Le béton désactivé

Le béton désactivé
Le béton désactivé

Le béton désactivé est un ouvrage de maçonnerie utilisé au jardin pour constituer des allées, des terrasses ou pour délimiter des zones particulières. De quoi s'agit-il exactement ? Comment le mettre en œuvre ? Explications...

Qu'est-ce que le béton désactivé ?

Le béton désactivé est une technique de coulage de béton spécifique qui consiste en la mise en valeur du granulat par élimination de la couche superficielle du mortier de surface.

Le béton désactivé n'est autre que du béton c'est à dire un mélange de ciment pur, d'eau et de granulats. Ces derniers seront choisis de formes et de couleurs adéquates de manière à s'intégrer au mieux au paysage, ou au contraire de créer un contraste avec celui-ci. Il est possible d'ajouter des pigments coloré au ciment pour en faire varier le coloris et rendre le béton décoratif.

Avantages du béton désactivé

Ce type de revêtement est plus esthétique qu'une simple dalle de béton classique. Les diverses possibilités dans le choix des granulats et des couleurs de fonds ouvrent de nouvelles perspectives en matière de décoration.

Autre avantage non négligeable, le béton désactivé est très facile d'entretien et son aspect perdurera de longues années sans avoir à fournir trop d'efforts.

Mise en œuvre du béton désactivé

Attention, la technique est un peu complexe à mettre en œuvre ! Il s'agit d'une opération délicate qui nécessite la présence de 4 personnes pour couvrir une surface de 100 m², autant le savoir !

  • Protégez les abords du chantier.

  • Décaissez sur 16 cm pour une allée piétonne et sur 25 cm pour une allée carrossable puis nettoyez bien le support qui devra être aplani tout en conservant une pente de 0,5 à 1cm/m afin d'évacuer les eaux de pluies.

  • Compactez bien le sol avec un rouleau à gazon par exemple.

  • Placez les coffrages et réglez-les en hauteur pour qu'ils correspondent exactement à la future épaisseur de la dalle. Appliquez de l'huile sur les faces intérieures des planches de coffrage afin de faciliter le « démoulage ».

  • Posez le calepinage sur un lit de mortier quelques jours avant le coulage du béton.

  • Prévoyez ensuite des joints de dilatation en plaçant des baguettes spécifiques en plastique autour de chaque point singulier et tous les 2 ou 3 mètres linéaires. Ils sont indispensables pour éviter la déformation de l'ouvrage.

  • Il est temps de couler le béton ! Veillez à ce que les conditions atmosphériques soient favorables : pas de pluie, des températures comprises entre 5 et 22° et une hygrométrie de 60 à 80% sont des conditions idéales.

  • Dès l'arrivée de la toupie, agissez rapidement et à plusieurs ! Le béton coulé doit être étalé à la règle très rapidement.

  • Talochez au fur à mesure de l'avancement.

  • Appliquez immédiatement le produit de désactivation. Utilisez une large buse pour faciliter la pulvérisation et préférez toujours un produits coloré qui permet une meilleure régularité.

  • De 8 à 48 h plus tard selon les conditions météorologiques et la prise effective du béton, passez le nettoyeur à haute pression (min 120 bars) pour faire apparaître les granulats.

  • Rincez ensuite la surface au jet d'eau.

Lire aussi
Le béton décoratif au jardin Le béton décoratif au jardin

L'apparition du béton décoratif remonte à quelques années. Cette nouvelle tendance offre aux décorateurs l’originalité et le style qui rend votre maison unique. Autrefois utilisé pour sa...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire