La gomme arabique

Produit naturel que l'on retrouve dans de nombreux domaines dont celui de l'agroalimentaire, du textile ou de la peinture, la gomme arabique était déjà utilisée par les Égyptiens en 2600 av JC pour coller les bandages des momies. Focus sur ce produit discret mais présent un peu partout.

L'Acacia polyacantha est une espèce utilisé pour la production de la gomme arabique
L'Acacia polyacantha est une espèce utilisé pour la production de la gomme arabique

Qu'est-ce que la gomme arabique ?

La gomme est un exsudat produit par le gommier blanc, un acacia (Acacia senegal) originaire d'Afrique qui représente 90 % de la production. Un grand nombre d'espèces peuvent aussi produire de la gomme arabique notamment Acacia polyacantha, Acacia seyal, Acacia nilotica, Acacia mellifera... mais de manière plus marginale.

Cette sécrétion peut se faire naturellement lorsque l'arbre est blessé (vent, animaux, insectes...) ou artificiellement lorsque l'Homme provoque des saignées dans un but de récolte. Les troncs sont entaillés pour récolter l'exsudat durant 6 mois (de décembre à juin). La moyenne de gomme arabique récoltée est de 250 g par arbre mais certains sujets peuvent produire jusqu'à 1 kg. La gomme blanche est la plus recherchée car elle est pure, contrairement à la brune qui contient des tanins lui donnant sa couleur foncée. Les principales zones de culture sont situées en Afrique avec le Sénégal, le Tchad, la Mauritanie et le Soudan.

La gomme récoltée est ensuite transformée en poudre, en cristaux ou en solutions afin d'être vendue dans le monde entier.

Histoire de la gomme arabique

Utilisée dans son pays d'origine depuis des millénaires, la gomme arabique est découverte par les navigateurs explorateurs du XVe siècle en Afrique, plus précisément sur les côtes sénégalaises et mauritaniennes. La France obtient par la force le monopole de son commerce au XVIIIe siècle. Elle reste de nos jours le principal importateur mondial avec plus de 30 000 tonnes par an.

Utilisations de la gomme arabique

La gomme arabique trouve de nombreuses applications dans de multiples domaines.

Elle est très utilisée dans la confiserie et l'alimentation où elle sert d'épaississant. Dans le domaine agroalimentaire, elle est normalisée sous le sigle E414. On la trouve aussi dans certaines boissons comme le pastis ou le sirop d'orgeat. De plus en plus, la gomme arabique est consommée sous la forme de complément alimentaire car ses fibres renforcent la production de bonnes bactéries dans l'intestin.

Dans le vin, elle sert d'agent stabilisant, mais permet aussi de réduire l'astringence des vins rouges tout en leur apportant de la rondeur.

Dans le domaine du textile on l'utilise pour donner de la tenue aux chapeaux mais aussi pour faire briller et solidifier des tissus en coton damassé.

La gomme arabique trouve aussi une application dans la construction notamment comme imperméabilisant des murs en chaux et des toitures en chaume.

Dans le domaine artistique, elle sert à fabriquer les pastels secs, la gouache et l'aquarelle, et peut aussi servir de médium à peindre. Elle permet de maintenir le film d'eau sur les parties non encrées de la pierre lithographique ou à lier les engobes des céramistes.

Lire aussi
Tailler le cerisier Tailler le cerisier

La taille sur le cerisier devra toujours être pratiquée en douceur car ce bel arbre la supporte difficilement. Les opérations les plus importantes concerneront donc la taille de formation des[...]

Créer un herbier Créer un herbier

La création d'un herbier est une oeuvre à la fois esthétique et scientifique qui requiert du temps et de la patience. Voici comment procéder.

Tailler l'abricotier Tailler l'abricotier

L'abricotier est un arbre fruitier délicat à tailler car il supporte mal ce genre d'intervention surtout lorsqu'elle est sévère. La taille ne devra donc être effectuée qu'en cas de réel[...]

Copalme d'amérique, Liquidambar styraciflua Copalme d'amérique, Liquidambar styraciflua

Le Copalme d'amérique est un arbre hautement décoratif avec un feuillage vert, puis cuivre, or et  pourpre plus on avance dans l'automne.

Vos commentairesAjouter un commentaire