Pleione forrestii

Pleione forrestii

Botanique

Nom latin  : Pleione forrestii
Origine  : Chine, Yunnan
Période de floraison : début du printemps
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : orchidée tempérée
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 5 à 15 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 1°C
Exposition  : lumineuse
Type de sol : mélange spécifique
Acidité du sol  : acide
Humidité du sol  : humide ou sec en fonction des saisons
Utilisation : serre froide, extérieur en région tempérée
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : division

Pleione forrestii est une espèce appartenant à la famille des orchidacées. Les pleiones sont des orchidées miniatures aux grosses fleurs, originaire d’Asie. Pleione forrestii est originaire du Yunnan, où l’espèce est considérée comme menacée. C’est la seule espèce de couleur jaune dans le genre. Sur la vingtaine d’espèces présentes dans ce genre, Pleione forrrestii, n’est pas la plus facile de culture, car elle demande des conditions de culture relativement strictes.

Description de Pleione forrestii

Cette orchidée de climat tempérée fait plutôt partie des miniatures. Elle montre des pseudobulbes coniques, arrondi, de 2 à 3 cm de diamètre et ne développe dans sa saison de croissance qu’une unique feuille longue de 10 à 20 cm, lancéolée. La fleur parait à la base du bulbe, en tout début de printemps. La fleur mesure 5 à 10 cm de large, les pétales et les sépales sont de couleur jaune vif, de texture ferme, le labelle au contour frisotté est jaune moucheté de rouge.

Comment cultiver Pleione forrestii ?

Le cycle végétatif de Pleione forrestii

Pleione forrestii fleurit au printemps, avant le démarrage des nouvelles pousses. Ensuite 1 ou 2 nouvelles pousses naissent à la base bulbe. Les longues feuilles se déroulent puis la base de la feuille en croissance s’arrondit en pseudo-bulbe durant l’été. Vers la fin de l’été, la feuille sèche, et le nouveau bulbe murit. L’ancien bulbe se ratatine complètement. Il a parfois produit auparavant quelques bulbilles à son sommet. La pléione doit entrer ensuite en dormance durant l’hiver, au sec et au frais. Cette période de froid, de 2 à 3 mois minimum, induit la floraison.

Lorsque votre Pleione forrestii fleurit, puis produit 2 nouveaux bulbes par an, aussi beaux ou plus gros que celui de l’année précédente et quelques bulbilles, c’est que vous maitrisez sa culture!

Dans quel substrat cultiver Pleione forrsetii ?

Beaucoup de mélanges différents peuvent convenir aux pléiones, le substrat de culture doit être aéré et drainant, tout en retenant l’humidité.

Exemplede mélange: écorce de pin/ terreau à base de tourbe/ une part de litière forestière contenant débris et feuilles/ un élément qui apporte de l’aération: pouzzolane ou perlite / de la mousse synthétique.

Pleione forrestii se montre plus exigeante du point de vue de l’humidité du substrat et atmosphérique. Pour cette raison un mélange contenant une bonne part supplémentaire de sphaigne vivante semble bien lui convenir. On peut aussi recouvrir le substrat d’une couche de sphaigne.

Luminosité et température pendant la croissance

Pleione forestii croît en ombre lumineuse. Issus d’un climat montagnard tempéré frais, il faut maintenir cette espèce en dessous des 25 °C durant toute la saison de croissance. Durant l’été, une brumisation du feuillage permet d’éviter les coups de chaleur. Elle sera faite le soir, pas trop tard pour que les gouttelettes s’évaporent avant la nuit.

Comment arroser Pleione forrestii ?

Les arrosages sont faits à l’eau douce, ou de pluie. Il faut être rigoureux durant la croissance des feuilles et l’épaississement des bulbes: elle ne doit jamais souffrir de la soif. De plus, une fois par semaine, l’eau sera enrichie d’un engrais liquide. Pleione forrestii est gourmande, d’autant plus si le substrat est peu nutritif.

La saison de repos

Lorsque les feuilles sont tombées, il ne faut plus arroser et laisser sécher. Pleione forrestii entre en repos. Les bulbes doivent être maintenu au sec, mais sans excès, entre 1 et 5 °C, soit idéalement dans le bas du réfrigérateur. Ils peuvent être maintenus dans leur substrat bien sec, ou sortis et mis dans un sac congélation avec un peu de sphaigne.

Multiplier Pleione forrestii

Les bulbilles récupérés et rempotés au printemps fleurissent au bout de 2 à 4 ans.

Les divisions n’auront lieu qu’au printemps, tout comme le rempotage, avant le développement des nouvelles racines, car toute racine cassée est fichue.

Espèces et variétés de Pleione

Environ 20 espèces dans ce genre
Pleione formosana, ou  bulbocodoides  faciles à cultiver
Pleione  limprichii, aux fleurs saumonées
Pleione praecox et Pleione maculata, à la floraison automnale

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire