L'arrosage des plantes d'extérieur en hiver

En hiver, le premier réflexe du jardinier consiste à ne pas intervenir au niveau des arrosages sur les plantes installées en pleine terre ou en pots au jardin

Trèfle des prés, Trèfle violet,  Trifolium pratense

Trèfle des prés, Trèfle violet, Trifolium pratense

Engrais verts - le 22/01/2019
Le trèfle violet, ou trèfle des prés, Trifolium pratense, est une plante vivace appartenant à la famille des Fabacées (Légumineuse ou Papilionacées). Trifolium pratense est une plante indigène de France à la large distribution, il vit dans les prairies, aux bords des cours d’eau, en[...]
Moutarde blanche, Sénevé blanc,  Sinapis alba

Moutarde blanche, Sénevé blanc, Sinapis alba

Engrais verts - le 21/01/2019
Sinapis alba, la moutarde blanche est une plante annuelle appartenant à la famille des Brassicacées, comme le chou, le colza ou encore la julienne des dames. La moutarde blanche est une espèce indigène, bien qu’absente de l’ouest de la France, mais qui est très largement[...]
Les fougères arborescentes

Les fougères arborescentes

Vivaces - le 20/01/2019
Gino VANDEKINDEREN de la pépinière Hostafolie nous présente et nous conseille sur la culture des fougères arborescentes. Les fougères arborescentes sont des plantes vivant de l'autre côté du monde soit en Nouvelle-Zélande, Tasmanie ou Australie. La fougère arborescente présentée vient de Tasmanie. Elle peut être[...]

» Retrouvez les dernières publications

Ce mois-ci au jardin

Janvier est le mois le plus froid de l'année. Les journées sont courtes et sombres. Au jardin, peu de choses sont urgentes mais quelques petits travaux peuvent encore être réalisés en attendant des jours plus cléments.

Au potager, tout est calme. Janvier est l'heure du repos ! Mais rien ne vous empêche de commencer à préparer la belle saison en procédant à vos semis de tomates à la maison. Vérifiez aussi que les protections sur les poireaux et les artichauts sont toujours en place. Au verger, les plantations d'arbres fruitiers entamées en décembre peuvent se poursuivre en l'absence de fortes gelées. Les poiriers peuvent aussi être palissés et les pommiers taillés.

Au jardin d'agrément, le mimosa mais aussi le jasmin ou les roses de Noël commencent à fleurir. Il est temps de commencer à planter les primevères et les pensées mais aussi les bruyères.

Dans la maison, vous pouvez profiter de ce moment de repos à l'extérieur pour donner de l'engrais à vos orchidées en fleurs. A la fin du mois, les premiers perce-neige seront là pour rappeler que bientôt, le soleil reviendra !

» Retrouvez tous nos conseils de Janvier

Vos derniers commentaires et photos
  • Très intéressante comme culture où peut on se procurer ces graines pour les semer et qu'elle est le rendement par hectare en graines et merci
    Le 21/01/2019 à 19:22
  • Sergio a commenté Préparer le sol du potager
    Ayant moi même retourné mon potager pendant des décennies, je me suis mis à la permaculture depuis maintenant 28 ans. Le sol du potager est toujours recouvert d un paillis (BRF et foin) dont j'ai la possibilité d'avoir facilement, et au printemps, il est découvert et aéré à la grelinette de façon à réchauffer plus facilement le sol. Je rejoins Bénitox quant à connaître les travaux de Lydia et Claude Bourguignon, car ce sont eux, qui m'on fait comprendre que la terre n'est pas simplement un support, mais qu'elle remplit d'être vivants et que c'est cet ensemble qui donne la qualité d'une bonne terre. Il serait dommage de déranger tout ce petit monde vivant, qui nous aide tant.
    Le 21/01/2019 à 18:24
  • Bonjour et merci pour ces orientations si précieuses et nécessaires pour la contribution à la protection de notre environnement.
    Le 20/01/2019 à 15:49
  • Je cherche désespérement un murier platane avec fruits. Toutes les jardineries en vendent mais stérile. Sinon il me propose d'en commander en arbre à un prix exorbitant, comment je peux faire pour trouver un petit ? merci
    Le 20/01/2019 à 12:56
  • Le nuisible c'est ... le chasseur !
    Le 19/01/2019 à 22:15
  • Enfin un article grand public de bon sens que je pense sérieusement à diffuser dans mon cercle de jardiniers "ruraux" authentiques pour la plupart. Moi, je suis illégitime, à lire certaines primaires critiques hâtives des supposés bobos-écolos (chanson habituelle de ruraux attardés, qui sous prétexte qu'ils ont toujours vécu en campagne s'imaginent ipso facto la connaître quitte à confondre cormoran et corbeau, faucon et autour, à affirmer que les couleuvres mordent férocement l'humain etc, et bien sûr, que si des poules disparaissent, c'est le renard...) une ex-parisienne, mais la campagne, je m'y suis mise vraiment, je l'observe, et j'ai des poules, dont je me soucie sérieusement (je ne les laisse pas seules dans ma résidence secondaire), j'ai constamment les mains dans une terre très collante, dans un jardin beaucoup plus grand qu'un balcon dont j'ai restauré les sols, massacrés des années durant au girobroyeur -et sans doute au désherbant ! Bilan : certes le renard m'a emporté des poules, quelquefois en plein jour, mais jamais plus d'une à la fois ; par contre , côté chiens (de chasse ou assimilés) le bilan est lourd - plus de 20 en une fois, dont deux poules seulement emportées et mangées, sans parler d'autres attaques isolées (dont le chien de la voisine "mais il n'est pas méchant..."). Quand je sors mes poules de leur enclos, c'est des chiens en goguette dont j'ai à me méfier, plus que des renards, même en campagne profonde. Mais heureusement, les renards ont le dos large (à moins qu'il ne s'agisse de loups ou d'ours des Pyrénées déguisés en chiens ?). Quant à la remarque sur le gibier à plumes scandaleusement lâché quelques jours avant l'ouverture et totalement paumé, j'en ai des exemples chaque année, obligée de slalomer sur les routes pour ne pas écraser de pauvres faisans paniqués.. Le classement des animaux sauvages en nuisibles/pas nuisibles (de toutes façons pour nos chasseurs recyclés désormais en écolos, tout est chassable, y compris les espèces protégées...) est absurde. Mais il vaut mieux soutenir l'industrie des raticides sans doute !
    Le 19/01/2019 à 17:15
  • Svp les déchets des chiens sont-ils un bon compost ou non pour les légumes, pommes de terre etc ? merci beaucoup
    Le 19/01/2019 à 15:56
  • Fréquente dans la flore des sansuires autour de l'Étang de Thau....
    Le 19/01/2019 à 14:08
  • "campagnes de vaccinations menées depuis 1988" ou bien depuis 1888 ?
    Le 19/01/2019 à 13:44
  • Explication trés claire félicitation
    Le 19/01/2019 à 12:20
  • Bonjour, parce que c'est une plante très toxique et pour ça le nom "du jugement" je pense. Elles contiennent les molécules alcaloïdes scopolamine, atropine and hyoscyamine.
    Le 19/01/2019 à 11:53
  • Rv le jardinier a commenté Les plantes pour sol calcaire
    Une terre calcaire n'est pas forcément caillouteuse, une glaise peut l'être, j'en ai dans mon jardin ! Sur une terre caillouteuse il faut apporter de l'humus qui sera nutritif, protégera le sol de l'évaporation et de la chaleur: il faut étaler des tontes de pelouse, le broyage de toutes les tontes de haie : quand on voit que la plupart de propriétaires de pavillon mettent à la décharge tout ce que leur jardin a "produit" c'est un non sens. Avec une tondeuse on peut facilement broyer les feuilles des lauriers qui composent tant de haies dans les zone pavillonnaires. Cette tonte broyée et mise en tas produit un excellent compost car bien équilibré entre le vert des feuilles (azote) et les tiges (celluloses). Il faut les laisser en tas pendant 3 mois sous une bâche pour que le compostage se fasse et l'étendre ensuite. Quant à l'idée de "pelouse à l'anglaise" si l'on n'est pas sous un climat où il pleut tous les jours, il faut mieux l'abandonner.
    Le 19/01/2019 à 11:35
  • Merci pour toutes ces informations
    Le 19/01/2019 à 07:55
  • La neige de fin octobre a cassé une grosse branche de mon cognassier au niveau du tronc comment cicatriser cette " plaie " ?? merci
    Le 17/01/2019 à 16:40