Lupin jaune, Faux-café

Lupin jaune, Faux-café, Lupinus luteus

Botanique

Nom latin  : Lupinus luteus
Origine  : Espagne, Portugal, Iles méditerranéennes, Afrique du nord
Période de floraison : juin à juillet
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : plante utile  et ornementale
Type de végétation : annuelle
Type de feuillage  : sans objet
Hauteur : 30 à 80 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -4 °C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : argileux, limoneux ou sablonneux
Acidité du sol  : très acide à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : potager, prairie fleurie, sol pauvre, engrais vert, légume sec,  jardin parfumé
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis

Lupinus luteus, le lupin jaune ou lupin soufré est une plante annuelle appartenant à la famille des Fabacées. Il est distribué en Espagne, au Portugal, en Corse et Sardaigne, également présent en Afrique du Nord, croissant en zone ouverte, dans les friches caillouteuses ou les champs abandonnés. Ailleurs dans le monde, Lupinus luteus est cultivé somme fourrage, engrais vert ou légume sec. Le lupin jaune peut aussi être considéré comme une plante ornementale.

Description du lupin jaune

Lupinus lutea est une plante rameuse de développement rapide, haut de 30 à 80 cm. Ses feuilles alternes sont composées de 7 à 11 folioles lancéolées, recouvertes de poils appliqués dessus et dessous. Les fleurs sont regroupées en grands épis terminaux et s’épanouissent en juin-juillet. Longs de 10 à 20 cm, ils sont faits de multiples verticilles de fleurs légèrement espacés. Les fleurs papilionacées du lupin soufré sont longues de 1,8 mm, couleur jaune d’or. Elles dégagent un agréable parfum de vanille et sont mellifères. Fécondées par les insectes, ces fleurs produisent des gousses velues se terminant par un bec, qui roussissent à maturité, en aout et septembre ; elles libèrent 4 à 6 grosses graines lenticulaires blanches mouchetées de noir (parfois toutes blanches).

La racine principale du lupin jaune est pivotante, s’enfonçant profondément dans le sol. Le système racinaire comporte des nodules symbiotiques qui lui permettent d’absorber l’azote atmosphérique.

La flore de Bonnier fait état de cultivars ornementaux à fleurs blanches ou jaune pâle.

Les besoins du lupin jaune

Lupinus luteus est avant tout une plante de climat méditerranéen qui apprécie la chaleur. Il accepte de croitre en sol drainant, caillouteux ou sablonneux, même pauvre. Le lupin jaune à besoin d’une exposition ensoleillé et d’eau régulièrement dans ses premiers mois de croissance.

Il est capable de croitre dans des climats plus frais, mais il est possible alors que ses graines ne viennent pas à maturité, ce qui n’est pas gênant s’il est utilisé comme engrais vert.

Comment semer le lupin jaune ?

Il est généralement semé par semis direct sur un sol dégagé. Les graines germent ordinairement dans les 2 semaines à 3 mois à 20 ° C.

Les graines un peu séchées (stockées) sont plus difficiles à faire germer. Elles peuvent être d’abord abrasées au papier de verre, puis mises à tremper 24 h dans de l’eau, avant d’être plantées.

Le lupin jaune supporte très mal la transplantation. S’il est semé en pot, on ne laisse qu’un lupin par pot assez grand, puis la plante est mise en terre quand il ne gèle plus sans détruire la motte de terre.

Comment est utilisé le lupin jaune ?

Joli, parfumé, produisant des graines consommables, et enrichissant pour la terre, le lupin jaune est d’usage multiple, idéal pour la permaculture. Il peut servir à améliorer les sols, être utilisé comme engrais vert en inter-culture ou en culture intercalée. Les lupins jaunes sont alors laissés sur place : soit coupés, soit labourés. Les racines laissées en place se décomposent en enrichissant le sol et en laissant un réseau de fines galeries qui aèrent et permettent de faire meilleur profit de la pluie.

Les graines sont un apport alimentaire relativement équilibré en lipides, glucides et protéines. Elles sont consommées en légumes secs ou sous forme de farine. Grillées, elles font un substitut au café.

Les graines du lupin jaune sauvage sont toxiques, car elles contiennent des alcaloïdes. Les lupins cultivés pour la graine, alors beaucoup moins amère, sont sélectionnés pour ne plus être toxiques. Ils sont appelés lupins jaunes doux.

Espèces et variétés de Lupinus

Environ 200 espèces dans ce genre

  • Lupinus mutabilis, le lupin changeant
  • Lupinus albus, le lupin blanc
  • Lupinus nanus, le lupin de Douglas
  • Lupinus constancei, une espèce rare et naine
  • Lupinus arboreus, le lupin en arbre
  • Lupinus polyphyllus, le lupin des jardins, espèce à l’origine des lupins de Russel
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Thé et café, vrais ou faux amis ? Thé et café, vrais ou faux amis ?

Boisson plaisir d’un côté, boisson santé de l’autre, les vertus du café et du thé sont hétérogènes. Leur point commun : la caféine / théine. A travers le monde, le café et le thé sont...

Les vrais faux légumes anciens Les vrais faux légumes anciens

Les légumes oubliés ont de nos jours le vent en poupe. Recherche de vraies valeurs, de qualités gustatives et d'originalité, le consommateur change ses habitudes pour se tourner vers des variétés...

Le café Le café

Boisson universellement consommée, le café fait partie de notre vie quotidienne sans inspirer plus de questionnements que cela... et pourtant ! Un peu d'histoire Bien que l'époque du début de sa...

Le lupin indigo, Baptisia australis Le lupin indigo, Baptisia australis

Thierry DENIS de la pépinière LES JARDINS DU MORVAN nous présente le Baptisia australis, une espèce de lupin Le Baptisia australis est une espèce de lupin qui comme tous les lupins pousse...

Vos commentairesAjouter un commentaire