Le biogaz

Le biogaz
Le biogaz

Le biogaz est le gaz produit par la fermentation naturelle de matières organiques en l'absence d'oxygène. Il peut être récupéré pour servir de carburant tant à la ferme que dans les décharges ou les stations d'épuration.

La production du biogaz est un phénomène naturel. Elle intervient lors de la fermentation (aussi appelée méthanisation) de matières organiques animales ou végétales en l'absence d'oxygène. On l'observe aussi bien dans les marais que sur un tas de fumier ou de compost, une décharge, une station d'épuration. Cette fermentation naturelle peut également être provoquée artificiellement dans des digesteurs (sorte de gros silos) pour traiter des boues d'épuration ou des déchets organiques agricoles au sein d'une ferme.

Le biogaz est composé essentiellement de méthane (de 50 à 70%) et de gaz carbonique. A cela s'ajoutent des quantités variables d'eau et de l'hydrogène sulfuré (H2S). Ce mélange est énergétique au même titre que l'énergie fossile du gaz naturel dont il est la forme renouvelable.

L'énergie du biogaz provient uniquement du méthane ce qui explique pourquoi il est également désigné sous le nom de biomethane. Du fait de sa composition, le biogaz est un puissant gaz à effet de serre.

Sachant que le biogaz est énergétique et qu'il est également largement plus néfaste pour le réchauffement de la planète que le dioxyde de carbone produit par sa combustion, il est de plus en plus récupéré et utilisé pour servir de carburant. La méthode la plus courante pour valoriser le biogaz est de le brûler  pour produire de l'électricité et du chauffage en cogénération. Il peut aussi être récupéré pour être utilisé comme carburant pour des véhicules GNV. Le méthane du biogaz est aussi utilisé pour former de l'hydrogène renouvelable (biohydrogène).

Si toutes ces techniques largement connues révèlent de réelles opportunités de réduction de l'effet de serre mais aussi d'économie d'énergies fossiles non renouvelables, elles restent marginales en France. Ainsi, les installations de méthanisation « à la ferme » qui ont vu le jour dans l'hexagone dans le milieu des années 80 ont-elles été abandonnées en raison principalement de la baisse du prix du pétrole. Aujourd'hui, alors que le prix du baril est au plus haut, de nouvelles installations plus simples à utiliser commencent à fleurir dans les campagnes. Selon les chiffres de l'ADEME (Agence de Développement et de Maîtrise de l'Energie) le secteur agricole en France représente le potentiel le plus important en matière de récupération de biogaz puisque l'agriculture française génère chaque année 300 millions de tonnes de lisiers et fumiers.

Selon l'ADEME toujours, en France si le biogaz produit par tous les centres d'enfouissements techniques, les stations d'épuration et les exploitations industrielles et agricoles était récupéré, cela permettrait de couvrir 10% de la consommation nationale de gaz.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire