Les parasites des poules

Les poules, comme la plupart des animaux, n'échappent pas à quelques attaques parasitaires. Quels sont ces parasites,  comment les prévenir et y remédier ? Petit guide de la bonne santé au poulailler.

Une poule saine au jardin
Une poule saine au jardin

La gale des pattes

Très courante cette pathologie est provoquée par des acariens qui se glissent sous les écailles présentes sur les pattes des poules pour y creuser des galeries contenant leurs œufs. Des déformations, une perte d'ongle, d'une phalange entière voire même une gangrène peuvent survenir. Il faut agir vite et traiter la poule en phase débutante de l'attaque ainsi que tout le poulailler.

La cestodose

Les ténias sont responsables de cette maladies. Deux familles de ténias se partagent la vedette : les courts et les longs (jusqu'à 50 cm). Sans traitement vermifuge adapté, la poule souffre de diarrhées continues et maigrit à vue d’œil.

L'ascaridiose

Les vers de la taille d'un vermicelle colonisent l'intestin en grand nombre. Les symptômes sont des diarrhées moussues contenant un nombre de vers impressionnant. La poule maigrit, l'intestin totalement colonisé finit par éclater. Il faut traiter la poule par vermifuge au premier stade de l'infestation et traiter le poulailler contre les insectes vecteurs de ces vers.

La capillariose du jabot

Cette affection est transmise par l'ingestion d’œufs contenus dans certains insectes ou vers de terre. De fins vers se développent alors sur la muqueuse du jabot provoquant des lésions qui se sur-infectent. Un gonflement du jabot est caractéristique de cette maladie tout comme des régurgitations malodorantes. Là encore il faut agir vite si l'on veut sauver la poule.

La puce de la poule

Elle vit dans son environnement direct, c'est à dire dans la litière, près du sol ou dans la paille. Elle grimpe sur son hôte pour sucer son sang et s'en nourrir. Elle pond ensuite ses œufs dans le poulailler. Ils se transformeront en larves qui se repaissent des déchets trouvés çà et là.

Il faudra traiter le poulailler pour s'en débarrasser.

Le pou rouge

Très fréquent, ce parasite est le cauchemar des poulaillers ! Il s'attaque à toutes les volailles sans discernement. Dermanysus gallinae, puisque c'est de lui dont il s'agit, n'est autre qu'un petit acarien suceur de sang. Un dépôt blanc couvre alors le visage de l'animal, le conduit auditif est anormalement gonflé et le cou se déplumé sur les côtés. L'animal s'affaiblit et chancelle, dans l'incapacité de marcher et de se nourrir il meurt en 3 jours. Dans le cas d'une attaque avérée les locaux devront être désinfectés et traités. Faites entrer le soleil et pensez à traiter entre les planches et sous les litières.

Lire aussi
Comment bien élever des poules ? Comment bien élever des poules ?

Les poules sont des animaux un peu plus complexes que l'on ne l'imagine. Avoir un poulailler dans son jardin doit être réfléchi mûrement afin d'accueillir et d'élever les poules en[...]

Des poules au jardin ! Des poules au jardin !

Les poules sont définitivement en train de revenir dans les jardins citadins. En effet, l'envie d'avoir des poules touche de plus en plus de monde. Plus qu'une tendance, installer un[...]

Comment introduire de nouvelles poules au poulailler ? Comment introduire de nouvelles poules au poulailler ?

Un poulailler est un microcosme bien organisé, les poules s'y côtoient selon une hiérarchie bien déterminée. L'arrivée de nouvelles poules est un élément perturbant. Voyons comment le gérer.

Choisir ses poules Choisir ses poules

L'hôtel est prêt, il s'agit maintenant de choisir vos poules....

Vos commentairesAjouter un commentaire