La grande sauterelle verte, utile au jardinier

La grande sauterelle verte aime la chaleur et le soleil
La grande sauterelle verte aime la chaleur et le soleil

Impressionnante pour certains, fascinante pour d'autres, la grande sauterelle verte ne laisse personne indifférent. Elle saute, elle vole et se déplace vivement lorsque le jardinier foule une zone où elle est posée ! Longtemps chassée par méconnaissance de son régime alimentaire, malmenée par les pesticides, cette sauterelle est pourtant un formidable auxiliaire du jardinier.

Présentation

La grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima) est un insecte, plus précisément un orthoptère faisant partie de la famille des Tettigoniidae qui regroupe tout de même 6000 espèces.

Notre sauterelle est très répandue en France dans les zones herbeuses, aux abords des routes et des chemins, dans les friches, et les arbres et arbustes puisqu'elle est arboricole.

Vous ne la rencontrerez que durant les beaux jours car elle aime la chaleur et le soleil qui font bruyamment striduler le mâle jusqu'à la nuit tombée pour attirer les femelles.

La grande sauterelle verte est reconnaissable à son corps imposant pour une sauterelle (entre 28 et 42 mm de long), à sa couleur vert pomme, et bien sûr à ses très longues antennes qui la différencie du cricket avec lequel elle est parfois confondue. La femelle est plus grande que le mâle, son corps étant prolongé par un oviscapte (organe de ponte).

Le dessus de la tête et du thorax ainsi que la partie supérieure des ailes peuvent se teinter de brun/roux. Les ailes postérieures membraneuses assurent son vol, alors que les ailes antérieures (tegminae) protègent les premières.

Reproduction

Après avoir attiré la femelle par ses stridulations, le mâle présente son spermatophore près des voies génitales de celle-ci. L’oviscapte va recueillir le contenu du spermatophore. La femelle pondra ensuite ses œufs bruns et de forme allongée à même le sol.

L'éclosion a lieu en avril, puis les larves subiront plusieurs stades (jusqu'à 7) sur une période qui s'étend d'un à 5 ans. La mue imaginale donnera naissance à la sauterelle adulte qui ne vivra pas plus de six mois.

La grande sauterelle verte, une alliée du jardinier !

Contrairement a une croyance trop répandue, la grande sauterelle verte n'est pas dévoreuse de cultures car elle est carnivore ! Elle débarrasse le jardin de nombreux insectes et parasites dont les doryphores (à tous leurs stades) sont les plus célèbres. Dans son panier repas on trouve aussi des mouches, des larves, et des chenilles.

Malmenée par l'agriculture intensive, par les fauchages systématiques aux bords des routes mais aussi par l'emploi de pesticides, elle est de moins en moins présente dans nos jardins au profit des doryphores qui reviennent en force ! Apprenons à la préserver.

Lire aussi
Le carabe, un ami du jardinier Le carabe, un ami du jardinier

Qui n'a pas croisé un jour ce sympathique animal dans son jardin ? Son costume moiré cache pourtant un redoutable prédateur, capable de débarrasser le jardinier de nombreux parasites. Découvrons un...

La fourche, un outil polyvalent utile au jardinier La fourche, un outil polyvalent utile au jardinier

La fourche, de la préhistoire à aujourd'hui ... Bien que la fourche évoque souvent, dans l'esprit commun, un instrument agricole, elle n'en est pas moins utile au jardin; entre autres opérations,...

La serpe, un outil utile au jardinier La serpe, un outil utile au jardinier

La serpe, encore un outil antique ayant conquis l'éternité !  Depuis que les instruments de cisaillement sont réellement efficaces, on considère la serpe, pour la taille proprement dite, comme un...

Des abris pour les amis du jardinier (suite) Des abris pour les amis du jardinier (suite)

» Des abris pour les amis du jardinier La maison des abeilles et des guêpes solitaires Les abeilles et les guêpes solitaires contribuent à la pollinisation des fleurs, arbres fruitiers, légumes......

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Yves (Ardèche)
    Peut-on trouver des oeufs de sauterelle verte ? Merci
    Répondre à Yves
    Le 24/11/2018 à 13:58