Sarracenie bec de perroquet

Sarracenie bec de perroquet, Sarracenia psittacina
Sarracenie bec de perroquet, Sarracenia psittacina

Botanique

Nom latin  : Sarracenia psittacina
Famille  : Sarracéniacées
Origine  : sud-est des Etats-Unis
Période de floraison : avril à mai
Couleur des fleurs  : pourpre
Type de plante : plante carnivore
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : ascidies, feuilles en forme de bec de perroquet
Hauteur : feuilles 10 cm, fleurs, 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : -12 C minimum en tourbière extérieur, climat tempéré
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : 2/3 tourbe blonde + 1/3 sable non calcaire
Acidité du sol  : acide
Humidité du sol  : saturé d’eau en été, jusqu’à immergé en hiver
Utilisation : potée, tourbière extérieur
Plantation, rempotage : en pot profond, avant la reprise de la végétation
Méthode de multiplication : semis, division de rhizome
Maladies et ravageurs : moisissure en hiver, limaces, pucerons sur les jeunes pousses

Sarracenia psittacina vit en climat tempéré, on la trouve en Géorgie, Floride, au sud du Mississipi et à l’est de la Louisiane., dans les forêts humides de résineux, ou au bord des mares et des cours d’eau.

Cette plante vit dans les zones typiquement inondables.

Sarracenia psittacina présente des rosettes de feuilles attachées sur un rhizome traçant court. La plante type mesure 20 à 25 cm de diamètre pour 10 cm de hauteur.

Les feuilles, ou ascidies, sont modifiées en forme de cornet ou tube creux qui se terminent en capuchon ou bec. Chaque capuchon à maturité est vivement coloré de rouge parsemé d’ocelles blancs. Ces ascidies forment les pièges à insectes de la plante. Elles se remplissent d’eau et la plante y secrète des sucs digestifs. Les feuilles sont érigées dans un premier temps, puis se posent sur le substrat, ce qui donne un aspect prostré à la plante.

Le piège est rendu attractif par la couleur des feuilles et l’odeur des glandes à nectar. L’ouverture du piège est petite et laisse passer de petites fourmis ou des moucherons. Par sa forme cette plante montre une spécialisation dans la capture des insectes rampants. Les insectes glissent dans le réservoir grâce aux poils enduits de mucus et orientés de telle manière qu’ils ne peuvent ressortir.

Ces sarracénies acquièrent de cette manière une source d’azote, indispensable à leur croissance, mais qui est absent du substrat pauvre où elles vivent. Les insectes digérés leurs servent d’engrais.

Dans son milieu d’origine, la plante est parfois complètement immergée sous l’eau, elle piège alors de menus proies aquatiques, comme les daphnies ou des alevins.

Les boutons floraux apparaissent et se développent au début du printemps. Les Fleurs pourpres émergent bien au-dessus des ascidies, puis s’épanouissent d’avril à mai. Epaisses et luisantes, elles restent décoratives longtemps. Pour obtenir des graines, il est préférable de féconder les fleurs au pinceau.

Comment cultiver Sarracenia psittacina ?

Sarracenia psittacina se cultive dans un mélange de tourbe blonde et de sable. L’arrosage se fait exclusivement avec de l’eau douce (de pluie) car elle ne supporte pas l’eau calcaire du robinet.

Elle ne supporte pas les apports d’engrais, elle absorbe l’azote par la digestion des insectes.

Son pot doit rester gorgé d’eau durant la belle saison, donc on lui met une soucoupe avec de l’eau en permanence. Elle aime une température comprise entre 20 et 30°C.

L’hiver, on la conserve entre -5 et 15 °C. C’est la saison la plus délicate pour cette sarracenie ; elle garde de gros besoins hydriques, ce qui favorise la moisissure, surtout en intérieur. Il faut lui assurer une aération importante pour éviter le développement de champignons. Une autre solution consiste à l’hiverner complètement immergée.

La culture en pleine air dans une tourbière extérieure permet de la maintenir facilement.

La multiplication se fait par semis dans le même substrat que la plante-mère ou par division de touffes.

Le savez-vous ?

Découverte par Michaux en 1803, elle est baptisée « psittacina » en raison de la forme de ses feuilles. Psittacina provient du mot grec psittacos qui signifie perroquet.

Espèces et variétés de Sarracenia

Le genre comprend 8 espèces différentes
- Sarracenia psittacina "Okee fenokee" aux feuilles jusque 50 cm de long
Sarracenia psittacina "Golf giant" aux feuilles de 40 cm plus colorées

Nos fiches
Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

La fleur se décomposent en différentes parties : Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur Calice : l'ensemble des sépales...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire