La fourche, un outil polyvalent utile au jardinier

La fourche à fumier actuelle
La fourche à fumier actuelle

La fourche, de la préhistoire à aujourd'hui ...

Bien que la fourche évoque souvent, dans l'esprit commun, un instrument agricole, elle n'en est pas moins utile au jardin; entre autres opérations, rassembler, charger et manier toutes sortes de résidus, épandre le fumier avant le labour, ratisser grossièrement les amas de feuilles mortes, faire les couches, pailler certaines cultures, aérer le compost, jeter sur le feu les déchets de végétaux secs ... et même secouer les branches enneigées. La fourche la mieux adaptée pour tous ces petits services rendus est celle dite « à fumier », munie de quatre dents, principal modèle commercialisé de nos jours.

Mais c'est bien dans l'agriculture que cet instrument est incontestablement indispensable. Pour autant que le matériel mécanique la remplace peu à peu dans les fermes modernes pour les gros travaux, tels que le curage et le paillage des stabulations, le chargement et l'épandage du fumier, le fanage et le stockage du foin, l'agriculteur aura toujours besoin de cet outil pour effectuer maintes tâches aux quatre coins de son exploitation.

Fourche composéeFourche de SauveDepuis la préhistoire la fourche conserve sa forme et ses fonctions. Les instruments en bois se déclinent en deux catégories. La première est de type monoxyle. Directement prélevée dans le taillis sur les baliveaux présentant des bifurcations naturelles, on l'écorce et on la forme dans des cadres après chauffage ou étuvage; les dents, également appelées fourchons, sont écartées et cintrées aux dimensions voulues.

Après séchage complet les pointes sont durcies au feu. De même, la fourche en micocoulier à trois branches recourbées (voir photo), dite « cultivée », est spécialement semée puis taillée sur pied durant sa croissance; ce trident se fabrique encore traditionnellement sur la commune de Sauve, dans le Languedoc. La seconde sorte de fourche en bois, dite « composée » (voir photo), est un assemblage précis permettant d'obtenir le nombre de dents et les écartements souhaités.

Les types d'instruments décrits ci-avant peuvent encore être préférés pour manier le foin ou relever les litières afin de de pas les blesser les animaux.

A partir du 19° siècle l'essor industriel pourvoie les campagnes de fourches en fer, principalement celles appelées « américaines », mettant au rebut un grand nombre d'outils rustiques soigneusement fabriqués pendant les veillées. Les commerçants vantent un instrument plus maniable, plus robuste, pénétrant mieux les matières, avec des dimensions réellement fonctionnelles. Plusieurs modèles sont proposés, de 2 à 6 dents, « à fumier », « à foin », « à charger », « à feuilles », « à faner », et cetera, avec un choix de manches, de préférence en frêne, mesurant de 1,20 m à 2,40 m. L'emmanchement à soie avec deux férules ou une virole, couronné par un capuchon, outre le fait d'être esthétique, présente l'avantage d'un fer sans aucun jeu, protégeant des souillures la base du manche; ce dernier est par contre difficile à changer par le simple utilisateur. L'emmanchement à douille ne présente pas ce défaut et sera souvent préféré pour ce fait. Quel que soit le système choisi, mais particulièrement pour le premier, il faut absolument remiser les outils à l'abri de l'humidité pour retarder le pourrissement du bois.

Sur la photo ci-dessus vous pourrez distinguer un exemplaire à 2 dents pour le foin, à 3 dents avec éperon pour mieux maintenir les gerbes, à 4 fourchons pour le fumier, aux pointes visiblement émoussées par l'usage; à droite une grande fourche à charger.

Jardinier, agriculteur, choisissez le bon outil !

Lire aussi
La serpe, un outil utile au jardinier La serpe, un outil utile au jardinier

La serpe, encore un outil antique ayant conquis l'éternité !  Depuis que les instruments de cisaillement sont réellement efficaces, on considère la serpe, pour la taille proprement dite, comme un...

Le croissant, un outil taillant utile à maints travaux Le croissant, un outil taillant utile à maints travaux

Chacun aura compris l'origine du nom que l'on donne communément à cet instrument, mais ajoutons que le terme « volant », en tous pays francophones, est souvent employé pour désigner le même objet....

Le pic bine, un outil polyvalent et léger Le pic bine, un outil polyvalent et léger

Outil multifonctions, le pic bine, autrefois dédié aux travaux de voiries, fait son entrée dans le monde du jardinage. Apprenons à mieux le connaître. Pic bine, qui es-tu ? Le pic bine est un outil...

L'émondoir, un outil de jardin délaissé L'émondoir, un outil de jardin délaissé

Connaissez-vous l'émondoir, un outil ancien que vous aurez du mal à trouver aujourd'hui Le mot émondoir, étymologiquement, vient du verbe émonder par le latin « Emundare », signifiant nettoyer....

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • J aurai aime savoir le prix de le beche enbois et ces trois doigts
    Répondre à
    Le 17/07/2013 à 14:37