Une petite serre bien aménagée

Une petite serre bien aménagée
Une petite serre bien aménagée

Véronique nous fait part de son expérience lors de la mise en place de sa petite serre dans son jardin.

Une petite serre bien aménagée Intérieur d'une petite serre bien aménagée Aramature d'ne petite serre Une petite serre démontée

Désirant une serre modeste en taille, mais solide et jolie ; nous avons opté pour une serre en verre 4 mm et profilés aluminium posés sur une embase aluminium. Nous avons préféré la choisir de qualité, chez un fabricant plutôt qu’un revendeur. En effet, comme nous voulions la monter nous-mêmes, bricoleurs sans grande expérience, il nous fallait un montage pas trop difficile, et la possibilité de téléphoner pour quelques conseils, ou remplacer rapidement une vitre s’il y avait de la casse.

Choisir l’implantation et préparer le terrain

Notre serre est plutôt petite : 2m70 de pignon sur 2m20 de longueur, il fallait qu’elle s’intègre dans un jardin déjà bien plantée. Elle sera disposée contre la haie séparative la plus au nord, tout en ménageant un passage entre les deux. Elle bénéficie ainsi du soleil presque toute la journée, seul un arbre caduc l’ombragera légèrement l’après-midi lorsqu’il sera en feuilles.

Le sol doit être préparé et bien aplani : la serre, montée sur embase aluminium, est posée à même la terre sur 8 plots béton qui affleurent à la surface du sol. Les plots sont donc disposés de niveau, le plus rigoureusement possible, mais avec une légère pente d’une façade à l’autre pour faciliter l’écoulement des eaux. En ce début février, le sol est si meuble et détrempé, que nous mettons un peu de ciment sous chaque plot pour faciliter le nivelage.

Monter l’armature aluminium

La serre est livrée avec ses 4 pans verticaux déjà montés, très légers à déplacer. Avec la pluie et la terre gorgée d’eau, le piétinement transforme rapidement la pelouse en mare de boue. Pourtant, le montage de l’ossature est un vrai plaisir, terminé en moins d’une heure et demie à deux. Par contre, la monter par temps sec permettrait sans doute de préserver la pelouse et d’éviter de devoir nettoyer la boue qui macule les profilés !

Vitrer la serre

Le vitrage est, à priori, la partie du montage la plus délicate. Certainement faisable en quelques heures, si l’embase est parfaitement de niveau, nous avons eu une déconvenue. La pluie importante de la nuit avait fait bouger l’un des plots : résultat, la structure, légèrement vrillée, n’acceptait plus les vitres rigoureusement rectangulaires. Après quelques appels téléphoniques et conseils très avisés, la serre est enfin entièrement vitrée, et sans casse : c’est tout de même solide, du verre !

Pour tenir les vitres, point de clou, mastic ou silicone, c’est simplement un large joint tenu par les profilés qui appuie sur toute la longueur des vitres. Il est facile à mettre en place dès lors que nous avons saisi le geste.

Pose de la fenêtre de toit et de la porte

La pose de la porte est facile. Celle de la fenêtre de toit demande un peu plus de doigter. Il faut être deux. Cette fenêtre de toit est assez grande, au plus haut du toit. Elle est importante pour évacuer l’air trop chaud en été.

Elle sera équipée d’un dispositif d’ouverture automatique. Fonctionnant sans électricité et avec la chaleur du soleil, la fenêtre s’ouvre dès qu’il fait trop chaud. Ce piston est vraiment intéressant pour réguler la température dans la serre lorsqu’on est absent. Pour bien, il est démonté (facilement) et conservé hors gel chaque hiver. 

Notre serre est équipée également d’un filet d’ombrage pour l’été, utile pour limiter l’ensoleillement en été.

Aménager l’intérieur de la serre 

Dans notre serre de moins de 6 m2, nous avons voulu un aménagement optimal :

  • 2 larges tablettes à semis, proposées par le constructeur, vissées aux parois, très efficaces et laissant la place libre au sol. D’autres encore seront peut-être ajoutées plus tard, si besoin. Nos semis hivernaux de plantes vivaces y trouvent vite leur place.

  • Un petit chemin de dalles est aménagé, menant à une table de travail.

  • Le sol est ameubli et enrichi de compost. Il accueillera un semis de petits légumes primeurs au printemps, puis des pieds de tomates ou autres plantes thermophiles durant l’été. Quelques planches en bois sont posées sur le sol cultivable pour éviter de tasser la terre.

Merci Véronique pour ton retour d'expérience

Lire aussi
L'emplacement de la serre L'emplacement de la serre

Vous êtes décidé ! Cette serre dont vous avez envie depuis des années pour bichonner vos plantes fragiles et préparer vos semis au printemps va prendre place dans votre jardin. Mais attention,...

Les différents types de serre Les différents types de serre

Vous avez envie de bichonner vos plantes et de les installer dans une serre ? Mais comment faire le bon choix ? Quels matériaux conviendront le mieux au bien être de vos protégées ? Nous allons...

Le chauffage de la serre Le chauffage de la serre

En hiver, à part dans les régions privilégiées du sud, un chauffage sera nécessaire pour pouvoir garder votre serre hors gel. S’il s’agit d’une serre tropicale votre chauffage...

Serre, choix, emplacement et entretien Serre, choix, emplacement et entretien

Une serre est une structure de préférence close, qui va servir à empêcher le climat d’agir sur les plantes que l’on met à l’intérieur. Elle permet aussi de bien structurer sa...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Christine (Hauts de france)
    Je ne suis pas certaine qu'avec le temps votre structure ne bouge pas, le sol va varier en fonction des aléas climatiques et vous allez vite vous retrouver avec de sacrés contraintes sur la structure même de la serre, à votre place j'aurais solidifié le tout avec un entourage en parpaing, facile à réaliser il suffit ensuite de fixer le tout directement dessus et ça n'empêche pas la plantation de plantes potagères.
    Répondre à Christine
    Le 21/01/2018 à 06:06
  • Josyves (Torrevieja ( Alicante ))
    Quels sont les aromates compatibles avec notre climat, et que doit-on séparer ou non ? Merci d'avance
    Répondre à Josyves
    Le 19/01/2018 à 12:50
  • Eric (Var)
    Je conseille de penser a mettre deux tuyaux pour faire passer un câble électrique un jour peut être (ce qui m a permis de mettre un radiateur de salle de bain pour le hors gel) et l'autre une arrivée d'eau pour du goutte à goutte, enfin j'ai préféré faire un petit béton tout le tour (10 cm) ce qui apporte une meilleur rigidité à l'ensemble et évite certains nuisibles.
    Répondre à Eric
    Le 19/01/2018 à 11:49