Orchis pourpre

Orchis purpurea, l’orchis pourpre est l’une de nos orchidées indigènes. Assez courante en France, cette orchidée est cependant protégée dans quelques régions. Elle se reconnaît assez facilement à ses fleurs (grandes pour un orchis) et son labelle en forme de petit bonhomme.

Orchis purpurea, Orchis pourpre

Botanique

N. scientifique Orchis purpurea
Synonymes Orchis maxima, Orchis moravica, Orchis lokiana
Origine Europe, nord de l'Afrique
Floraison juillet, août
Fleurs pourpre
Typeorchidée botanique indigène
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur30 à 90 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -30 °C 
Exposition ensoleillée à ombre claire
Solargileux, calcaire, sablonneux…
Acidité légèrement neutre à alcalin
Humidité normal
Utilisationpas encore cultivée
Multiplicationsemis en culture in vitro, semis spontané
Orchis purpurea, Orchis pourpre
Orchis purpurea, Orchis pourpre

Orchis purpurea est une orchidée terrestre sauvage de notre pays. Il appartient à la grande famille des Orchidacées, au même titre que le Phalaenopsis. L’orchis pourpre est donc une plante vivace indigène de France, distribué assez largement en Europe jusqu’au Caucase ainsi qu’un peu en Afrique du Nord (Algérie). Il fait partie des orchidées françaises que l’on peut rencontrer assez facilement si on s’intéresse aux plantes, car plutôt commue et aux inflorescences imposantes.

Au sein du genre Orchis, Orchis purpurea appartient au groupe dit des ‘Orchis millitaris’, des orchidées caractérisées par de grandes fleurs au labelle anthropomorphique c’est-à-dire un labelle qui rappelle la silhouette d’un homme. Ces critères rendent la détermination d’Orchis purpurea assez facile. Le groupe des Orchis militaris semble isolé des autres groupes d’orchis du point de vue phylogénétique car ils ne s’hybrident pas avec.

Au sein de son groupe Orchis purpurea s’hybride rarement avec Orchis antropophora (Aceras antropophora), Orchis simia, ou Orchis militaris qui n’occupent normalement pas les mêmes milieux.

Description de l’orchis pourpre

Orchis purpurea est une plante robuste, haute de 30 à 90 cm. Sous terre, il dispose d’organes de réserves : 2 ou 3 tubercules ovoïdes, qui se régénèrent chaque année après une période estivale de repos au sec. Au printemps, il commence à déployer ses feuilles. Orchis purpurea développe 3 à 8 feuilles basilaires, épaisses, lisses et dressées, vert clair et non maculées.

La hampe florale robuste et longue porte un épi conique puis cylindrique épais (4 à 5 cm) et dense, haut jusqu’à 23 cm. Cette inflorescence porte de 25 à 200 fleurs : la floraison dure donc un certain temps.

La fleur est assez grande pour un Orchis (2 à 3 cm). Elle est caractérisée par un casque ovoïde vert densément maculé de stries et points pourpres, ainsi qu’un labelle projeté en avant en forme de petit bonhomme épais. Ce labelle est relativement variable, mais typiquement, il est blanc, parfois lavé de rose, plus ou moins ponctué de pourpre. Ces petits points sombres sont en fait de minuscules houppes de soies violacées.

Pollinisation entomophile : la pollinisation est assurée par des insectes et fait intervenir des mécanismes très complexes, dont la sécrétion de phéromones qui sont des leurres sexuels ; elles attirent, par exemple, le Bombyle (Bombylius cinerascens). L’orchis pourpre peut être fécondé par d’autres types de mouches, mais parfois aussi par des abeilles, attirées pour d’autres raisons.

Milieu de vie de l’orchis pourpre

L’orchis pourpre est assez tolérant sur ses conditions de vie ; même s’il se rencontre plus volontiers sur les coteaux calcaires ensoleillés, il croît également en zone ombragée claire, en sol frais à sec, de ph neutre à basique, soit sur les talus, au bord des champs pas trop traités, en lisière forestières ou dans les bois clairs. Bien qu’assez commun, il est placé sous le statut de ‘préoccupation mineure’, car son milieu de vie (bordures et zones sauvages non traitées et non débroussaillées avant juillet) se réduit.

Culture de l’orchis pourpre 

Bien que très joli, Orchis purpruea n’est pas encore ou très rarement vendue comme orchidée de jardin.

Espèces et variétés de Orchis

Ce genre comporte une cinquantaine d’espèces pour les Orchis au sens strict

  • Orchis militaris, orchis militaire
  • Orchis morio, indigène et parfois vendu comme plante de jardin
  • Orchis mascula, indigène parfois vendue comme plante de jardin
  • Orchis pallens, une orchidée jaune
  • Orchis simiae, orchis singe
Lire aussi
Orchis géant, Orchis à longues bractées, Barlia robertiana Orchis géant, Orchis à longues bractées, Barlia robertiana

Barlia robertiana, l'orchis géant, est une plante vivace appartenant à la famille des Orchidacées. L'orchis géant est aujourd'hui classé dans le genre Barlia, qui est très proche des Himantoglossum...

Orchis négligé, Dactylorhize oublié, Dactylorhiza praetermissa   Orchis négligé, Dactylorhize oublié, Dactylorhiza praetermissa  

Dactylorhiza praetemissa, l'orchis négligé, est une orchidée terrestre botanique, appartenant à la famille des Orchidacées. L'orchis négligé est distribué dans le nord de l'Europe, en France, et du...

Orchis pyramidal, Anacamptis pyramidalis Orchis pyramidal, Anacamptis pyramidalis

Anacamptis pyramidalis, l'orchis pyramidal, est une orchidée terrestre indigène, appartenant à la grande famille des Orchidacées. Il est distribué assez largement en Europe. En France, cette...

Chardon africain pourpre, Verkheya pourpre, Berkheya purpurea Chardon africain pourpre, Verkheya pourpre, Berkheya purpurea

Berkheya purpurea, le berkheya pourpre, ou chardon africain (ou sud-africain) pourpre, est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. Le genre Berkheya regroupe environ 70 espèces...

Vos commentairesAjouter un commentaire