Traitement de choc pour une eau verte

Traitement curatif lorsque l'eau de la piscine a viré au vert, le traitement de choc ne doit intervenir qu'en qu'à d'extrême nécessité.

Développement d'algues, un traitement de choc semble nécessaire
Développement d'algues, un traitement de choc semble nécessaire

Qu'est-ce qu'un traitement de choc ?

Un traitement de choc permet de retrouver une eau cristalline lorsque l'eau commence à se troubler ou qu'elle est devenue carrément verte. Il est aussi préconisé lors de la remise en activité de la piscine ou juste avant son hivernage.

Pourquoi l'eau de la piscine verdit-elle ?

Ce changement est dû à divers facteurs parfois combinés, comme un temps instable, orageux et de fortes chaleurs, une fréquentation anormalement élevée et assidue du bassin par rapport à sa capacité, un entretien mal réalisé, une pompe ou un filtre encrassés, une panne...

Un déséquilibre de l'eau induit l'apparition d'algues microscopiques qui se développent en rendant l'eau tout d'abord laiteuse puis très rapidement verdâtre. Cette conséquence d'un taux de nitrates trop élevé et d'un déséquilibre du pH doit être solutionnée par un traitement dit 'choc' qui permettra d'augmenter la concentration d'agents désinfectants dans l'eau et de détruire les éléments qui empêchent la baignade dans un eau cristalline. En effet, l'équilibre du pH de l'eau est une notion primordiale pour que les agents désinfectants gardent leur efficacité. Il faut constamment veiller à ce qu'il soit le plus neutre possible sans pencher vers une trop forte alcalinité ou acidité qui modifierait alors l'équilibre de l'eau et réduirait l'efficacité des produits de traitements.

Quand doit-on réaliser un traitement de choc ?

Le traitement de choc doit être une opération exceptionnelle. Normalement en dehors de la remise en service et de l'hivernage, il est rare d'y avoir recours plus de deux fois en une saison.

Le traitement devra être déclenché dans les cas suivants :

  • eau qui se trouble constamment et difficile à rendre claire ;
  • apparition de plaques d'algues ;
  • baigneur contaminé par une maladie contagieuse ;
  • panne du système de filtration ;
  • absence prolongée si la piscine n'est pas équipée de systèmes automatiques ;
  • temps perturbé avec forte chaleur, vent et orages rendant l'eau difficile à équilibrer.

Quel traitement choc pour ma piscine ?

Le traitement préconisé dépendra du type de désinfectant que vous utilisez.

Le traitement au chlore est de loin le plus courant mais l’électrolyse au sel ou l'ioniseur cuivre et argent sont d'autres solutions qui vous feront opter pour un traitement 'choc' avec du chlore choc. Ce produit est disponible en plusieurs conditionnements. En poudre ou granules, il doit être dilué dans de l'eau puis être versé près des buses de refoulement. En pastilles, il sera tout simplement placé à l'intérieur des skimmers.

Si votre piscine est traitée au brome, il s'agira d'utiliser du 'brome choc' ou de l'hypochlorite de calcium'. Cette dernière favorise l'élévation du pH, soyez vigilant après le traitement et veillez à tout rééquilibrer. Sous la forme de granules ou de poudre, elle doit être diluée avant d'être répandue devant les buses de refoulement.

Si votre piscine est traitée au PHMB, vous ne pourrez utiliser que de l'oxygène actif en traitement choc. Il s'agit du traitement le plus efficace qui peut aussi être utilisé sur les autres types de piscines (traitées à l’électrolyse, au chlore, au brome, aux UV, ou à l'ioniseur).

Naturel écologique, non irritant pour les muqueuses et les yeux, l'oxygène actif ne modifie pas le pH et ne diffuse aucune odeur. Il est aussi compatible avec tous les types de revêtements et constitue le traitement le plus puissant et efficace, voilà pourquoi il est très souvent utilisé par les professionnels pour rattraper rapidement l'eau d'une piscine. 

Le traitement existe sous deux formes : en granulés, galets ou en pastilles (monopersulfate de potassium)  qui détruit les déchets organiques tout en régénérant le chlore, et sous forme liquide (peroxyde d’hydrogène), notre bonne vieille eau oxygénée concentrée à 35%. Cette dernière formule dégage tout de même 130 litres d'oxygène par litre. L'eau est rapidement débarrassée des spores, des algues, des déchets organiques, mais attention, le chlore et le brome sont aussi détruits au passage !

Comment préparer la piscine à un traitement de choc ?

  • Commencez par ôter tous les jouets et les accessoires présents sur l'eau.

  • Réalisez un passage d'épuisette sur la surface du bassin puis nettoyez les paniers des skimmers.

  • Attaquez-vous ensuite au système de filtration en vidant et nettoyant le pré-filtre de la pompe.

  • Si la piscine est équipée d'un filtre à sable, réalisez un lavage et un rinçage.

  • S'il s'agit d'un filtre à cartouche changez-la.

  • Réalisez une analyse de pH afin d'équilibrer ensuite votre eau pour que le pH soit le plus neutre possible.

Durée d'un traitement choc

Comptez de 24 à 48 h pour que votre eau soit brassée en continu par le système de filtration placé en marche forcée pour l'occasion. Évidemment, les baignades doivent être stoppées durant toute la durée du traitement.

Et si le traitement ne fonctionne pas ?

Il est très rare qu'un traitement choc ne fonctionne pas. Cependant, s'il devient de plus en plus fréquemment nécessaire, c'est que l'eau commence à être vieillissante et doit donc être totalement changée. Une vidange totale du bassin doit alors être effectuée. En général, l'eau de la piscine doit être totalement renouvelée tous les 3 ou 4 ans, après cette durée, elle réclame des soins et des traitements continus.

Lire aussi
Traitement de la piscine par l'électrolyse au sel Traitement de la piscine par l'électrolyse au sel

Procédé de traitement le plus répandu au monde, l'électrolyse au sel reste encore peu usitée en France. De quoi s'agit-il exactement ? Quels sont les avantages ou les inconvénients de[...]

Filtration de piscine et traitement de l’eau, une interdépendance fonctionnelle Filtration de piscine et traitement de l’eau, une interdépendance fonctionnelle

Le filtre et le traitement de l'eau sont interdépendants, une défaillance de l'un des deux peut entrainer une eau trouble.

La grande sauterelle verte, utile au jardinier La grande sauterelle verte, utile au jardinier

Impressionnante pour certains, fascinante pour d'autres, la grande sauterelle verte ne laisse personne indifférent. Elle saute, elle vole et se déplace vivement lorsque le jardinier foule une zone...

Amanite phalloïde, Ciguë verte, Oronge verte, Calice de la mort, Amanita phalloides Amanite phalloïde, Ciguë verte, Oronge verte, Calice de la mort, Amanita phalloides

L'Amanite phalloïde laisse peu de chance de survie au chercheur de champignons étourdi. Mortel, ce champignon se confond couramment avec le Rosé-des-prés et d'autres cousins.

Vos commentairesAjouter un commentaire