Aster divariqué, Aster à rameaux étalés

Aster divariqué, Aster à rameaux étalés, Eurybia divaricatus, Aster divaricatus

Botanique

Nom latin  : Aster divaricatus
Synonyme  : Eurybia divaricatus
Origine  : Amérique du Nord
Période de floraison : septembre, octobre
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : plante vivace
Type de végétation : herbacée
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 40 à 70 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique jusqu'à -34 °C
Exposition  : ombre légère à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : indifférent
Humidité du sol  : frais à sec
Utilisation : jardin à l'ombre
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : divisions, semis

Aster divaricatus, renommé dernièrement Eurybia divaricatus, l’aster divariqué ou aster à rameux étalés est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. Cet aster est originaire de l’est de l’Amérique du nord, parfois répandu dans les zones boisées, mais aussi dans les milieux perturbés.

L’aster divariqué est une plante de sous- bois, utile au jardin pour agrémenter les massifs d’ombre sèche.

Description de l‘aster à rameaux étalés

Aster divaricatus est une plante présentant une souche rhizomateuse, développant de multiples tiges feuillées. Cet aster s’étale peu à peu en périphérie de la souche, au point de devenir un large couvre-sol. Chaque tige débute par une rosette foliaire printanière, aux feuilles dentées, plutôt large pour un aster, cordées, puis s‘élève en une hampe florale, haute de 35 à 80 cm, fine et violacée, produisant les inflorescences.

Chaque tige produit un corymbe assez plat d’une dizaine de capitules. Ses capitules, large de 2 cm environ, sont des fleurs composées d’un cœur jaune et de 8 ligules rayonnant blancs. Cette floraison blanche, assez fine, s’intègre parfaitement dans les jardins informels, ou qui se veulent d’allure naturelle.

L’aster divariqué attirent et nourrit de nombreux pollinisateurs et produit ensuite des graines soyeuses. Les tiges de l’année dépérissent chaque hiver.

Aster divaricatus ‘Fiesta’ est un cultivar avec des feuilles finement striées, mouchetées de crème.

Comment employer et cultiver l’aster divariqué

Eurybia divaricata est une plante vigoureuse, qui s’étale relativement rapidement. Il est très utile pour végétaliser en situation d’ombre sèche, au sol difficile : sur des remblais, devant un mur orienté ouest, mais aussi en couvre-sol de sous-bois. Il donne de beaux massifs, associé à des fougères, ou avec par exemple des variétés de Bergenia cordifolia, qui offrent un contraste de feuillage intéressant.

En effet, l’aster divariqué apprécie l’ombre claire et la mi- ombre, mais surtout, il est très tolérant sur le type de sol, croissant en sol humide aussi bien que très sec, une fois bien enraciné. Cependant, il se montre presque envahissant en sol frais et riche, au détriment des autres plantes ; c’est pourquoi, il vaut mieux le cantonner aux sols difficiles. D’autant qu’il est capable de plus de se ressemer spontanément.

De même, lorsque le sol est trop riche et frais, les hampes sont un peu trop hautes, elles auront alors une tendance à verser. En sol pauvre ou sec, l’aster à rameaux étalé reste bien plus compact.

L’aster divariqué peut être planté presque toute l’année dans le jardin. Lorsque le sol est très sec, la transplantation réussira mieux au printemps ou en automne. Il faudra l’arroser à la plantation, puis peut-être une fois supplémentaire dans les semaines qui suivent.

Chaque printemps, les tiges de l’année précédentes sont coupées ou cassées, au ras de terre, avant que les nouvelles ne démarrent. A cette période, c’est très facile car elles sont bien sèches.

Multiplier Aster divaricatus

Les divisions sont faciles et sans soucis au printemps, ou en automne. Lorsqu’il y a des semis spontané printaniers, ceux-ci peuvent être déplacés en automne.

Les graines de l’aster à rameaux étalés doivent subir le froid de l’hiver pour germer. Elles sont semées sous châssis froid en automne ou en janvier, mais on peut aussi leur faire subir une stratification froide artificielle en mettant le pot de semis au réfrigérateur pendant 3 semaines, avant de le placer dehors à la lumière.

Espèces et variétés de Aster

250 espèces dans ce genre :
Aster novae angliae, Aster novae belgiae  2 espèces proches aux nombreux cultivars attrayants
Aster alpina, une plante alpine naine,
Aster amellus, d’origine européenne
Aster cordifolius, l’aster bleu des bois
Aster dumosus, l’aster buissonnant
Aster pyrenaeus, l’aster des Pyrénées
Aster divaricatus ‘Fiesta’, au feuillage panaché

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
L'aster L'aster

Mathieu VERMES du DOMAINE DE LA SOURCE nous conseille sur la culture de l'aster L'aster est une plante qui peut être utilisée soit en massif, en bordure ou en fleurs à couper. Elle peut se planter...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

Vos commentairesAjouter un commentaire