Les termites

Reticulitermes flavipes (anciennement R. santonensis), le termite de Saintonge, originaire d'Amérique du Nord mais fréquent dans le Sud-Ouest de la France

Les termites sont des insectes sociaux très organisés. Connus surtout pour les dégâts qu'ils occasionnent sur les constructions et le bois en particulier, ces insectes méritent pourtant une approche plus globale, tant leur mode de vie complexe force l'admiration.

Une vaste famille

Les termites sont de petits insectes faisant partie de l'ordre des Isoptères. Les 2600 espèces se déclinent en de nombreuses familles dont les Rhinotermitidés qui comptent toutes les espèces de termites européennes. Ceux-ci vivent à l'état naturel dans la majorité des forêts de la moitié Sud du vieux continent où ils trouvent les conditions idéales à leur survie. Cependant, ils colonisent peu à peu les zones urbaines du Nord et envahissent certaines grandes villes comme Tours, Paris et même Hambourg posant de graves problèmes pour la pérennité des constructions.

D'autres espèces se rencontrent dans toutes les zones tropicales du monde, dont les termites champignonnistes qui cultivent un champignon à l'intérieur de la termitière, afin que celui-ci digère les restes végétaux, et permette aux termites de les assimiler pour construire leur fameux édifices pouvant atteindre 4 mètres de hauteur, parfaitement ventilé par un système de galeries complexes tenant lieu de climatiseurs naturels.

Description

Le termite ressemble à une fourmi blanchâtre. De 4 à 10 mm de longueur, la morphologie varie selon la caste, car, dans toute termitière, il existe 3 types de termites :

  • Les ouvriers sont les plus nombreux ; ils ne possèdent pas d'ailes, sont très blancs, stériles et aveugles. Ce sont eux qui sont responsables de la majorité des dégâts car ils se nourrissent de cellulose.

  • Les soldats, sont reconnaissables à leur grosse tête pourvue de mandibules puissantes et à leur taille légèrement plus grande. Ils ont pour fonction la défense de l'habitat. Ne pouvant pas se nourrir par eux-même, ils dépendent entièrement des ouvriers.

  • Le roi et la reine, sont plus gros et plus foncés et possèdent des ailes, ils sont seuls aptes à se reproduire et à assurer la descendance. La nature étant bien faite, en cas de destruction d'une partie de la termitière ou de transport d'une partie de la colonie (lors de travaux par exemple) ils peuvent être remplacés par des ouvriers dits « néoténiques » qui développeront des organes de reproduction pour l'occasion.

Particularismes des termites européens

Les termites européens, vivent sous le sol car ils ont besoin d'une humidité constante, d'obscurité et d'une température relativement élevée. La termitière est donc généralement installée dans le sol et abrite le roi et la reine, les soldats et les larves. De là, partent les ouvriers, à la recherche de cellulose. Ils creusent alors des galeries pour aller et venir en paix dans toutes sortes de matériaux tendres rencontrés : le bois, le plâtre, mais aussi certains plastiques ne leur font pas peur. Pour se déplacer sur des matériaux trop denses pour être dégradés, ils forment des sortes de tunnels à base de terre, de bois et de sécrétions. Les termites se mettent alors en route vers de nouvelles aventures, exploitant la moindre fissure, passant par les joints de dilatations ou encore les gaines électriques. Les dégâts sont tels, qu'une loi a vu le jour et réglemente la vente et la constructions des habitations en zones infestées.

Traiter une habitation entière n'est donc pas simple, et il est nécessaire de faire appel à des professionnels, qui sauront déterminer la source de l'humidité et la faire disparaître, puis reboucher fissures et lieux de passages avant de se lancer dans le traitement et l’élimination proprement dite des insectes par appâts empoisonnés ou directement par application d'un insecticide spécifique.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire