Le scarificateur

Le scarificateur
Le scarificateur

Le pluie et les piétinements tassent le sol et le rendent compact. L'eau et les éléments nutritifs ne peuvent plus y pénétrer et les plantations végètent. Pour décompacter le sol  un outil spécifique doit être utilisé : c'est le scarificateur.

Lorsque le sol est trop compact et que l'eau et les éléments nutritifs n'arrivent plus à percer la couche supérieure, les plantes et les pelouses n'arrivent plus à se nourrir correctement et végètent. Le phénomène du compactage du sol est naturel.

Sous l'effet de la pluie, du piétinement mais aussi des résidus de tonte accumulés en cas de non ramassage de l'herbe, le sol durci en surface. La mousse s'installe et les pelouses présentent des trous inesthétiques. Pour éviter que les plantes ou la pelouse étouffent sous l'effet d'un sol compact, l'utilisation d'un scarificateur doit être régulière.

Généralement, la scarification se fait deux fois par an : au printemps et à l'automne. Le scarificateur est un engin équipé de dents ou de couteaux métalliques fixés sur une roue mise en mouvement. Les dents ou les couteaux pénètrent et lacèrent le sol pour l'aérer en surface.

Différents modèles types de scarificateurs

Plusieurs modèles de scarificateurs sont proposés sur le marché. Certains sont manuels d'autres plus sophistiqués sont motorisés.

Les plus simples sans motorisation sont destinés à des surfaces restreintes (moins de 100 m2). Ils sont équipés d'un système de râteau qui opère des trous dans le sol à toutes fins de permettre à l'eau et aux éléments nutritifs de pénétrer plus facilement.

Les versions motorisées sont à l'image des tondeuses soit électriques soit thermiques. Les scarificateurs électriques ont pour avantage d'être peu bruyants et non polluants. Au négatif, ces engins filaires doivent être utilisés aux abords d'une prise électrique. Ils s'utilisent le plus souvent sur des surfaces de 100 à 500 m2.

Les scarificateurs thermiques fonctionnent avec un moteur indépendant. Ils sont généralement plus puissants que les modèles électriques ce qui ajoute en performance. Au négatif, ces engins sont bruyants et lourds et nécessitent un entretien plus pointu que les modèles électriques.

De coût plus conséquent, ces engins thermiques sont à privilégier lorsque le jardin dépasse une surface de 500 m2 ou qu'il est éloigné d'une source de courant électrique.

Quelque soit l'engin utilisé, la scarification doit se faire sur un terrain sec mais pas trop. Deux passages sont recommandés : l'un dans un sens puis le second en perpendiculaire.

Pour les budgets les plus restreints, la scarification peut également être réalisée avec des chaussures à clous aussi appelées patins aérateurs.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire