Daphné du Tibet

Daphné du Tibet, Daphne tangutica
Daphné du Tibet, Daphne tangutica

Botanique

Nom latin  : Daphne tangutica
Origine  : Asie : Tibet, Sichuan…
Période de floraison : mars à juin, septembre à octobre
Couleur des fleurs  : rose
Type de plante : arbustive
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 50 à 100 cm   

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -23 °C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : humifère
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais, mais drainant
Utilisation : massif, potée, rocaille
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bouture, semis
Taille : pas de taille nécessaire

Daphne tangutica, le daphné du Tibet est une belle petite espèce arbustive, qui appartient à la famille des Thyméléacées. Il est originaire des forêts d’Asie. Parmi la quarantaine d’espèces de daphné existantes, beaucoup sont très attrayantes du point de vue ornemental et sont peu à peu disponibles chez les producteurs spécialisés. Daphne tangutica est l’une des espèces les plus tolérantes, faciles à cultiver, mais encore rares en culture. Comme beaucoup de daphnés, cette espèce présente un feuillage soigné et de belles fleurs odorantes.

Description du daphné du Tibet

Daphne tangutica forme un petit buisson sphérique, souvent aussi large que haut, atteignant une amplitude de 50 à 100 cm. Ses branches denses portent de jolies feuilles alternes, un peu coriaces, glabres et lustrées, de couleur vert foncé. Elles ont une forme lancéolée assez étroite, souvent à la marge légèrement roulée, parfois acuminée (var. wilsonii).

Les inflorescences en panicules de 3 à 12 fleurs s’épanouissent en grand nombre, d’avril à juin. Les fleurs sont grandes pour le genre et d’une belle texture cireuse. Elles sont tubulaires, roses, et s’étalent en 4 lobes anguleux et sont parfumées. Elles se transforment en petites drupes rouges, puis noires.

Comment cultiver le daphné du Tibet ?

Daphne tangutica aime une exposition ensoleillée à ombragée, mais dans un sol qui ne se dessèche pas complètement en été. Il s’acclimate dans toute terre acide à neutre et relativement drainante. Il est très rustique puisqu’il résiste jusqu’à -23 °C. En ombre claire, Daphne tangutica peut se développer également, mais sera bien moins florifère.

Par contre, comme beaucoup de ses congénères, le daphné du Tibet peut se montrer capricieux à la transplantation. C’est pourquoi il est préférable d’acquérir des plants assez jeunes, dont les racines n’ont pas feutré dans le pot. Il est implanté en automne ou en début de printemps. L’arbuste est dépoté sans perturber les racines puis installé dans un mélange de terre de jardin et terreau de plantation. Enfin, un arrosoir complet met la terre bien en place. Il sera arrosé régulièrement durant sa première saison de croissance, voire la seconde, s’il ne montre pas des signes évidents de reprise.

La croissance du daphné du Tibet est relativement lente et il faut donc bien planifier son emplacement, car une fois installé, on ne le bouge plus. Il trouve sa place dans une rocaille fraiche ou en massif. Sa culture en pot est possible dans un conteneur assez grand et avec des arrosages très réguliers.

Taille :

Il n’a pas besoin d’être taillé, étant relativement compact naturellement, cependant les pointes des branches peuvent éventuellement être étêtées (quelques cm) juste après la floraison pour favoriser les ramifications. Les fleurs se développent sur le bois de l’année antérieure.

Comment reproduire le daphné du Tibet ?

Par semis : les graines nécessitent une stratification froide, soit une période d’au moins 3 semaines à 4 °C maximum, puis germent à 20 °C. elles demandent au préalable à être parfaitement débarrassées de la pulpe du fruit (frottée, puis trempées dans plusieurs bains), puis scarifiées (frottées au papier de verre).

Par bouture : boutures de bois mi-mûrs en juillet-août, voire de bois jeune en juin, à l’étouffée et à l’ombre.

Espèces et variétés de Daphne

40 espèces environ dans ce genre

  • Daphne odorata, le daphné parfumé
  • Daphne laureola, le laurier des bois, une espèce européenne peu commune
  • Daphne mezereum, le bois joli
  • Daphne collina, une espèce italienne persistante
  • Daphne caucasica, d’Asie Mineure
  • Daphne petraea, espèce de 30 cm pour jardin alpin
  • Daphne x transatlantica ‘Eternal Fragrance’, magnifique et parfumé
  • Dahpne genkwa, aux fleurs lilas
  • Daphne retusa, petite espèce adaptée à la rocaille
Nos fiches
Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

La fleur se décomposent en différentes parties : Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur Calice : l'ensemble des sépales...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire