Ipomée quamoclite, Ipomée à feuille de cyprès, Ipomée rouge

L'ipomée quamoclite rouge est une grimpante vivace, mais peu rustique, elle  se trouve cultivée le plus souvent comme une plante annuelle en Europe, car peu rustique. Elle se naturalise cependant aisément dans le jardin là où le climat est doux.

Ipomée quamoclite, Ipomée à feuille de cyprès, Ipomée rouge, Ipomoea quamoclit

Botanique

N. scientifique Ipomoea quamoclit
Synonymes Convolvulus pennatifolius, Convolvulus pennatus, Convolvulus quamoclit, Quamoclit pennata, Quamoclit vulgaris
Famille Convolvulacées
Origine Amérique centrale, naturalisée ailleurs
Floraison juillet à octobre
Fleurs rouge vif
Typeplante grimpante
Végétationcultivée comme annuelle
Feuillage sans objet, plante annuelle
Hauteur1 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité non rustique, jusqu'à 1 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltolérant, riche
Acidité ph acide à neutre
Humidité normal à frais
Utilisationhaie, palissade, pergola, massif
Plantationprintemps
Multiplicationsemis
Ipomée quamoclite, Ipomée à feuille de cyprès, Ipomée rouge, Ipomoea quamoclit

Ipomoea quamoclit, l’ipomée à feuille de cyprès ou Ipomée quamoclite est une plante vivace volubile appartenant à la famille des Convolvulacées. Elle est originaire d’Amérique centrale, présente dans les régions douces et pluvieuses du Mexique et du Costa Rica.

Cette plante grimpante est vivace, mais peu rustique, elle est donc très attrayante pour les colibris et les papillons, se trouve cultivée le plus souvent comme une plante annuelle en Europe. Elle se naturalise cependant aisément dans le jardin là où le climat est doux.

Description de l’ipomée quamoclite

Ipomoea quamoclit est une très jolie plante grimpante haute de 1 à 3 m. Volubiles, ses tiges s’enroulent autour d’un support. Elle porte des feuilles alternes, si découpées qu’elles ressemblent à des plumes. Les fleurs apparaissent à l’aisselle de ces feuilles à partir de juillet. Les fleurs sont tubulaires : ses 5 pétales sont soudés en tube étroit de 4 cm de long, étalés subitement en une corolle de 2 cm de large, écarlate. Il existe parfois des formes où les fleurs sont blanches ou roses. Ces fleurs sont très riches en nectar et sont attractives pour les insectes. Elles se transforment en petits fruits ronds s’ouvrant en trois sur les graines après une assez longue maturation.

Une autre Ipomée rouge peut être facilement confondue avec Ipomée quamoclit, c’est Ipomoea coccinea ou Quamoclit coccinea :

Sa fleur est assez semblable, bien que souvent avec une gorge un peu plus jaune, mais son feuillage est différent : les feuilles sont beaucoup moins découpées, pleines avec quelques lobes pointus comme le lierre. Plus vigoureuse, cette espèce se ressème abondamment, considérée comme invasive dans les climats doux. Elle est présente dans le sud de la France.

Ipomoea x multifida, est un hybride entre Ipomoea quamoclit et Ipomoea sloteri. Ses feuilles sont en même temps palmées et très finement découpées.

Comment cultiver Ipomoea quamoclit ?

L’ipomée à feuille de cyprès est cultivée en annuelle en France, car elle est gélive. Elle nécessite de plus une longue saison chaude et arrosée pour que ses graines aient le temps de murir. Cependant en climat méditerranéen, si elle trouve un sol suffisamment frais toute l’année, ses graines passent l’hiver sur le sol et germent au printemps.

Dès que le climat est plus froid et le printemps plus tardif, le semis de l’ipomée quamoclite doit être hâté au chaud, de fin janvier à mars. Les graines des ipomées sont coriaces. Ces graines seront trempées en eau tiède pendant 48 heures, jusqu’à ce qu’elles gonflent, puis éventuellement légèrement frottées sur du papier de verre.

Elles sont ensuite enfoncées de 2 à 3 cm dans des pots de semis emplis de terreau, à raison de 3 graines par pot de 10 cm, par exemple. La terre ne doit jamais se dessécher (couvrir ou ensacher).

A 20 °C, les graines peuvent avoir besoin jusqu’à 3 mois pour germer. Dès que les cotylédons sont bien développés et que les premières feuilles se développent, les petites ipomées sont installées dans un pot plus large sans perturber leurs racines, ni les diviser.

Lorsqu’il ne gèle plus, elles sont installées en pleine terre, en exposition ensoleillée à mi-ombre, avec une terre régulièrement arrosée. Elles montreront alors un développement rapide. Les branches peuvent être étoffées en pinçant la tige après les 3e nœuds, puis après les 6e.

Si la saison est assez longue pour que les graines arrivent à maturité, pensez à récolter des graines pour l’année suivante.

Ipomoea coccinea se cultive de la même manière.

Espèces et variétés de Ipomoea

300 espèces dans ce genre, pour la plupart grimpantes.

Autres espèces connues :

  • Ipomoea lobata, l’ipomée plume d’indien,
  • Ipomoea batatas, la patate douce
  • Ipomoea sloteri, très ressemblante
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Volubilis bleu, Ipomée bleu, Ipomoea indica Volubilis bleu, Ipomée bleu, Ipomoea indica

Le volubilis bleu, Ipomoea indica, est une vigoureuse liane vivace, dont l'origine n'est pas claire, du fait de sa naturalisation dans presque toutes les régions tropicales ou subtropicales. Peu...

Patate douce, Ipomoea batatas Patate douce, Ipomoea batatas

La patate douce n'est pas de la famille de la pomme de terre. C'est une ipomée, et comme toutes les ipomées (il en existe environ 500 espèces), elle forme une[...]

Cyprès commun, Cyprès de Provence, Cyprès d'Italie, Cupressus sempervirens Cyprès commun, Cyprès de Provence, Cyprès d'Italie, Cupressus sempervirens

Le cyprès commun, ou cyprès d'Italie, est un cyprès que l'on rencontre un peu partout dans le pourtour du bassin méditerranéen et sur les collines d'Italie. Mais, même si vous[...]

Cyprès de Lambert, Cyprès de Monterey, Cyprès à gros fruits, Cupressus macrocarpa Cyprès de Lambert, Cyprès de Monterey, Cyprès à gros fruits, Cupressus macrocarpa

Cupressus macrocarpa, le cyprès de Monterey ou cyprès de Lambert, est un conifère persistant  qui appartient à la famille des Cupressacées. Sa population d'origine, près de Monterey en Californie,...

Vos commentairesAjouter un commentaire