquoi mes aeoniums perdent-ils leurs feuilles, ils sont à l'intérieur de la maison ?
    Le 20/11/2017 à 11:34
  • Antigonos a commenté Ou trouver des porte-greffes ?
    Ce que vous écrivez sur le greffe est très très réducteur ! Par exemple la greffe d'yeux en chip budding se pratique pendant toute l'année sauf fortes chaleurs ou froid de l'hiver. Je fais ça couramment avec le pommier ou le poirier. D'autres comme les arbres à noyaux ne se greffe presque qu'en fin d'été, l'excès de sève posant problème. Leurs greffons sont aussi les plus fragiles, mais conserver des greffons de pommiers ou poiriers au frais pendant plusieurs mois est banal ! Il y a beaucoup d'autres méthodes que l'incrustation, que d'ailleurs je n'ai jamais pratiquée... Les greffes anglaises par exemple sont très faciles. (On trouve beaucoup de bonnes informations sur le site greffer.net et échanger des tas de greffons sur fruitier.net mais il faut déjà connaître un peu.)
    Le 19/11/2017 à 19:36
  • On n’insistera jamais assez sur le rôle essentiel que joue le ver de terre en faveur de la fertilité et de la conservation des sols. Merci donc de l’avoir utilement rappelé. Cela dit, il y a une expression maladroite dans votre texte qui conduit à tourner le dos à ce qui est favorable à nos amis les lombrics: « lorsque vous retournez votre terrain ». Catastrophe ! Quelqu’un a dit un jour que la terre passait son temps à attendre les erreurs des hommes: par pitié, pas de retournement. La couche supérieure (7 à 10 cm) doit rester au-dessus, au contact de l’air (aérobie). Le labour profond ou pas est une hérésie qui demande beaucoup d’efforts et n’a que des effets négatifs sur la structuration du sol. Faisons justement confiance notamment aux vers de terre pour réaliser l’ouverture à l’eau et à l'oxygène dont les racines des plantes ont besoin.
    Le 19/11/2017 à 18:29
  • Il est persistant mais pas rustique. Il a en effet dû prendre un coup de gel.
    Le 19/11/2017 à 13:32