Olivier de Bohême, Eléagnus, Chalef à feuilles étroites

Olivier de Bohême, Eléagnus, Chalef à feuilles étroites, Eleagnus angustifolia

Botanique

N. scientifique Eleagnus angustifolia
Synonyme Elaeagnus pungens 'Maculata'
Famille Éléagnacée
Origine Europe, Asie
Floraison juin
Fleurs jaunâtre
Typepetit arbre
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur3 à 7 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -40 °C
Exposition ensoleillée à ombragée
Soltolérant
Acidité acide à moyennement basique
Humidité normal à sec
Utilisationhaie, isolé, bord de mer, confiture
Plantationprintemps, automne
Multiplicationbouture, semis
Sensibilité maladie du corail
Olivier de Bohême, Eléagnus, Chalef à feuilles étroites, Eleagnus angustifolia

Eleagnus angustifolia, l’olivier de bohème, est un petit arbre ou un arbuste caduc appartenant à la famille des Éléagnacées. Il est originaire d’Europe centrale et d’Asie, parfois unique représentant arbustif en zone semi-désertique. Il est couramment cultivé ailleurs, et même considéré comme invasif dans certains états d’Amérique du Nord. Cultivé pour son feuillage argenté ou ses fruits, c’est un arbuste tolérant.

Description de l’olivier de Bohême

Eleagnus angustifolia est un arbuste au tronc épais, ou un petit arbre pouvant atteindre jusqu’à 7 m de hauteur, au branchage clair, mais il se maintient également en arbuste de (haie défensive ou fruitière) puisqu’il supporte très bien la taille régulière ou ponctuelle. Il peut vivre de 50 à 100 ans.

Ses feuilles alternes sont longues et étroites, vert argenté. Rameaux et jeunes feuilles sont recouverts d’écailles translucides en début de croissance, et donnent à l’éléagnus une belle teinte argentée. Les fleurs naissent à l’aisselle des feuilles. Elles sont petites, à 4 pétales pointus jaunes, odorantes et mellifères. Elles se transforment en fuit, de fausses drupes jaunes longues de 1 à 2,5 cm autour d’une unique graine, mature en septembre.

Les rameaux de l’olivier de Bohême sont épineux, des épines de 1 à 3 cm de longueur.

Eleagnus angustifolius est capable de fixer l’azote atmosphérique et enrichit donc le sol. Il est parfois utilisé pour améliorer des sols pauvres.

Eleagnus angustifolius var. capisca ou 'Quicksilver'  est encore plus argenté

Eleagnus angustifolius ‘Cookes’, est bien moins épineux

Les fruits de l’Olivier de Bohême

Les fruits d’Eleagnus ansgustifolus sont comestibles. Sans être considéré comme un fruitier incontournable, on en fait des confitures ou des sorbets. Ils sont matures en septembre octobre, perdant leur astringence lorsqu’ils sont bien murs. En Europe centrale et en Asie, ils étaient autrefois une source de nourriture importante, séchés et consommés pour les voyages en climat semi-désertique.

Quelles sont les conditions de culture du chalef à feuilles étroites ?

Eleagnus angustifolius se plait dans un sol frais à très sec, caillouteux à graveleux ou sablonneux, mais supporte également les textures plus lourdes. Il se contente d’un sol pauvre, s’il le faut, puisqu’il utilise l’azote atmosphérique. Il a besoin d’une exposition ensoleillée.

Le chalef à feuilles étroites est extrêmement rustique, résistant à des températures avoisinant les -40 °C à condition que l’été soit suffisamment chaud ou long pour que ses jeunes rameaux aient le temps de murir complètement. Si ce n’est pas le cas, il pourra geler en partie.

Eleagnus angustifolius est planté en racines nues de novembre à mars ou plus tard à partir de plante en pot, maintenu par un tuteur. Il demande quelques arrosages durant son premier été pour développer son système racinaire, puis devient ensuite très résistant à la sécheresse. Il supporte également l’exposition maritime, les sols salins, la pollution.

Peut-on tailler l’Olivier de Bohême ?

Bien que ce ne soit pas indispensable, Eleagnus angustifolia supporte d’être taillé dans une haie ou pour limiter sa hauteur. Ses jeunes branches sont alors rabattues de la moitié ou d’un tiers, juste après la floraison. Cette taille empêche bien évidement la fructification.

Les branches de l’olivier de Bohême peuvent être rééquilibrées ponctuellement : enlever les branches qui se croisent ou du centre de la couronne, ou encore complètement recépées pour rajeunir l’arbuste.

Comment multiplier le chalef à feuilles étroites ?

Les graines, semées à l’extérieur dès leur maturité germent au printemps suivant. Il n’est pas rare d’observer quelques semis spontanés.

Les boutures sont possibles avec des rameaux mi-mûrs et feuillés en été, à l’étouffée, ou des rameaux mûrs en novembre.

Espèces et variétés de Eleagnus

Environ 45 espèces dans ce genre, caduques ou persistantes

  • Eleagnus multiflora, le goumi
  • Eleagnus angustifolia, l’olive d’hiver
  • Eleagnus x ebbingei, Chalef de Ebbing
  • Eleagnus pungens, chalef piquant
Lire aussi
Eléagnus, Chalef, Elaeagnus Eléagnus, Chalef, Elaeagnus

Les éléagnus résistent à (presque) tout : la sécheresse, la pollution, le vent, les sols salés et les tailles répétées. Très peu sensibles aux maladies, ils résistent assez bien au[...]

Massette à feuilles étroites, Typha angustifolia Massette à feuilles étroites, Typha angustifolia

Typha angustifolia, la massette à feuilles étroites est une plante herbacée monocotylédone, unique genre de la famille des Typhacées, classé un peu à l'écart des carex ou graminées. La massette...

Chalef d'Ebbing, Eléagnus d'Ebbing, Elaeagnus x ebbingei Chalef d'Ebbing, Eléagnus d'Ebbing, Elaeagnus x ebbingei

Le Chalef d'Ebbing présente beaucoup d'intérêts, en tant qu'ornemental, mais aussi pour ses petits fruits comestibles, ainsi que son remarquable effet coupe-vent et la propriété de ses racines...

Filaire à feuilles étroites, Phillyrea angustifolia Filaire à feuilles étroites, Phillyrea angustifolia

Le filaire à feuilles étroites est un excellent arbuste à utiliser en isolé ou en haie. Il montre une extrême résistance au vent, et à la sécheresse, ce qui est[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire