Argousier, Bourdaine marine, Epine luisante, Griset, Faux-nerprun

Pied femelle d'Argousier, Hippophae rhamnoides

Botanique

Nom latin  : Hippophae rhamnoides
Famille  : Éléagnacée
Origine  : Europe, Asie, Amérique
Période de floraison : mars à mai
Couleur des fleurs  : verdâtre
Type de plante : Arbuste fruitier
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 1 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -40°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : minéral et assez pauvre
Acidité du sol  : basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : maintien des dunes, ornemental, fruitier
Plantation, rempotage : automne jusqu’à mars
Méthode de multiplication : boutures, semis, rejets

Hippophae rhamnoides, l’argousier, est un arbuste de la famille des Eleagnacées. Distribué en Europe et en Asie, l’argousier est un végétal peu répandue qui se limite aux milieux en bordure de rivière, de massifs dunaires, ou en lisière forestières sablonneuses. Là, où ses conditions de vie sont réunies, il forme des massifs denses et étendus. L’argousier joue un rôle important dans la fixation des dunes, il est un représentant typique du massif dunaire arbustif.

L’épine luisante est parfois cultivée comme ornementale, produisant des haies infranchissables, elle est très décorative avec sa fructification colorée et son feuillage argentée. Hippophae rhamnoides, porte de nombreux nom vernaculaires, car il était couramment utilisé auparavant : Les fruits sont comestibles et ont des vertus médicinales.

Description de l’argousier

Hippophae rhamnoides, est un arbuste rameux et épineux atteignant 1 à 3 m de hauteur. Les feuilles alternes sont allongées, très peu pétiolées. Le feuillage est de couleur argenté : le limbe des feuilles est vert grisâtre sur la face supérieure et gris argenté en dessous. Les jeunes rameaux et le revers des feuilles sont couverts d’écailles rouille. Les feuilles sortent en avril, les fleurs sont écloses avant l’apparition des feuilles.

L’argousier est dioïque : les fleurs mâles et les fleurs femelles sont portées par deux individus différents. Les petites fleurs verdâtres sont en groupe. Les pieds d’argousiers femelles produisent de nombreux fruits charnus : les petites baies recouvrent les rameaux. Elles arrivent à maturité en septembre, montrant alors une belle couleur orange et ont un gout acidulé.

Les racines traçantes de l’argousier produisent de nombreux rejets, formant de larges fourrés.

Culture de l’argousier

Hippophae rhamnoides est vigoureux dans un milieu qui lui plait. Très rustique, il supporte les hivers rigoureux. Il demande une terre très minérale, graveleuse ou sablonneuse, assez pauvre, de ph neutre à basique. Supportant mal la sécheresse, il apprécie un sol normalement frais.

L’argousier se plante de préférence au mois de novembre. Il a tendance à drageonner une fois bien installé.

Seuls, les pieds femelles produisent les fruits, mais un pied male pollinisateur est indispensable pour la production. Ce sont les rameaux de 2 ans qui produisent les fruits. Il faut donc éviter de tailler.

Multiplication de l’épine luisante

Chaque rejet peut donner un nouveau pied du même sexe que la plante mère. Les rejets sont transplantés en automne. Le bouturage et les semis en automne sont également possibles.

Le fruit de l’argousier

En août et septembre, Les fruits sont cueillis lorsqu’ils virent à l’orange et qu’ils ne sont pas encore mous. Les baies contiennent un bon équilibre en sucre, huiles essentielles et acides organiques, qui leur donne un gout agréable et originale. Le jus frais peut être consommé tel que ou utilisé en sirop et en confiture. Il vaut mieux en extraire les graines qui sont dures et laxatives. Les fruits peuvent être parfois congelés.

L’huile d’argousier est extraite de graines pressées à froid.

Le fruit de l’argousier est riche en vitamines A, B, E, P, et surtout C. il contient également des agents antioxydants. Il est utilisé en médecine naturelle pour les soins de la peau, en usage externe. En usage interne, dans la médecine traditionnelle chinoise, il est indiqué pour des troubles digestifs et des troubles des voies respiratoires.

Espèces et variétés de Hippophae

16 espèces dans ce genre

Lire aussi
Les vrais faux légumes anciens Les vrais faux légumes anciens

Les légumes oubliés ont de nos jours le vent en poupe. Recherche de vraies valeurs, de qualités gustatives et d'originalité, le consommateur change ses habitudes pour se tourner vers des variétés...

Thé et café, vrais ou faux amis ? Thé et café, vrais ou faux amis ?

Boisson plaisir d’un côté, boisson santé de l’autre, les vertus du café et du thé sont hétérogènes. Leur point commun : la caféine / théine. A travers le monde, le café et le thé sont...

Les faux poivres Les faux poivres

Le monde du poivre est bien plus vaste que ce que l'on pourrait croire. Il est composé, des vrais poivres tous issus de lianes du genre Piper, et de faux poivres que nous allons découvrir ensemble....

Le faux semis pour éliminer les mauvaises herbes Le faux semis pour éliminer les mauvaises herbes

Trop peu pratiquée par les jardiniers, la technique du faux semis est pourtant un moyen efficace et facile de lutter contre les herbes indésirables et de laissez la zone nette en vue du semis réel....

Vos commentairesAjouter un commentaire