Géranium des Pyrénées

Géranium des Pyrénées, Geranium pyrenaicum

Géranium pyrenaicum est une plante indigène. Petites fleurs vibrantes et multiples semis qui s’insinuent dans les trous, ce géranium des Pyrénées fait une excellente plante de remplissage, mellifère et facile à enlever s’il gène. C’est donc une plante idéale pour les jardins informels et bio.

Botanique

Nom latin  : Geranium pyrenaicum
Famille  : Géraniacées
Origine  : Europe, sud-ouest de l'Asie, Afrique du nord
Période de floraison : avril à septembre
Couleur des fleurs  : violet
Type de plante : plante de remplissage, couvre-sol, plante indigène
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 20 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -26 °C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : normal à un peu sec
Utilisation : massif, potager, prairie au naturel, permaculture
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis

Généralités

Géranium pyrenaicum, le géranium des Pyrénées est une plante vivace à vie brève, appartenant à la famille des Géraniacées. C’est une plante indigène de France, répandue dans de nombreux départements sans y être pour autant très courante. Il est distribué plus largement jusqu’en Asie du sud-ouest et au nord de l’Afrique. Le géranium des Pyrénées se rencontre dans les prairies naturelles, au bas des haies, sur le bord des routes ou sur les terres en friches, soit dans les milieux ouverts. Il est utile en permaculture, jardin biologique ou massifs informels.

Description du géranium des Pyrénées

Le géranium des Pyrénées est une plante vivace hémicryptophyte, mais de vie brève. Très rustique, sa souche reste cependant menue et son enracinement faible. Il se développe rapidement, d’abord en une rosette basale aux feuilles arrondies plaquées sur le sol puis en dôme assez compact, en enfin s’étire lors de sa floraison : ses tiges florales s’allongent jusqu’à 60 cm lorsqu’elles doivent s’immiscer au milieu de hautes voisines.

Les feuilles sont palmées, mais divisées en 5 lobes assez profonds eux-mêmes incisés, vert clair et doucement velues. Elles sont faiblement aromatiques.

Les tiges florales, multiples, débutent à partir d’avril. Ce géranium est capable de fleurir d’avril à septembre. Les hampes présentent des feuilles caulinaires presque sans pétiole. Face à elles, à chaque nœud se développent 2 fleurs.

Ces fleurs sont une belle surprise, car bien que petites (2 cm), elles sont d’une couleur vibrante : un beau violet bleuté rayonnant, avec des étamines immatures bleues. 

Ces fleurs sont pollinisées par les insectes et produisent ensuite les becs des grues, qui explosent en expulsant leurs 5 graines.

Variété

  • Geranium pyrenaicum ‘Bill Wallis’, une forme qui est très florifère
  • Géranium pyrenaicum alba ou albiflora, qui fleurit blanc

Quels sont les besoins du géranium des Pyrénées ?

Géranium pyrenaicum est tolérant sur son milieu de vie tant que celui-ci est un peu ensoleillé et que ses graines trouvent une place pour germer, car la plante se renouvelle par semis. Il fonctionne très bien dans un sol argileux, limoneux ou calcaire. Il supporte des périodes de sécheresse relatives et ne craint pas trop la concurrence des autres plantes. Il est extrêmement facile à maintenir si l’on ne sarcle pas systématiquement.

Comment utiliser le géranium de Pyrénées ?

Au jardin, il est intéressant d’utiliser Geranoium pyrenaicum pour couvrir les zones de terre nue, ou remplir les trous quand il s’enchevêtre parmi les vivaces. Il peut également être semé dans les prairies fleuries. Sa teinte pourpre est l’une de celle qui s’associe avec la plupart des autres couleurs et ses petites fleurs ponctuent agréablement la masse de feuillage tout en l’allégeant.

Associés aux fraisiers, ils cachent les fruits aux merles.

Géranium pyrenaicum se pérennise par semis spontané d’année en année. Il est intéressant de limiter le travail au jardin en le laissant s’ensemencer là où il ne gêne pas. Ailleurs, il se déracine très facilement à la main pour peu que la terre soit un peu assouplie par une pluie.

Comment mutiplier le géranium des Pyrénées ?

Géranium pyrenaicum se multiplie par semis. Les semis reviennent souvent spontanément, sans aucun travail. Cependant, si les graines sont semées en terrine, cela peut être plus compliqué : les graines doivent connaître plusieurs semaines à 20 °C, puis des fluctuations de températures fraîches (comme un hiver) et un réchauffement lent pour enfin germer. Elles sont donc semées en été, puis laissées en extérieur, protégées des pluies, mais arrosées jusqu’à la germination printanière.

Espèces et variétés de Geranium

300 espèces souvent originaires de zones tempérées et donc rustiques.

  • Geranium robertianum, herbe-à-Robert
  • Géranium sylvaticum, géranium des bois
  • Geranium pratense, géranium des près
  • Geranium sanguineum,  géranium sanguin
  • Géranium hymalayense, aux grandes fleurs bleues
  • Geranium psilostemon, excellente vivace aux fleurs rose vif
  • Geranium macrorrhizum, un géranium rhizomateux extra pour végétaliser le bas des haies
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Le géranium rosat Le géranium rosat

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous présente le géranium rosat (Pelargonium graveolens) Le géranium rosat est un géranium très odorant, son parfum est très puissant qui rappelle...

Bien choisir son géranium Bien choisir son géranium

Le printemps s'installe et avec lui, un choix très vaste de pélargoniums sur les étals. Nous allons vous aider à y voir plus clair afin de pouvoir plus facilement choisir celui qui vous conviendra...

Le géranium de Madère Le géranium de Madère

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous présente le géranium de Madère Le géranium de Madère : un géranium gélif Le géranium de Madère est un géranium vivace mais non rustique dans nos...

Pommes d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées Pommes d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées

En Aquitaine et en Midi-Pyrénées nous avons trois sortes de climats : le climat montagnard existe dans les départements de l’Ariège, de l’Aveyron, des Hautes-Pyrénées et du Tarn. Le...

Vos commentairesAjouter un commentaire