A LA UNE »
Histoires de Frêne

Noyer commun (Noix)

Noyer (Noix)

Botanique

N. scientifique Juglans regia
Famille Juglandacées
Origine Asie occidentale
Floraison d'avril à juin
Fleurs jaune
Typearbre fruitier
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteurjuqu'à 30 m
Toxiciténoix comestibles

Planter et cultiver

Rusticité rustique
Exposition soleil
Solordinaire, riche en humus, sableux, profond
Acidité neutre, accepte le calcaire
Humidité normal
Utilisationjardin fruitier
Plantationautomne
Multiplicationsemis, greffage en fente anglaise en avril, seul moyen pour reproduire fidèlement un plant
TailleAucune taille n'est nécessaire
Sensibilité les pucerons, les taches foliaires
Noyer (Noix)
Noyer commun ou noyer, (Juglans regia L.), -Feuilles et fruits- photographié au Vigan (30)
Bonjour, je voulais partager avec les lecteurs / lectrices une image de la germination et naissance d'un noyer. Merci d'adapter la photo si nécessaire. Cordialement. Ruben Jardinier concepteur paysagiste

Le noyer commun est un arbre champêtre que l'on ne présente plus. Cultivé pour son bois ou pour ses fruits, les noix, dans toute l'Europe tempérée, sa silhouette massive est vite identifiable. À l'âge adulte, le noyer peut atteindre une trentaine de mètres de hauteur et, une fois bien installé, il peut vivre plus de cent ans.

Portées par un tronc droit et gris qui s'écaille au fil des années, les branches, de bonne taille, se dressent et s'ouvrent pour former un houppier large et arrondi.

Les feuilles caduques, au long pétiole, sont composées. Elles se composent, généralement, de sept folioles lancéolées et vertes. Au cours du mois d'avril, apparaissent les premières inflorescences mâles. Portées par les rameaux de l'année précédente, elles forment des chatons pendants, verts, sur lesquels s'agrippent de nombreuses petites fleurs en forme de corbeille. Viennent, ensuite, les fleurs femelles, également vertes. Seules ou regroupées en épis, elles grossissent à l'extrémité des pousses de l'année, ressemblant à de petites amphores.

Puis, vient le temps des noix ; ce sont des drupes au péricarpe vert et charnu, recouvrant une coque dure, à l’intérieur de laquelle se trouve la graine à déguster.

Patience ! Avant que votre noyer produisent fleurs et fruits, il faudra attendre, environ, quinze ans !

Pas si frileux que ça !

Il est, souvent, préconisé de cultiver les noyers sous climat doux. Pourtant, une fois qu'ils sont bien enracinés, ils peuvent supporter des températures très basses. Ce sont, davantage, les grandes périodes de sécheresse qui sont le plus à craindre !

Planter et conduire un noyer

Tout type de terrain peut accueillir un noyer, à la condition qu'il soit profond, pour que sa puissante racine pivotante se développe. Sa préférence va, toutefois, vers les sols frais et riches. Son besoin de lumière est, quand à lui, important, surtout à l'âge adulte.

La plantation du noyer se fait, de préférence à la fin du mois de novembre.

Après une taille de formation menée sur les jeunes sujets, la taille n'est pas nécessaire et est souvent mal supportée.

Les récoltes

La récolte des noix se fait au début de l'automne. Les brous s'ouvrent et laissent tomber les noix au sol. Ramassez-les, faites-les sécher au soleil dans des cagettes puis stockez-les dans un endroit sec et aéré.

Le brou, utilisé pour la fabrication du vin de noix, se récolte lorsque la coque n'est pas encore formée, généralement avant le 14 juillet.

Les feuilles sont, quant à elles, cueillies au début de l'été. Préparées en décoction, elles servent à soigner certaines affections de la peau.

Le saviez-vous ?

Les noix sont riches en vitamines et éléments minéraux.

Espèces et variétés de Juglans

Le genre comprend plus de 10 espèces
- Juglans regia l'espèce type
Préférer des variétés à floraison tardive pour les régions nord

Lire aussi
Noyer, Junglans : fiche botanique Noyer, Junglans : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au noyer (Junglans), un arbre que l'on trouve essentiellement en-dessous de la Loire et surtout dans le Périgord.

Gâteau aux noix Gâteau aux noix

Le gâteau aux noix, c'est Le gâteau de l'automne. Goûtez cette recette moelleuse, rassasiante et tellement réconfortante, et vous n'en changerez plus ! Le secret ? des noix, et encore des noix !

Palmier royal, Roystonea regia Palmier royal, Roystonea regia

Roystonea regia, le palmier royal, est une espèce de grand palmier tropical appartenant à la famille des Arécacées. Originaire des Caraïbes et de Cuba, du Mexique et de la Floride,[...]

Flamboyant, Delonix regia, Poinciana regia Flamboyant, Delonix regia, Poinciana regia

Le flamboyant, originaire de Madagascar, est très courant dans les Antilles. C'est un arbre décoratif, qui peut facilement atteindre 10 mètres de hauteur, si les conditions sont favorables. Le...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • BORGETTO (04200)
    Mon noyer est magnifique mais ne donne pas de noix que faire ?
    Répondre à BORGETTO
    Le 22/06/2019 à 12:37
  • Buch42 (Loire)
    Salut! Si ton ver est bien le carpocapse du noyer, un moyen tout simple pour en réguler les population est de poser une bande de carton ondulé autour du tronc à la mi-juin (les chenilles recherchent alors une cachette pour se nymphoser). Enlever la bande cartonnée au bout de 3 semaine et la brûler. Recommencer l'opération toutes les 3 semaines jusqu'à mi-septembre par sécurité, comme il y a en général 2 à 3 générations de carpocapse par an.
    Répondre à Buch42
    Le 06/12/2007 à 12:30
  • Tanojam (La Loire (42))
    J'ai planté deux noyer de variété franquette et ils se sont mis à fruits la deuxième année après la plantation. La taille à la plantation était des baliveaux. Par contre les noix sont attaquées par des vers et tombent prématurémént de puis l'année passée. Il y a 8 ans qu'ils sont plantés. Peut-on faire quelque chose contre ces vers ou ces mouches? Merci. Jean
    Répondre à Tanojam
    Le 08/07/2007 à 14:31