Les prédateurs des poules

Les poules sont des animaux vulnérables aux attaques venant de toutes parts. Des airs, de la terre voire même du sous-sol, les prédateurs viennent attaquer nos paisibles gallinacées.

Le renard guette
Le renard guette

Les prédateurs aériens

Les rapaces sont friands de jeunes poules et de poussins. Ils n'hésitent pas à fendre les airs pour s'abattre sans pitié sur leurs proies afin de s'en nourrir. 

Les pies, mais aussi les corbeaux apprécient de mettre de temps à autres quelques œufs à leur menu. Une protection des voies aériennes du poulailler est donc essentielle. Un grillage ou un filet épais servant de volière seront très efficaces pour stopper ces attaques.

Les prédateurs terrestres

Plus nombreux, ils sont tout aussi redoutables.

Le renard est le plus connu et le plus gros d'entre-eux. Contrairement à ce que l'on peut penser, il s'attaque aux poules de jour comme de nuit. Sa spécialité : creuser sous le grillage pour effectuer une attaque venant du sous-sol !

Pour éviter ce souci, creusez des fondation à 40 cm de profondeur et confectionnez un mur en parpaings enterrés. Grillagez le poulailler avec un grillage solide, car s'il a vraiment faim, le renard en quête de poule peut s'attaquer à celui-ci avec les dents pour créer une entrée.

Les chiens errants ou de châsse posent aussi un gros souci. Affamés, ils s'attaquent aux poules laissées libres dans le jardin ne laissant qu'un tableau de désolation sur leur passage.

La fouine apprécie elle aussi de croquer une poule de temps à autre, tout comme le putois ou la martre. Ces animaux de taille bien plus petite que le renard peuvent pourtant décimer un poulailler mal fermé en un temps records. Tantôt vidées de leur sang, tantôt égorgées, les poules sont souvent laissées sur place, mutilées. Pour contrer ces animaux pouvant se glisser dans de tous petits trous, veillez à bien serrer les planches lors de la construction du poulailler et à opter pour un grillage à la fois robuste et composé de petites mailles carrées (1 cm de coté maximum).

Les rats sont aussi susceptibles de venir se nourrir d’œufs voire même de s'attaquer aux poussins.

Attention aux reptiles, qui, mine de rien, apprécient le même type de repas.

Parfois les chats sauvages, s'ils sont affamés, peuvent s'attaquer aux poussins mais cela reste rare.

Conseils pour protéger ses poules

  • Ne laissez vos poules en liberté qu'en votre présence.

  • Rentrez les poules et fermez le poulailler dès que vous vous absentez.

  • Sécurisez le poulailler avec une volière bien hermétique.

  • Les parties grillagées doivent être solidement fixées.

  • La porte doit être bien étanche afin que les prédateurs ne s'y glissent pas.

  • Pensez à ramasser vos œufs chaque jour pour ne pas attirer les prédateurs.

Lire aussi
Des poules au jardin ! Des poules au jardin !

Les poules sont définitivement en train de revenir dans les jardins citadins. En effet, l'envie d'avoir des poules touche de plus en plus de monde. Plus qu'une tendance, installer un[...]

Comment bien élever des poules ? Comment bien élever des poules ?

Les poules sont des animaux un peu plus complexes que l'on ne l'imagine. Avoir un poulailler dans son jardin doit être réfléchi mûrement afin d'accueillir et d'élever les poules en[...]

Comment introduire de nouvelles poules au poulailler ? Comment introduire de nouvelles poules au poulailler ?

Un poulailler est un microcosme bien organisé, les poules s'y côtoient selon une hiérarchie bien déterminée. L'arrivée de nouvelles poules est un élément perturbant. Voyons comment le gérer.

Choisir ses poules Choisir ses poules

L'hôtel est prêt, il s'agit maintenant de choisir vos poules....

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • 63canou45 (Centre)
    En l'espace de 2 jours, mon poulailler a été décimé. J'avais 4 poules, j'en ai retrouvé 2 morte mardi matin en ouvrant la porte du poulailler comme chaque matin. L'une n'avait plus de tête L'autre s'était étouffée tentant certainement de fuire. La 3ème purement et simplement volatilisée ???? La 4ème a été sauvée parce-que perchée. Je pense. J'ai contrôlé le poulailler et réparé certains passages possibles dans le grillage. Mais hier j'ai ré-ouvert le poulailler pour laisser sortir la rescapée. Elle s'est promenée toute la journée (je l'ai vu) puis s'est elle aussi volatilisée en fin d'après midi, introuvable. Je ne comprends pas ce qui se passe ???? Que dois-je faire ? J'imagine qu'il est trop tôt pour racheter des poules si un prédateur rôde.... Comment puis-je trouver ce prédateur ? Merci pour vos conseils
    Répondre à 63canou45
    Le 10/05/2019 à 09:20