Qu'est-ce-que le xeriscaping ?

Xeriscaping en toiture dans un pays du sud
Xeriscaping en toiture dans un pays du sud

Par conscience écologique ou pour réaliser des économies, le xeriscaping offre une alternative intéressante au jardin traditionnel trop gourmand en apports d'eau.

Qu'est-ce-que le xeriscaping ?

Mot composé sur la base du grec 'Xero' qui signifie 'sec' et de 'scape' qui veut dire en anglais 'paysage', le xeriscaping (en français 'Xéropaysagisme) est une technique permettant de créer des jardins ne demandant aucun apport d'eau. Les plantes y poussent quasiment sans entretien, créant des tableaux aux allures sauvages ou épurées, évoquant le pourtour méditerranéen, les zones désertiques, ou des contrées lointaines.

Le xeriscaping est-il envisageable sous tous les types de climat ?

Ce type de jardin correspond tout à fait aux régions où les étés sont très longs, chauds et secs. Si le sol est pauvre, sablonneux, pierreux donc très bien drainé, c'est encore mieux !

Vous pourrez vous lancer dans ce type de projet bien plus intéressant sur le plan écologique que de créer de vastes pelouses et de planter des végétaux qui ont besoin de fraîcheur comme dans les jardins anglais !

Le xeriscaping permet donc de s'adapter au climat difficile et à la nature du sol qu'il ne sera pas nécessaire d'amender pour y faire pousser ces plantes plus que résistantes.

Pas d'arrosage, un entretien restreint et aucune modification du terrain sont les atouts majeurs du xeriscaping ! Les herbes folles poussent moins en terrain sec et sous la chaleur écrasante, c'est autant de gestes de désherbage en moins !

Quel type de plantes ?

Les plantes choisies doivent pouvoir pousser en se contentant de ce que la nature leur offre en matière de précipitations et de sol. Elles devront donc être adaptées à ce milieu spécifique et aux particularités de votre terroir. Pour cela, tournez-vous vers des plantes poussant spontanément dans votre région qui constitueront une aubaine pour la biodiversité de votre jardin.

Les insectes pollinisateurs viendront y trouver le gîte et le couvert et pourquoi pas, un lieu sûr de ponte, comme c'est le cas pour certains papillons.

Par exemple, si vous vivez sur le pourtour méditerranéen, pensez aux cistes, aux lavandes, au thym, au romarin, mais aussi au genévrier, à l'immortelle ou aux belles graminées si légères dans le vent.

Observez le feuillage des plantes : s'il est velu, étroit, coriace, parfois grisâtre ou blanc, c'est que la plante est munie des atouts pour résister à l’évapotranspiration et à la sécheresse.

Évidemment, les cactus et plantes grasses en font partie, vous pouvez donc les utiliser et en abuser dans ce type de jardin. S'ils se plaisent chez vous, vous serez étonnés par leurs somptueuses floraisons !

Pensez aussi aux plantes qui entrent en repos durant la saison sèche, certaines bulbeuses en font partie et ne réapparaîtront qu'au printemps suivant pour couvrir votre jardin de leurs floraisons colorées.

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire