Plante du pêcheur, Diosmè hirsute, Buchu

Plante du pêcheur, Diosmè hirsute, Buchu, Diosma ericoïdes

Botanique

Nom latin  : Diosma
Synonymes  : Diosma hirsuta, Diosma rubra
Famille  : Rutacées
Origine  : Afrique du sud, Australie, Asie
Période de floraison : mars à juin
Couleur des fleurs  : blanc, puis rosé
Type de plante : arbrisseau d’ornement
Type de végétation : persistant
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 0,50 à 1 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rusticité moyenne, -6°C
Exposition  : soleil
Type de sol : bonne terre, bien drainée
Acidité du sol  : acide à légèrement alcalin
Humidité du sol  : frais
Utilisation : en isolé, en pot, en massif
Plantation, rempotage : toute l’année pour les plantes en container
Méthode de multiplication : bouturage
Taille : fin de printemps, après la floraison
Maladies et ravageurs : pas de maladie

Diosma hirsuta, la diosmè hirsute, ou encore plante du pêcheur, est un arbrisseau de la famille des Rutacées, soit de la même famille que les agrumes. La diosmè hirsute est distribuée en Afrique du sud, elle croit sur les pentes au sol sableux ou argileux, en moyenne altitude. Ce délicat arbrisseau est cultivé comme plante ornementale au contour soigné. Sa floraison qui débute tôt en hiver, dure ensuite plusieurs mois. C’est une plante pour climat méditerranéen, idéale aussi pour la culture en conteneur.

Description de la plante du pêcheur

Diosma hirsuta est un petit arbuste très ramifié porté sur une tige unique. L’allure de la plante est ronde à légèrement fastigiée atteignant au maximum 1 m de hauteur. Les feuilles alternes ressemblent à celles des bruyères : étroites, acuminées et longues de 10 mm. Les nouvelles feuilles portent quelque poils, d’où le qualificatif latin de hirsuta. Ces feuilles sont aromatiques, elles dégagent un parfum très agréable lorsqu’on les froisse.

Parfois dès fin février, l’extrémité des branches se parent de petits bouquets de 5 fleurs ou plus, blanches, en coupe, de 5 à 7 mm chacune. Les fleurs évoluent ensuite vers le rose tendre. La floraison dure jusqu’en juin.

Les fruits verts sont aromatiques également. Ils renferment 5 graines noires, luisantes à maturité.

Culture de la plante du pêcheur

La diosmè hirsute demande le plein soleil. Peu importe le type de sol qu’on lui offre, du moment que celui-ci soit drainant et riche en compost. Sa croissance est lente et on peut éventuellement mélanger au substrat un engrais à libération lente. La plante s’installe plutôt au printemps avec de bons arrosages la première année en été, car une plante déjà bien implantée résiste mieux à son premier hiver. Une fois bien mise en place, elle supporte la sécheresse.

Du fait de sa croissance lente, il faut lui éviter les plantes voisines trop débordantes.

Moyennement rustique, la plante du pécheur ne se cultive en pleine terre qu’en région méditerranéenne ou climat océanique doux. Ailleurs, elle se maintient facilement en pot, que l’on abrite l’hiver.

Multiplier la plante du pécheur

Par semis. Diosma hirsuta produit des graines. Celles-ci sont mures à la fin de la saison, et sont semées directement en automne dans un mélange de terre de jardin, compost et sable. Il faut garder le semis humide, couvert et sous châssis froid : protégé des fortes gelées. Les graines germent au printemps. Les jeunes plants sont pincés rapidement, pour les faire se ramifier. Ils fleurissent au bout de 2 ans.

Par bouturage. Les boutures sont prélevées parmi les nouvelles pousses d’après la floraison : boutures à talon, ou boutures de tige de 5 à 7 cm. La plus grande partie du feuillage est enlevé, et les extrémités sont trempées dans l’hormone de bouturage. Elles sont plantées dans un substrat aéré et humide, gardées à 24 °C.

Le saviez-vous ?

Pourquoi ce nom de plante du pêcheur ? Les pêcheurs frottaient leur main avec le feuillage aromatique de la diosmè hirsute pour effacer l’odeur tenace du poisson.

Espèces et variétés de Diosma

28 espèces dans ce genre : Diosma prama, le faux buchu
Diosma hirsuta ‘Blue Downs’, au feuillage bleuté, une variété naturelle
Diosma hirsuta ‘Sunset Gold’ au feuillage vert anis, très lumineux
Diosma hirsuta ‘Variegata’, panaché

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le thym hirsute Le thym hirsute

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous parle du thym hirsute Le thym hirsute est un thym très vigoureux qui résiste un peu mieux à l'humidité que le thym de Provence. Il est très...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Brigitte Leduc
    On la trouve chez jardiland au printemps ! patience ! l'année prochaine !
    Répondre à Brigitte Leduc
    Le 26/08/2012 à 09:57