Symphorine, Arbre à perles

Symphoricarpos x doorenbosii 'mother of pearl'

Botanique

N. scientifique Symphoricarpos
Synonyme Symphoricarpus
Famille Caprifoliacées
Origine Chine, amérique du nord
Floraison été
Fleurs blanc, rose
Typearbuste à fleurs
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteurde 1 à 3 mètres selon les espèces
ToxicitéLes fruits provoquent la nausée s'ils sont ingérés et leur contact peut irriter la peau

Planter et cultiver

Rusticité rustique
Exposition soleil, mi-ombre
Solbien drainé, fertile et compact
Acidité neutre
Humidité normal
Utilisationmassif, isolé
Plantationautomne
Multiplicationboutures herbacées mi juin ou semi-ligneuses en septembre.
Tailletaillez votre arbuste pour le maintenir en forme après la floraison
Sensibilité résistant aux insectes et aux maladies
Symphoricarpos x doorenbosii 'mother of pearl'

Les symphorines sont des arbustes ornementaux que l'on cultive principalement pour leur production de baies toutes rondes ou légèrement ovoïdes. C'est en automne qu'apparaissent les fruits, qui selon les espèces pourront former des grappes ou des bouquets blancs, roses ou même translucides.

Le genre comprend 17 espèces d'arbustes de petit développement (maximum 3 mètres) à feuillage caducs. Ils sont originaires des prairies, taillis et sous bois de l'Ouest de la Chine et des États-Unis. Les symphorines sont très rustiques et supportent très bien les températures négatives.

En été, de nombreuses petites fleurs de couleur blanche ou rose, très riche en nectar, attirent les abeilles. Elles seront ensuite remplacées par des groupes de baies ovoïdes de 3 à 8 mm de diamètre qui donne à l'arbuste tout son attrait. Vous pouvez planter les symphorines en haies basses, ou en sujet isolé sur une pelouse. Ils conviennent aussi en fond de massif ou en grands bac sur une terrasse.

Plantez cet arbuste en sol très riche, assez compact mais bien drainé au niveau des racines. Il apprécie les situations ensoleillées ou la mi-ombre. Un apport en fumure sera nécessaire en automne, qui sera suivi en hiver d'une taille légère lorsque les fruits seront tombés. Certaines espèces de Symphorines produisent beaucoup de rejets qui pourront servir à la multiplication. Cette division a lieu en automne.

Autre méthode aisée ; il suffit de prélever des boutures herbacées en juin ou semi ligneuses en septembre et de les mettre à raciner directement dans des pots assez hauts contenant un substrat composé à moitié de sable à moitié de terre de jardin. La reprise interviendra environs deux mois après.

Espèces et variétés de Symphoricarpos

Le genre comprend 17 espèces

  • Symphoricarpos albus à floraison rose et baies blanc pur,
  • Symphoricarpos microphyllus sujet de petite taille au feuillage vert bleuté et baies translucides,
  • Symphoricarpos « Mother of Pearl, pousses arquées et fruits très abondants
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Symphorine rose, Arbre à perles roses, Symphorine de Doorenbos, Symphoricarpos x doorenbosii Symphorine rose, Arbre à perles roses, Symphorine de Doorenbos, Symphoricarpos x doorenbosii

Le groupe variétal Doorenbosiii améliore l'aspect buissonnant de la symphorine blanche, la taille et l'abondance des fruits et apporte la couleur rose dans la plupart de ses variétés.

Symphorine blanche, Symphorine commune, Arbre aux perles, Symphoricarpos albus Symphorine blanche, Symphorine commune, Arbre aux perles, Symphoricarpos albus

La symphorine blanche est avant tout une plante particulièrement robuste, du genre inratable tant elle est tolérante, appréciable dans les terrains difficiles.

Couleurs d'automne... Couleurs d'automne...

L'automne nous ravit de ses couleurs chaudes...

10 arbustes mellifères pour aider les abeilles 10 arbustes mellifères pour aider les abeilles

Les abeilles effectuent un travail de pollinisation hors pair et ont besoin de se nourrir durant toute la belle saison puis de créer des réserves pour subsister l'hiver. Aidez-les en[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Annie Hermet
    Cet arbuste supporte t-il la terre calcaire et la sécheresse ?
    Répondre à Annie Hermet
    Le 21/05/2012 à 16:46