Queue de lion

Leonotis leonorus, Queue de lion
Leonotis leonorus, Queue de lion

Botanique

Nom latin  : Leonotis leonorus
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : d'août à octobre
Couleur des fleurs  : blanc, orange
Type de plante : fleur
Type de végétation : vivace souvent cultivée en annuelle
Type de feuillage  : semi-persistant
Hauteur : de 1 à 2 m

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique
Exposition  : plein soleil
Type de sol : riche en humus, bien drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, pot, serre froide, fleurs coupées
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au chaud en avril, bouturage en juin
Taille : rabattez la plante au début du printemps
Maladies et ravageurs : les araignées rouges et les aleurodes en serre

Arbuste étonnant à la floraison orangée très originale, le leonotis toujours spectaculaire, fera son effet aussi bien dans les massifs qu'en potées.

Queue de lion

Le Leonotis leonorus fait partie de la famille des Lamiacées. Il pousse spontanément dans les prairies d'Afrique du Sud. Le genre Leonotis comprend une trentaine d'espèces généralement vivaces, cultivées sous nos latitudes en annuelles à cause de leur faible rusticité.

Leonotis leonorus est autrement nommé « queue de lion » en référence à ses inflorescences, il est aussi connu sous le nom de « wild dagga » dans son pays d'origine où il était coutume de fumer les feuilles aux vertus euphorisantes.

L'arbuste présente des tiges robustes de sections carrées portant des feuilles lancéolées d'un beau vert foncé pouvant atteindre 10 cm de longueur. Les inflorescences feuillues réunies en verticilles de fleurs tubulaires à deux lèvres orangées font tout le charme de cette plante qui, dans son milieu naturel peut tout de même atteindre plus de deux mètres de hauteur pour autant d'étalement.

Conditions de culture

Leonotis leonorus est une plante frileuse qui ne pourra être plantée en pleine terre que dans les régions où les gelées ne sévissent pas ou alors très rarement et sur une très courte durée. Plantez-le en plein soleil près d'un mur qui lui restituera sa chaleur et le préservera des vents dominants. La terre devra être fertile mais bien drainée.

Arrosez abondamment deux fois par semaine en été et stoppez les arrosages en hiver. Une taille sera nécessaire après la floraison, vous rabattrez alors les rameaux défleuris à 2 cm sous une pousse de l'année précédente.

Dès l'automne, paillez copieusement le pied et protégez les parties aériennes avec un voile d'hivernage en cas de coup de froid annoncé.

Dans le reste de la France, la culture se fera en serre ou en véranda légèrement chauffée l'hiver.

Placez la plante dans un grand pot rempli en son fond de billes d'argile pour assurer un bon drainage. Complétez avec un mélange constitué de terreau de qualité et de terre franche puis placez le pot en pleine lumière. Arrosez au moins deux fois par semaine en été sans jamais oublier d'ôter le trop plein d'eau dans la coupelle.

Un apport d'engrais liquide « spécial plantes fleuries » sera nécessaire toutes les 3 semaines en période de croissance. En hiver, arrosez tous les 10 à 15 jours en laissant bien le mélange sécher entre deux arrosages.

En tout début de printemps, rabattez sévèrement les tiges à 10 cm de la surface du mélange ; la plante y gagnera en vigueur !

Multiplication

Semez les graines au printemps, lorsque la température ne descend plus en dessous de 13° dans un substrat très léger.

Le bouturage à l'étouffée de tiges herbacées est aussi possible en cette période de l'année.

Le saviez-vous ?

  • Les feuilles de Leonotis étaient fumées par les Hottentots, un peuple d'Afrique du sud pour ses effets euphorisants proches du cannabis

Espèces et variétés de Leonotis

Le genre comprend plus de 30 espèces
- Leonotis leonurus , l'espèce type aux fleurs oranges
- Leonotis leonurus 'Harrismith White' , une variété aux fleurs blanches

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Christine Thenault
    C'est d'un très bel effet dans les vasques et massifs de la ville de Boissy ST Léger!
    Répondre à Christine Thenault
    Le 06/09/2012 à 20:41