Ficoïde rouge, Lampranthe rouge

Lampranthus spectabilis ou ficoïde rouge est une plante grasse assez rustique qui fait un couvre-sol garni de grandes fleurs gaies et lumineuses, particulièrement adaptée au bord de mer, pour les rocailles ou talus trop secs.

Ficoïde rouge, Lampranthe rouge, Lampranthus spectabilis,

Botanique

N. scientifique Lampranthus spectabilis
Synonymes Mesembryanthemum spectabile, Lampranthus macrocarpus
Famille Aizoacées
Origine Afrique du Sud
Floraison avril à juin
Fleurs rouge, mauve, rose foncé ou clair, blanc
Typeplante succulente
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur20 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité pmeu rustique, jusqu'à -7 °C
Exposition soleil
Soldrainant et pas trop riche
Acidité moyennement acide à moyennement basique
Humidité sec à ordinaire
Utilisationpot, rocaille, jardin de gravier, talus, muret
Plantationprintemps
Multiplicationsemis, bouturage
Ficoïde rouge, Lampranthe rouge, Lampranthus spectabilis,

Lampranthus spectabilis, appelé ficoïde rouge, est un sous-arbrisseau, une petite plante vivace au appartenant à la famille des Aizoacées, comme les plantes-cailloux. Cette famille était autrefois les Mesembryanthemacées, et ses espèces sont parfois encore qualifiées de  ‘mésem’ : donc ici le mésem rouge.

Lampranhtus spectabilis est originaire d’Afrique du Sud, assez largement distribué dans la Province du Cap, il présente donc une relative rusticité, et peut facilement être cultivé en peine terre en France dans les régions aux hivers modérés. Avec son feuillage succulent et persistant, le ficoïde rouge, pas tout à fait rouge d’ailleurs, fait un très beau couvre-sol adapté aux zones sèches.

Description du lampranthe rouge

Lampranthus spectabilis est une plante succulente dont les tiges fines, rampantes, et ramifiées se lignifient peu à peu. Ce sous-arbrisseau s’étale sans dépasser de beaucoup les 15/20 cm en épaisseur.

Son feuillage est persistant, se colorant de pourpre avec le froid. Les feuilles du lampranthe rouge sont grasses, longues d’environ 8 cm, mais très étroites. Une coupe transversale montre un profil caréné, presque triangulaire ; son épiderme vert mat montre une texture qui absorbe la lumière.

Les feuilles sont opposées, relativement espacées sous les tiges.

Les fleurs du ficoïde rouge apparaissent au printemps ou en début d’été. La plante fleurit alors abondamment durant 3 semaines. Les boutons se développent à partir de bourgeons axillaires proches de l’apex des branches. Cette plante est capable de se couvrir entièrement de fleurs.

Ces fleurs, en forme de marguerite et portées au dessus du feuillage, sont larges de 5 cm, grandes par rapport à la taille de la plante. Elles présentent une multitude de pétales effilés, très brillants, qui s’ouvrent bien à plat, autour d’un cœur d’étamines clair.

Ces fleurs sont fécondées par les insectes et produisent alors une petite capsule en forme de toupies, dont les clapets s’ouvrent pour expulser les graines lorsqu’il pleut.

Variétés de mésems rouges

Bien qu’appelé lampranthe rouge, selon les individus la couleur des fleurs oscille entre le violet et le rose layette (Lampranthus spectabilis ‘Coral Explosion’) et il en existe même des individus à fleurs blanches (‘White’), qui offrent une floraison très lumineuse. Parmi les plus foncés il y a Lampranthus spectabilis ‘Raspberry Explosion’ framboise, ‘Tresco Fire’ qui est rose fluorescent, ‘Tresco Brilliant,’ rouge vif, ‘Tresco Red’ très rouge...

Comment cultiver et utiliser les ficoïdes rouges ?

Lampranthus spectabilis est une plante succulente et xérophyte, c’est-à-dire qu’elle est adaptée pour survivre en terrain sec et pauvre. C’est une plante qui est donc résistante à la sécheresse., mais qui peut aussi se développer dans des conditions plus ordinaires.

Sa rusticité atteint facilement les -7 °C en sol sablonneux ou graveleux, et même au-delà dans les conditions optimums. Quand les hivers sont plus froids, le ficoïde rouge peut être maintenu en pot, que l’on pourra facilement mettre sous abri, notamment de la pluie, en hiver.

Cette plante a besoin surtout d’un sol drainant : très tolérante sur la nature de la terre, elle souffre cependant dans un sol lourd ou qui reste excessivement humide en hiver.

Elle sera installée de préférence en rocaille, sur un muret avec des poches de terres, sur un talus ou en massif dans les terres sablonneuses ou caillouteuses, par exemple en bord de mer.

Lampranthus spectabilis a besoin de soleil direct pour croître et rester bien dense, mais également pour que ses fleurs s’épanouissent.

En pot, même s’il supporte le manque d’eau, il est arrosé au printemps et en été dès que la terre est sèche sur quelques centimètres.

Lorsque Lampranthus spectabilis est planté en masse comme couvre-sol, le résultat est absolument remarquable en mélangeant plusieurs coloris : la vibrance de ces fleurs brillantes est alors encore davantage exacerbée.

Lampranthus spectabilis croît modérément, mais en dehors d’une culture en pot, il ne nécessite pas pour autant d’apport d’engrais ; ses racines fines et profondes savent trouver ce dont il a besoin. Un excès de nourriture le fera pousser plus rapidement, mais le rend plus fragile aussi, moins joli...

En revanche, cette plante succulente ne vit pas beaucoup plus de 5 ans. Il faut donc la renouveler par bouturage (ou éventuellement par semis) avant son vieillissement : chaque année au printemps quelques tiges seront bouturées.

Comment multiplier Lampranthus spectabilis ?

Semis

Attendre que les fruits soient secs et récolter les graines en les cassant avant qu’ils ne s’ouvrent naturellement sous la pluie. Les stocker au frais et au sec, puis les semer au printemps dans un substrat sablonneux ou un mélange à cactées.

Les graines sont éparpillées en surface, non couvertes, mais maintenues dans une humidité légère et entre 15 et 25 °C, dans une ombre claire. Elles germent en environ 3 semaines. Une fois germé, le semis est arrosé tous les 3 à 5 jours (la terre doit sécher à moitié de sa hauteur entre 2 arrosages). Ils sont ensuite installés progressivement au soleil. Les jeunes plantules sont repiquées individuellement dès qu’elles sont manipulables.

Bouturage de tiges

Courant mai-juin, juillet, des rameaux de 10/15 cm sont prélevées. Ils sont ensuite débarrassés de leurs feuilles basses sur la moitié de la longueur. La partie de tige sans feuilles est alors enterrée dans du sable humide. Maintenues au chaud (environ 20 °C) et à l’ombre, ces boutures s’enracinent en 1 mois environ.

En pleine terre

Dès qu’elles sont enracinées, elles seront repiquées en place, en prenant soin de les repiquer dans un sol ameubli dont le fond du trou a été bien humidifié. Enterrer, tasser puis arroser de nouveau.

Il est indispensable de faire quelques boutures de Lampranthe rouge chaque année pour rajeunir votre plante et ne pas la laisser mourir de vieillesse.

Espèces et variétés de Lampranthus

180 espèces dans ce genre

  • Lampranthus aurantiaca, le ficoïde orange
  • Lampranthus coccineum aux fleurs rouges,
  • Lampranthus mirabilis, le ficoïde variable
  • Lampranthus roseus, le ficoïde violet
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Ficoïde orange, Lampranthe orange, Lampranthus auriantacus Ficoïde orange, Lampranthe orange, Lampranthus auriantacus

Lampranthus aurantiacus est une plante vivace de la famille des Aizoacées. Cette famille est représentée par un grand nombre de genres, des plantes grasses pour la plupart sud-africaines, et...

Ficoïde variable, Lampranthus variabilis Ficoïde variable, Lampranthus variabilis

Lampranthus variabilis est une plante vivace succulente appélée aussi ficoïde, de la famille des Aizoacées, appelée auparavant les Mésembryanthémacées. Cette famille regroupe des plantes...

Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra

D'un beau rouge de velours, la russule rouge apporte sa touche vive, tirant sur le rose, à cette grande famille de Basidiomycètes commune dans nos régions

Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber

Centranthus ruber, la valériane rouge est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées. Originaire des régions méditerranéennes, spontanée sur les zones rocheuses ou les pentes...

Vos commentairesAjouter un commentaire