L'arrosage de la pelouse

L'arrosage de la pelouse
L'arrosage de la pelouse

Rien n'est moins élégant qu'une pelouse dégarnie et jaunie par un manque d'eau flagrant. Élément indispensable à la croissance du semis, à la dissolution des éléments nutritifs dans le sol, et au bon développement d'un luxuriant tapis verdoyant, l'eau doit être utilisée de façon régulière et efficace. Voyons comment procéder.

Des apports réguliers

Dès le semis et tout au long de l'année, il sera nécessaire de veiller à ce que la pelouse ne manque jamais d'eau. Pour cela, il peut être utile d'installer un pluviomètre au jardin afin de vérifier si la quantité de précipitations suffira à mouiller le sol sur les 10 cm nécessaires à une pousse optimale. Arrosée seulement en surface, la pelouse ne pourra former que de superficielles racines très exposées à l'évaporation. Le résultat ne sera alors pas à la hauteur de l'esthétique recherchée.

De même, il sera inutile de trop arroser la pelouse : ruissellement et flaques nuisent aussi à la beauté du tapis végétal, sans oublier que l'eau n'est pas une ressource inépuisable et qu'il faut agir de façon responsable même au jardin.

Comment bien arroser sa pelouse ?

Nous l'avons vu, un bon arrosage doit à la fois être régulier et non superficiel, la quantité d'eau conseillée dès que la température monte et qu'il ne pleut pas est de 5 à 10 litres par mètre carré.

L'arrosage sera pratiqué de préférence le soir après le coucher du soleil afin de limiter le phénomène d'évaporation et de permettre à la pelouse de profiter un maximum de cette fraîcheur durant la nuit.

Il pourra être manuel si vous possédez une petite surface et le courage nécessaire à la régularité de cette action ou automatisé dans les autres cas, mais devra toujours être pratiqué par aspersion d'une pluie fine et légère en repassant plusieurs fois sur chaque zone pour laisser le temps à la terre d'absorber l'eau de façon uniforme et ce, sans former de flaques.

Enfin n'oubliez pas que le gazon ne peut absorber que des nutriments solubles dans l'eau et à partir d'une certaine température d'environ 10°C, il est donc inutile de faire des apports d'engrais sur une pelouse sèche ou en hiver.

Le matériel adéquat

Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • l'arrosage manuel au tuyau muni d'une pomme réglée sur la fonction « douche » qui reste très contraignant ;

  • les appareils d'arrosage par aspersion que vous choisirez selon la surface de pelouse. Il pourront être fixes, rotatifs ou même oscillants.

  • Branché sur un programmateur ce matériel se déclenchera tout seul à heure régulière et pour une durée prédéterminée ;

  • une installation d'arrosage enterré couplée à une cuve de récupération d'eau de pluie, assurera quant à elle un arrosage efficace et précis pouvant suivre les contours exacts de la pelouse et ce, sans gaspillage d'eau. C'est une solution écologique qui peut être branchée en parallèle sur le réseau en été si votre cuve n'est pas suffisamment grande ou si vous habitez dans une région où les pluies se font rares en cette période.

Lire aussi
La pelouse en 15 questions (Partie 3) La pelouse en 15 questions (Partie 3)

Suite de notre sujet la pelouse en 15 questions... 11. Comment se débarrasser de la mousse qui envahit la pelouse ? La présence de mousses dans le gazon indique un sol mal aéré, une exposition...

La scarification de la pelouse La scarification de la pelouse

La scarification est une méthode qui permet de régénérer un gazon ancien, envahi par les mousses et une légère couche de feutrage bloquant les échanges gazeux et le passage de l'eau. Elle aère le...

La rénovation de la pelouse en 7 étapes La rénovation de la pelouse en 7 étapes

Mettez toutes les chances de votre côté, voici les 7 étapes essentielles pour rénover votre pelouse Tondez court Tondez court, pour optimiser l'opération suivante et faire disparaître une grande...

Une belle pelouse Une belle pelouse

Quelques conseils pour réussir une belle pelouse. La création de la pelouse Préparez votre terrain plusieurs mois auparavant la plantation du gazon. Retournez la surface à semer en l'amendant si...

Vos commentairesAjouter un commentaire