Sarracénie à feuilles blanches

Sarracénie à feuilles blanches

Botanique

N. scientifique Sarracenia leucophyla
Origine Géorgie, Floride, Alabama
Floraison avril à mai
Fleurs rouge foncé
Typeplante carnivore
Végétationvivace
Feuillage ascidies, feuilles en forme de cornet
Hauteur60 à 100 cm

Planter et cultiver

Rusticité -12 C minimum, climat tempéré
Exposition ensoleillée
Sol2/3 tourbe blonde + 1/3 sable non calcaire
Acidité acide
Humidité saturé d’eau en été, humide en hiver
Utilisationpotée, tourbière extérieure
Plantationen pot profond, avant la reprise de la végétation
Multiplicationsemis, division de rhizome
Sensibilité limaces, pucerons sur les jeunes pousses
Sarracénie à feuilles blanches
Piège de la sarracénie à feuilles blanches

Sarracenia leucophylla ou plus communément Sarracénie à feuilles blanches est une espèce très variable de l’est de l’Amérique du nord. Elle croit dans les marais tourbeux à conifères en Géorgie, Alabama et Floride, mais elle est actuellement menacée. D’une part parce que son milieu naturel disparaît et d’autre part, parce que ses remarquables feuilles automnales sont très prisées en composition florale et subissent une récolte destructrice.

La sarracénie à feuilles blanches portée par un rhizome horizontal de 2 à 3 cm de diamètre, peut atteindre plus d’un mètre de haut.

Les feuilles, modifiées en forme de tube creux surmonté d’un opercule ondulé, forment le piège à insectes et s’appelle les ascidies. Etroites à la base, elles se dressent et s’épaississent jusqu’à une hauteur de 60 à 100 cm. Leurs couleurs sont très variables mais elles présentent toutes des taches blanches tesselées sur fond vert ou rouges. Elles se remplissent d’eau de pluie et la plante y secrète des sucs digestifs.

Les premières feuilles de l’année sont plates et non carnivores. Elles ont une fonction uniquement chlorophyllienne, on les appelle les phyllodes. Au fur et à mesure de l’année, elles deviennent des ascidies de plus en plus grandes.

En haut de la feuille, le péristome sert de zone d’atterrissage pour les insectes ; il est rendu attractif par la couleur des feuilles et l’odeur des glandes à nectar. Une fois posés, les insectes glissent vers le réservoir grâce aux poils enduits de mucus et orientés vers le bas.

Les Sarracénies à feuilles blanches acquièrent de cette manière une source d’azote, indispensable à leur croissance, mais qui est absent du substrat pauvre où elles vivent. Les insectes digérés leurs servent d’engrais.

Les boutons floraux apparaissent et se développent tôt au printemps. Les fleurs rouge sombres sont portées par une hampe florale droite et très haute. Elle est légèrement parfumée. Les sépales sont épais, les 5 longs pétales, ainsi qu’un gros pistil en forme de parapluie évitent l’autopollinisation de la plante. On peut cependant à une autopollinisation manuelle à l’aide d’un pinceau.

Comment cultiver Sarracenia leucophylla ?

Que ce soit en tourbière aménagée ou en pot, la plante a besoin d’une bonne profondeur de terre (au moins 40 cm) pour devenir grande. Elle demande un mélange de 2/3 tourbe blonde, 1/3 sable horticole. L’arrosage se fait exclusivement avec de l’eau douce (de pluie) car elle ne supporte pas l’eau calcaire du robinet. Jamais d’engrais, puisque les apports d’azote se font grâce aux insectes.

L’exposition doit être la plus lumineuse possible. Plus elle reçoit de soleil, plus elle est belle et vigoureuse.

Pour la culture en pot, on maintient la plante, toute la belle saison dans une soucoupe avec au moins 2 cm d’eau, à une température de 20 à 35 °C. En hiver, une baisse de température est conseillée, 5 à 15 °C, et on diminue l’humidité en enlevant l’eau de la soucoupe.

En tourbière extérieure, la plante est cultivée comme une vivace. Les vieilles feuilles sont taillées au printemps. Elle redémarre plus vite si elle a une protection hivernale.

Comment multiplier le Sarracenia leucophylla ?

On peut diviser la souche lors d’un rempotage, où effectuer un semis. Les graines sont semée à plus de 20 °C dans le même mélange que la plante mère, ou sur de la sphaigne, en atmosphère humide (sous plastique). Les plantules poussent lentement, et doivent s’adapterprogressivement à une atmosphère plus sèche ; pour ce faire on fait quelques trous dans le plastique et lorsqu’elles ont 5-6 feuilles, on l’ enlève.

Le savez-vous ?

Leucophylla signifie « à feuilles blanches » du latin leuco, blanc et phylla feuille.

Espèces et variétés de Sarracenia

Le genre comprend 8 espèces
Beaucoup de variétés naturelles et horticoles pour S. leucophylla,
-Sarracenia leucophylla var.alba, très blanches, fleurs jaunes
-Sarracenia leucophylla var.’ tarnoc’ à fleurs doubles mais stériles

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Sarracène, Sarracénie, Sarracenia alata Sarracène, Sarracénie, Sarracenia alata

Comme toutes les plantes du genre Sarracenia, Sarracenia alata est un végétal typique des grandes tourbières d'Amérique du Nord. Une première fois au printemps, puis une deuxième fois à la fin[...]

Sarracenie bec de perroquet, Sarracenia psittacina Sarracenie bec de perroquet, Sarracenia psittacina

Sarracenia psittacina vit en climat tempéré, on la trouve en Géorgie, Floride, au sud du Mississipi et à l'est de la Louisiane., dans les forêts humides de résineux, ou au[...]

Sarracénie pourpre, Sarracène pourpre, Sarracenia purpurea Sarracénie pourpre, Sarracène pourpre, Sarracenia purpurea

La sarracénie pourpre est une herbacée carnivore au feuillage caractéristique tirant sur le rouge en forme d'entonnoir appelé urne et piégeant les insectes osant s'y aventurer. 

Les huiles blanches Les huiles blanches

Tolérées en agriculture biologique et utilisées dans le traitement hivernal des arbres et arbustes, les huiles blanches sont pourtant issues de l'industrie pétrolière. Focus sur ces huiles un peu...

Vos commentairesAjouter un commentaire