Traiter et prévenir les vers du chat

Très fréquents chez le chat ayant accès à l'extérieur, les parasites intestinaux, doivent être traités pour éviter toute complication, surtout sur les chatons qui sont encore plus vulnérables.

Les chatons sont plus vulnérables aux vers du chat, traitez-les rapidement surtout s'ils sortent à l'extérieur
Les chatons sont plus vulnérables aux vers du chat, traitez-les rapidement surtout s'ils sortent à l'extérieur

Les différents types de vers

Il existe plusieurs sortes de vers intestinaux qui peuvent parasiter le chat. Voici les plus communs :

Les vers « ronds »  ou ascaris

Toxocara cati et Toxascaris leonina sont les vers les plus couramment rencontrés dans l'intestin des chats. Le corps est long (jusqu'au 20 cm) et arrondi, souvent blanc à jaunâtre. Ces vers ressemblent à des spaghettis et sont très résistants dans le sol où, ni le froid ni la chaleur, ni les désinfectants ne les atteignent. Autre souci : les larves peuvent être longtemps hébergées par une femelle et se réactiver à la naissance des chatons. La contamination se fait alors par le lait mais aussi par les selles.

Les ankylostomes sont des nématodes qui ne dépassent pas 1 cm de longueur. Parmi les plus fréquents Ancylostoma duodenale et Necator americanus ont le même cycle de vie que les vers cités plus haut, c'est à dire qu'ils sont transmis par le lait, par les selles, mais il s'introduisent aussi au travers de la peau du chat, des rongeurs, voire même des humains pour les contaminer.

Tous ces vers ronds provoquent une irritation de l'intestin, des troubles digestifs comme des vomissements ou des diarrhées. Chez le chaton, une infestation peut conduire à la mort par obstruction ou perforation des parois intestinales.

Les vers plats

Le vers plat le plus classique n'est autre que le célèbre vers solitaire (Dipylidium caninum) qui peut atteindre plus de 80 cm de longueur. Le corps plat est composé de multiples segments qui se détachent et sont évacués par les selles, s'ils ne sortent pas tous seuls par l'anus de l'animal.

Les segments ressemblent un peu à des grains de riz remplis d’œufs qui serviront de nourriture aux larves de puces. Celles-ci ingérées par inadvertance par le chat vont par la suite le contaminer. Les symptômes sont alors un poil terne, des démangeaisons anales, des diarrhées.

Traitements préventifs et curatifs

Un programme de vermifugation régulier doit être mis en place dès le plus jeune âge chez le chat pour éviter les infestations et les risques de transmissions à l'homme.

Les vermifuges existent sous formes de pâtes appétantes, de comprimés ou de pipettes. Ces produits tuent les vers présents dans l'organisme du chat mais ne peuvent pas être pris en prévention. Le traitement doit donc être renouvelé très souvent.

Les chatons de 15 jours à 6 mois seront vermifugés chaque mois.

Les chattes gestantes doivent être vermifugées quelques jours avant la mise-bas puis 15 jours après.

Les chats adultes sont en général vermifugés deux fois par an.

Pour éviter la transmission du Dipylidium, n'oubliez pas de traiter votre chat et son environnement contre les puces.

Lire aussi
Traiter et prévenir les puces et les tiques sur le chat Traiter et prévenir les puces et les tiques sur le chat

Bien que minuscules, les puces et les tiques occasionnent des démangeaisons très gênantes pour le chat et peuvent être vectrices de maladies autant chez l'animal que chez l'Homme. Prévenir leur[...]

Traiter et prévenir les puces et les tiques chez le chien Traiter et prévenir les puces et les tiques chez le chien

Si votre chien se gratte frénétiquement, qu'il se roule sur le sol en se tortillant, il est certainement l'hôte de parasites comme les puces et les tiques. Pouvant transmettre des[...]

Contre les vers blancs des géraniums Contre les vers blancs des géraniums

Pour traiter les géraniums contre les vers blancs qui mangent l'intérieur de la tige, il faut mettre des quartiers de pommes sur le pot et les vers iront se nourrir[...]

Le purin d'orties pour traiter les rosiers Le purin d'orties pour traiter les rosiers

Au printemps, pour traiter les rosiers et éviter les pucerons, faîtes macérer des orties dans de l'eau de pluie (ou eau distillée) et pulvériser dès la repousse. Si ce mélange[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire