Les forêts sèches de Martinique

Les forêts sèches de Martinique
Les forêts sèches de Martinique

Les forêts sèches de Martinique bordent l'ile au Sud et à l'Est mais aussi au Nord au niveau des côtes sous le vent. Là prolifèrent de nombreuses espèces d'arbres et de lianes emblématiques de la luxuriance de la Martinique.

Les forêts sèches de Martinique se situent dans le prolongement du coeur de l'Ile où se concentrent les forêts humides. Moins arrosées que les forêts d'altitude, elles sont qualifiées de sèches. Elles reçoivent de fait moins de 1500 mm d'eau par an, soit largement moins que les forêts primaires (plus de 2500 mm d'eau).

Ces forêts sèches se concentrent en zone littorale au Sud de l'île du côté de la presqu'ile de Saint-Anne, à l'extrême Est de l'île sur la presqu'ile de la Caravelle ainsi que dans le nord de l'île, sur les terres côtières sous le vent abritées par les massifs de la Montagne Pelée (entre Case-Pilote et le Précheur). Certaines espèces de ces massifs forestiers perdent leurs feuilles pendant la saison sèche. Il s'agit notamment du poirier pays, du gommier rouge, de l'immortelle...

Dès que la saison sèche s'achève en avril, ces arbres explosent en fleurs superbes avant de retrouver leurs feuillages. D'autres espèces de la forêt sèche présentent à l'année des feuilles épaisses et coriaces, parfois cireuses. Il s'agit notamment du Courbaril, du pommier cajou, du gaïac, du mapou... mais aussi des cactus et des agaves.

A ces arbres et plantes s'ajoutent une grande variété d'arbustes de tailles plus circonstanciées comme les Ti Baum, les merisiers, les campêchers, les lantana à pompons rouges et pléthore d'arbustes à épines de la famille des acacias.

Outre les arbres et les arbustes, la forêt sèche est également colonisée par de nombreuses espèces de lianes comme le bois couleuvre, la liane réglisse, la griffe à chat. Le sous-bois est peuplé principalement de poacées (graminées) et de cypéracées (rouches).

Sur la presqu'ile de la Caravelle, s'ajoutent plus spécifiquement de nombreux Raisiniers grandes feuilles. Ces forêts étant proches des centres d'attraction touristiques puisqu'elles sont situées en zones côtières, elles sont aujourd'hui sous l'effet de l'activité humaine réduites à peau de chagrin.

Certaines espèces d'arbres comme le Courbaril ou le bois de Rose ont pratiquement disparu sous la pression urbaine mais aussi sous les coupes répétées de l'exploitation forestière. Seule la presqu'ile de la Caravelle bénéficie aujourd'hui de mesures de protection puisqu'elle est classée réserve naturelle. Les autres zones de forêt sèche de Martinique ne bénéficient à ce jour d'aucune mesure de protection spécifique.

Lire aussi
Les forêts humides de Martinique Les forêts humides de Martinique

Les forêts humides de Martinique forment le coeur de la végétation de l'Ile. Elles se composent d'espaces forestiers très humides (forêt hydrophile) et moyennement humides (forêt mésophile). Les...

La Martinique (dossier) La Martinique (dossier)

La flore Surnommée l'Ile aux fleurs, la Martinique est une île à multiples facettes ! Son territoire très accidenté et dominé par la Montagne Pelée accueille de très nombreuses espèces d'arbres et...

La mangrove de Martinique La mangrove de Martinique

La mangrove est un écosystème à part en Martinique. La végétation constituée uniquement d'arbres acclimatés au milieu salé a pour principale caractéristique d'éviter l'érosion des côtes et ainsi de...

La savane des sommets de Martinique La savane des sommets de Martinique

La Martinique est dominée par le volcan encore en activité de la montagne Pelée. Du fait de l'altitude, du climat frais et des sols volcaniques, la végétation est très originale avec de nombreuses...

Vos commentairesAjouter un commentaire