Un jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ

Un jardin éphémère «Très mousse » a été crée à l’occasion de la fête des plantes de Saint-Jean de Beauregard de septembre 2014 par Maryline LEVECQ.

Un jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ
Un jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ
Le Jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ, le cube noir
Le Jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ, les menhirs
Le Jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ, le tag dans le cube noir
Le Jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ, le cheminement

Le jardin éphémère crée par Maryline LEVECQ à l’occasion de la fête des plantes de Saint-Jean de Beauregard d'automne répond à 2 intentions :

  • Créer un Jardin avec des mousses de différentes variétés montrant ainsi la diversité de ces dernières et les différents types d’utilisation possibles. au sol, en graffiti collé, en kokedama… avec le savoir faire de la société Anthios.

  • Puis, mettre en scène le thème de la fête, « mythe et légende ».

L'imaginaire de Maryline LEVECQ s’est nourri de la forêt magique de Merlin l’enchanteur et de la fée Viviane. Elle a voulu un tracé simple ou les éléments de la forêt bretonne se retrouvent et ou l’on sent l’imprégnation de ces habitants légendaires.

"Il nous fallait traduire la nature sauvage avec des matériaux bruts, des végétaux tortueux et une géométrie rappelant que l’homme peut l’habiter et y laisser son empreinte." dit-elle.

Les arêtes d’un cube noir d’une grande hauteur ont permis d’exprimer la présence humaine dans cette forêt en créant une habitation moderne ou l’intérieur et l’extérieur se confondent rappelant que Merlin fait corps avec la forêt, presque de façon animale. Un cade mort suspendu au sommet du cube évoque l’arbre providentiel et protecteur de Merlin. La fée Viviane rentre dans notre imaginaire par une robe blanche placé à l’entrée du jardin.

Le jardin est composé de différents espaces relatant l’histoire mythique du monde :

  • Des menhirs en schiste sont disposés avec des mousses en dôme évoquant la nature originelle.

  • Puis vient la place pour l’homme avec le chemin de branches tortueuses et de feuilles mortes. La vie de l’homme fait partie intégrante de la nature.

  • L’homme se détache de la nature et il se sédentarise avec son habitation. Le cube noir et les herbes hautes nous montrent qu’il commence à domestiquer la nature.

  • Puis l’espace de sable gris évoque l’époque contemporaine ou la nature a peu de place. Le sable gris nous renvoie au béton des villes et les petites touffes de mousse à la place réduite des végétaux dans notre environnement.

Maryline LEVECQ, conceptrice de jardins

Maryline LEVECQ est diplômée de l’école nationale supérieure de paysage de Versailles. Elle possède également une connaissance solide en plantes médicinales acquise grâce à son diplôme de docteur en pharmacie et sa formation en ethnobotanique. Ses bureaux d’étude collaborent pour des réalisations avec des entrepreneurs paysagistes de qualité. La volonté de travailler avec des matériaux de qualité et une technique rigoureuse permettent d’obtenir des jardins soignés et garantissent une longue durée.

Lire aussi
Le jardin de mousse Le jardin de mousse

Maryline LEVECQ et Adrien BENARD nous parle du jardin de mousse exposé lors du salon du printemps de Beauregard dans l'Essonne

Apprivoiser la mousse au jardin Apprivoiser la mousse au jardin

Douce, bien verte et très ornementale lorsque l'on sait l'utiliser, la mousse ne doit pas être considérée comme l'ennemie du jardinier. Apprenons à l'intégrer au paysage pour magnifier le décor...

Comment éliminer définitivement la mousse au jardin ? Comment éliminer définitivement la mousse au jardin ?

La mousse pousse dans des conditions bien spécifiques qu'il faudra connaître afin d'éliminer les causes de sa prolifération.

Les causes de l'apparition de la mousse Les causes de l'apparition de la mousse

Elle peut être très agréable à regarder lorsqu'elle orne de son vert manteau les pierres d'un muret, toutefois, la mousse envahit parfois des zones du jardin où elle n'est pas[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire