Sarracénie pourpre, Sarracène pourpre

Sarracenie pourpre, Sarracenia purpurea

La sarracénie pourpre est une herbacée carnivore au feuillage caractéristique tirant sur le rouge en forme d'entonnoir appelé urne et piégeant les insectes osant s'y aventurer. 

Botanique

Nom latin Sarracenia purpurea
Origine Amérique du Nord, du canada jusqu'au Mexique
Floraison avril à mai
Fleurs pourpre
Typeplante carnivore
Végétationvivace
Feuillage ascidies, feuilles en forme de cornet
Hauteurde 5 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité -20 C minimum, climat tempéré, zone 6-10
Exposition ensoleillée
Sol2/3 tourbe blonde + 1/3 sable non calcaire (type sable de Loire)
Acidité acide
Humidité saturé d'eau en été, humide en hiver
Utilisationpotée, tourbière extérieur
Plantationen pot profond, avant la reprise de la végétation
Multiplicationsemis, division de rhizome
Sensibilité limaces, pucerons sur les jeunes pousses
Sarracenie pourpre, Sarracenia purpurea
» Proposer une photo

D'origine nord américaine, la sarracénie pourpre est une herbacée rustique et carnivore au feuillage caractéristique tirant sur le rouge en forme d'entonnoir et piégeant les insectes osant s'y aventurer. 

Description de Sarracenia purpurea

Sarracenia purpurea présente des rosettes de feuilles attachées sur un rhizome traçant court. Dans les tourbières naturelles, les pieds peuvent atteindre 1 m de large.

Ces feuilles sont modifiées en forme de cornet ou tube creux et s’appellent les ascidies. Etroites à la base, elles se renflent rapidement jusqu’à une hauteur de 15 cm et se termine par un opercule coloré. Elles forment les pièges à insectes de la plante. Elles se remplissent d’eau de pluie et la plante y secrète des sucs digestifs. Sarracenia purpurea, contrairement aux autres Sarracenia, n’obture pas les ascidies avec son opercule ; celles-ci, très remplies, se posent sur le substrat, ce qui donne un aspect prostré à la plante.

En haut de la feuille, le péristome sert de zone d’atterrissage pour les insectes ; il est rendu attractif par la couleur des feuilles et l’odeur des glandes à nectar. Une fois posés, les insectes glissent vers le réservoir grâce aux poils enduits de mucus et orientés vers le bas. Les sarracènes acquièrent de cette manière une source d’azote, indispensable à leur croissance, mais qui est absent du substrat pauvre où elles vivent. Les insectes digérés leurs servent d’engrais !

Les feuillent sont remarquablement colorées. Roses, lorsqu’elles sont jeunes, elles passent du vert au pourpre ensuite, en fonction de la température et de l’ensoleillement. Elles sont au moins aussi attractives que les fleurs.

Les boutons floraux apparaissent et se développent en premier au début du printemps. Attention aux limaces qui en sont très friandes ! Les Fleurs émergent bien au-dessus des ascidies, puis s’épanouissent d’avril à mai. Pourpres, puisque c’est de leur couleur que vient le nom d’espèce purpurea, elles sont de forme originale, d’aspect cireux et mesure 6 cm de diamètre. Même défleuries, elles restent belles et fascinantes longtemps.

Chez la sous espèce hétérophylla, les fleurs sont jaunes.

Culture de la Sarracénie pourpre

Sarracenia purpurea est la plus robuste des plantes carnivores. Ce qui en fait l’espèce pour débutant. Elle a besoin d’un mélange de tourbe blonde et de sable dans un pot profond. L’arrosage se fait exclusivement avec de l’eau douce (de pluie) car elle ne supporte pas l’eau calcaire du robinet.

Jamais d’engrais, puisque les apports d’azote se font grâce aux insectes.

Pour l’arrosage, son pot doit rester gorgé d’eau durant la belle saison, donc on lui met une soucoupe avec de l’eau en permanence. L’hiver, la terre doit être humide seulement ; on enlève la soucoupe.

Le saviez-vous ?

Complètement rustique, Sarracenia purpurea peut rester à l’extérieur durant l’hiver ; c’est d’ailleurs la seule Sarracenia à conserver ses feuilles présentables en hiver. Pour peu que vous lui apportiez les conditions requises (Humidité et tourbe), vous pouvez la considérer comme une plante vivace.

On la surnomme « oreille de cochon » au Canada.

Espèces et variétés de Sarracenia

Le genre comprend 8 espèces

  • Sarracenia  purpurea ssp. venosa plus fragile au froid
  • Sarracenia  purpurea ssp. heterophylla entièrement verte
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La plante à bulbe La plante à bulbe

Mais qu'est-ce qu'une plante bulbeuse ? Quelques explications s'imposent avant un petit tour d'horizon des plantes à bulbes... Qu’est qu’un bulbe ? Le bulbe est un organe végétal...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Manuella (Seine maritime)
    Bonjour, ma saracenia sur le haut de ses urnes commencent à devenir marron (elle se fane), elle est au soleil elle a de l'eau déminéralisé en conséquence. elle fais de jeunes pousses et j'aurais voulu savoir cela est du à quoi, cordialement
    Répondre à Manuella
    Le 22/04/2014 à 15:53
    Laurent (Liège)
    C'est normal, les vieux pièges meurent et sont remplacés par des nouveaux :)
    Répondre à Laurent
    Le 27/08/2014 à 16:50