La chouette hulotte, une alliée ailées du jardinier

Petit rapace, la chouette hulotte est très commune dans toute l'Europe. Son chant inquiète parfois, cependant cet oiseau est totalement inoffensif, il constitue même un auxiliaire du jardinier dans la lutte contre les rongeurs, d'autres petits mammifères, les reptiles et même certains insectes.
Fiches / Faune du jardin / Oiseaux

Petit rapace, la chouette hulotte est très commune dans toute l'Europe. Son chant inquiète parfois, cependant cet oiseau est totalement inoffensif, il constitue même un auxiliaire du jardinier dans la lutte contre les rongeurs, d'autres petits mammifères, les reptiles et même certains insectes.

Yucca pleureur, Yucca à feuilles courbes, Yucca recurvifolia

Yucca recurvifolia, le yucca pleureur est une belle plante ligneuse d’allure tropicale tout à fait rustique dans une terre drainante. Les feuilles souples de ce yucca de jardin offrent une silhouette plus douce, magnifique en panaché.

A la découverte des bolets bleuissants

Trop souvent rejetés, les Bolets bleuissants mériteraient une tout autre réputation. Les variétés toxiques côtoient quelques perles de la gastronomie des sous-bois.

Gâteaux moelleux à la crème de marron (sans gluten)

De délicieux petits gâteaux d'automne très gourmands à la crème de marron, réalisés en un tour de main et à servir à l'heure du thé, ou en dessert.

Plantes / Potager / Graines

Sorgho cultivé, Sorgho commun, Sorghum bicolor

Le sorgho cultivé, Sorghum bicolor est une céréale alimentaire importante et sans gluten, avec bien d’autres usages y compris dans un jardin. Sélectionné pour des climats tempérés, il peut être une excellente alternative au maïs, aussi productif, mais moins gourmand en eau.

Eupatoire à feuilles de chanvre, Eupatoire chanvrine, Origan des marais, Cannabine, Herbe de Sainte, Eupatorium cannabinum

Eupatorium cannabinum, l’eupatoire chanvrine, est une vivace herbacée autochtone utilisée dans les jardins. Véritable aimant à papillon, cette plante solide, décorative et mellifère, est aussi médicinale.

Fiches / Potager / Culture

Culture, récolte et entretien du potimarron

Moins connu que ses cousins le potiron ou la courge, le potimarron mérite pourtant sa place au potager. Orangé à souhait, il cache une chair succulente au doux parfum de châtaigne ! N'hésitez pas à le planter et à essayer les diverses recettes le concernant, vous ne pourrez plus vous en passer !

Les jardins suspendus de Zion (USA)
Fiches / Parcs et jardins / Etats-Unis

Les jardins suspendus de Zion (USA)

Il existe un jardin suspendu insoupçonné dans le décor aride du Sud-Ouest de l'Utah. Situé au cœur de Zion National Park, un parc national américain de 60000 hectares, ce jardin à fleur de falaise étonne par la diversité de sa faune et de sa flore.

L'oignon commun, pour pleurer et se faire du bien
Fiches / Bien-être / Alimentation

L'oignon commun, pour pleurer et se faire du bien

Qui nous fait d'abord pleurer, pour ensuite nous faire beaucoup de bien ? L'oignon, bien sûr ! Très présent dans notre cuisine en toute saison, il parfume nos recettes et prend soin de notre santé.

Champignons / En forêt de feuillus

Pleurote en forme d'huître, Oreille de Noyer, Pleurote en coquille, Pleurote d'hiver, Pleurotus ostreatus

Le Pleurote en forme d'huître tient la troisième place des champignons les plus cultivés. Toutefois il se récolte couramment dans nos sous-bois à l'automne sur des feuillus blessés.

Croquettes de chou-fleurs au Beaufort
Recettes / Légumes / Légumes

Croquettes de chou-fleurs au Beaufort

Croustillantes et fondantes à la fois, cette recette de croquettes au Beaufort réinvente le chou-fleur. Elles se préparent en un tour de main et sont à la portée de tous les apprentis cuisiniers.

Retrouvez les dernières publications

Que faire au jardin en Octobre ?

L’hiver sera bientôt là ! Les températures commencent à chuter et déjà les premiers signes de l’automne ne trompent pas. Les arbres se parent de leurs couleurs châtoyantes entre jaune profond et rouge intense.

Au jardin, il est temps de préparer l’arrivée des premiers frimas. Les plantes d’intérieur sorties tout l’été ainsi que les plantes frileuses telles que les orchidées, les hibiscus retrouvent la douceur de la maison tandis que déjà le jardinier prépare le printemps en plantant les bulbes de la saison prochaine.

Dans le potager, les haricots secs arrachés le matin sèchent à l’air libre avant de rejoindre la cuisine. Les potirons arrivés à pleine maturité font également leur entrée dans les délicieuses recettes. Carottes, betteraves rouges et radis noir ne vont pas tarder eux aussi à être à point pour passer à la casserole ! Au verger, pommes, poires et derniers raisins s’amoncellent dans les paniers tandis que les châtaignes, les noix et les noisettes vont encore profiter des derniers rayons de soleil avant d’être récoltés.

Les kiwis sont aussi à rentrer d’urgence maintenant, tout comme les dernières framboises, derniers cadeaux de la belle saison. Entre deux récoltes, les jeunes arbres fruitiers commencent tout juste à prendre racine.

Tous les terrains laissés libres peuvent désormais être retournés et copieusement agrémentés de compost. Une tonte longue du gazon et le jardin pourra doucement aborder le froid glacial qui ne manquera plus de venir bientôt.

Retrouvez tous nos conseils de Octobre
Derniers commentaires et photos
  • J'ai observé en juillet des bourdons qui ne cherchaient pas à butiner les fleurs de balsamines de balfour mais piquaient l'éperon incurvé de cette fleur en septembre et encore actuellement ils butinent les dernières fleurs ....
    Le 14/10/2021 à 15:54
  • Mon prunier est en pleine floraison cet automne, que faut-il en attendre ? Les gelées du printemps dernier ayant fait leurs affaires, pourra-t-il refleurir au printemps prochain ?
    Le 13/10/2021 à 15:09
  • Supportera-t-il le climat brestois ?
    Le 13/10/2021 à 12:54
  • Je n'ai pas de cèdre mais j'ai beaucoup de pezizes (apparus en septembre) non pas dans une pelouse mais dans un bac sur une terrasse où ne pousse que cyclamen et narcisses. Etrange non ????
    Le 12/10/2021 à 16:19
  • Quel plaisir, en bougeant un fauteuil dans mon jardin, de découvrir ces curiosités quant à leur forme, mais qui me restent inconnues. Bien entendu, je lui ai tout de suite attribué sa famille d'adoption : les champignons Heureusement, un de mes cousins, expert en la matière, a pu rapidement me diriger vers son origine. Malheureusement il ne nous a laissé aucun espoir quant à sa consommation sous forme d'omelette par exemple, mais finalement le seul plaisir de le voir dans notre jardin, juste à l'emplacement de notre ancienne haie de conifères, va nous permettre de suivre au quotidien sa croissance.
    Le 12/10/2021 à 11:01
  • J'habite à côté du plus grand parc de Varsovie, où il y a beaucoup d'écureuils à qui je donne des friandises (noix et noisettes) et je les filme parfois en vidéo. Faire les 2 en même temps est parfois compliqué. Ils sont en général peu farouches, sauf peut-être les plus jeunes et en ce moment (automne) ils s'affairent pour faire des provisions. Je confirme qu'ils restent tout de même méfiants (même s'ils connaissent l'humain, car le Parc est très fréquenté) et je fais le moins de bruit possible pour qu'ils s'approchent (et non pas l'inverse). Effectivement, ils ne défendent pas un territoire et cohabitent très bien entre eux et avec le reste de la faune.
    Le 11/10/2021 à 17:27
  • J'aimerais savoir comment sont les racines du Naschi ? Verticales dans le sol ou horizontales ? Merci
    Le 11/10/2021 à 09:54
  • Mon voisin, bien avant que j'arrive, a planté une haie de bambous. Je ne connais pas la variété mais ils montent bien à 5m de haut. Très vite ces bambous ont envahi mon terrain parce qu'il n'y avait pas pas de barrière anti bambou. Devant ma colère et la menace de le trainer au tribunal, il a fait arracher tous les bambous de chez lui. Mais mon jardin en est plein qui poussent partout et jusque contre ma maison. J'ai essayé d'en éliminer le plus possible à grands coups de houe. Mais j'ai maintenant plus de 82 ans et ans et bout de 10mn je suis sur les rotules. Malgré mes réticences je vais être obligé d'utiliser la méthode chimique. Mais problème, grâce à la connerie des écologistes il n'existe plus de désherbant au glyphosate qui était un excellent produit pour ce genre de chose. Alors... existe-t-il un désherbant assez puissant pour me débarrasser de cette saloperie. Sinon, habitant pas trop loin de la frontière espagnole je sens que je vais y faire un tour. Ils ont des produits qui tueraient un baobab. J'espère ne pas avoir être obligé à cette solution. Mais j'en ai plus que marre... Merci pour vos réponses.
    Le 10/10/2021 à 16:18
  • Peut on faire soi soi-même la puree de noix de cajou?
    Le 10/10/2021 à 13:43
  • Dans un pot j'ai 2 Astrophytums myriostigmas collés l'un à l'autre. Est-ce que je peux les séparer ? Si oui comment procéder ? Merci
    Le 08/10/2021 à 17:28
  • Pascalj2004 sur
    Je me posais la question sur la quantité de sel de 350 g, pour la saumure des olives, excusé moi mais je trouve cela énorme pour 5 kgs d'olives, Merci
    Le 08/10/2021 à 17:16
  • Vous ne parlez pas des engrais nécessaires pour obtenir de grosses têtes d'ail merci d'avance pour votre réponse.
    Le 07/10/2021 à 07:42
  • Merci pour la qualité de la rédaction de cet article il mérite 5 étoiles
    Le 07/10/2021 à 01:31
  • Merci pour les infos, effectivement, le solaire c'est l'avenir dommage que vous n'indiquiez pas les prix en moyenne.
    Le 06/10/2021 à 18:12