Froid et ressenti

En hiver, la sensation de froid est parfois bien plus prenante que la température réellement annoncée ou relevée sous abri. Plusieurs paramètres entrent en compte notamment la force du vent ou le taux d'humidité. Explications...

Des branches sous la neige et la glace, le froid est là !
Des branches sous la neige et la glace, le froid est là !

Température sous abri et températures ressentie

Il existe une différence notoire entre la température relevée sous abri et la température ressentie par le corps humain.

En météorologie la température extérieure n'est mesurée que sous abri, grâce à un thermomètre ou à une sonde placés à 1,5 m du sol. Le soleil n'entre pas dans cet abri qui est cependant suffisamment ajouré pour être bien ventilé. On comprend donc pourquoi la différence entre température relevée et température ressentie peut être très importante.

Scientifiques et médecins du Canada et des États-Unis se sont penchés sur le sujet et s'accordent en une théorie simple : notre corps est isolé par une fine couche de chaleur produite par notre température interne. En cas de vent, cette fine pellicule est sans cesse balayée et les parties découvertes ne sont donc plus isolées. Ces spécialistes ont établi une formule qui permet de calculer la différence entre température sous abri et température ressentie.

Calcul de la température ressentie

Sachant que 'T' (FRÉ) correspond à la température ressentie (ou indice de refroidissement éolien), que 'V' représente la vitesse du vent en km/h à 10 m de hauteur et que 'T' est la température de l'air en degrés Celsius, la formule est la suivante :

T(FRÉ) = 13.12 + 0.6215*T - 11.37*V0.16 + 0.3965*T*V0.16

A titre d'exemple, si la température relevée est de -10°C, que le vent souffle à 30km/h, l'indice éolien est de -20°C.

Le corps ressentira donc une température de -20°C sur les parties non protégées au lieu des -10 °C relevés sous abri, ce qui change totalement la donne !

Cette formule est très utile dans les pays où le froid sévit souvent comme au Canada, où le blizzard peut causer de gros dégâts. Des mesures sont alors prises pour éviter les blessures causées par le froid comme les gelures ou l'hypothermie.

Humidité et température ressentie

Nous en revenons encore à notre fine pellicule protectrice autour de la peau. En cas de forte humidité, notamment en été, la peau perd son pouvoir de sudation, le refroidissement du corps se fait donc moins facilement, la sensation de chaleur augmente au prorata du taux d'humidité.

En hiver au contraire, cette humidité, ajoute encore à la sensation de froid, c'est pourquoi en montagne où le froid est généralement très sec, il est plus facile de supporter des températures froides que sur les littoraux humides, quand bien sûr le vent n'est pas de la partie !

Lire aussi
Du thé froid aux plantes vertes Du thé froid aux plantes vertes

Donner du thé froid aux plantes vertes comme le ficus, qui adore ça !!

Les palmiers résistant au froid Les palmiers résistant au froid

Philippe COURTUISON des pépinières de la PALMERAIE ZEN qui est spécialisée dans la production de palmiers nous présente les palmiers résistants au froid.

Un bananier résistant au froid Un bananier résistant au froid

Philippe COURTOISON de la pépinière de la PALMERAIE ZEN nous présente deux espèces de bananiers venant de Chine résistantes au froid jusqu'à -18°C

La résistance au froid des plantes La résistance au froid des plantes

Certaines plantes sont parfaitement parées pour résister au froid. Au fil du temps, elles ont développé des stratégies d'adaptation à leur milieu afin d'affronter la saison hivernale en toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Olivier (Nantes)
    Merci beaucoup pour votre explication, je me posais la question depuis quelques temps car cette notion est parfois abordée dans le bulletin météo. Vos explications sont très intéressantes. Merci pour l'article
    Répondre à Olivier
    Le 11/01/2018 à 22:47