La girouette

Une belle girouette au faîtage d'un pavillon
Une belle girouette au faîtage d'un pavillon

Malgré l'armada d'outils sophistiqués pour prédire la météo de nos jours, la girouette reste encore d'actualité et traverse les époques sans prendre une ride grâce au savoir-faire d'artisans passionnés.

Qu'est-ce qu'une girouette ?

Une girouette est un objet généralement en fer, en cuivre ou en zinc évoquant une image (animal, profession, créature mythique, points cardinaux...). Elle est placée en hauteur, souvent sur le toit d'une habitation, parfois sur un mât, voire en façade. Autrement nommée 'Wire-Wire', la girouette est composée d'un axe qui permet au sujet le surplombant de tourner avec le vent et donc d'indiquer sa direction.

Petite histoire de la girouette

La première girouette connue à ce jour a été découverte sur la Tour des Vents de l'Agora romaine à Athènes (1er siècle av. J.C). Un triton tenant une baguette à la main indiquait ainsi l'un des huit vents présent sur l'une des faces de cette magnifique construction octogonale.

Plus tard vers le IX e siècle, les girouettes en bronze apparurent en haut des mâts des drakkars vikings. Elles représentaient alors une des nombreuses créatures mythiques scandinaves.

A la même époque, elle devint un symbole chrétien depuis que le pape Nicolas I ordonna sa mise en place au sommet de toutes les églises. Le coq fut alors choisi pour célébrer le renouveau du jour et rappeler aux fidèles la prière matinale.
Au Moyen-âge, elle devient l’emblème du pouvoir et de la noblesse et orne la tour la plus élevée des châteaux. Selon sa forme, elle exprime clairement le rang du chevalier et ses possessions.

Ce n'est qu'en 1659 grâce à l’Édit du Parlement de Grenoble, que ce privilège disparaît.

Il faut toutefois attendre 1791 et l'abolition des privilèges pour que tous les citoyens puissent profiter de cet ornement. La girouette décore progressivement les demeures des bourgeois mais aussi celles des artisans qui ainsi, pouvaient en faire leur enseigne, décrivant aux passants leur activité. Les personnages de ferronniers, d'aubergistes, de boulangers ornent alors les devantures. Parfois il s'agit d'une évocation moins concrète de l'activité : un cheval indiquait un relais, un moulin, l'habitat du meunier...Cette tradition est encore maintenue dans certains pays du Nord de l'Europe.

A la Renaissance, monstres, dragons et autres créatures chimériques se multiplient, elles ont alors pour vocation de conjurer le sort.

De nos jours, les artisans girouettiers rivalisent de créativité et de savoir-faire afin de permettre à leur Art de perdurer. Certaines pièces sont d'ailleurs de véritables œuvres de découpage ou de sculpture que chacun peut acquérir et installer sur le toit de sa demeure pour des raisons esthétiques plus que pratiques.

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire