Plante paon, Calathéa

Feuillage de Calathea, Plante paon
Feuillage de Calathea, Plante paon

Botanique

Nom latin  : Calathea
Famille  : Marantacées
Origine  : Amérique centrale, Amérique du Sud, Antilles
Période de floraison : fin du printemps, été
Couleur des fleurs  : blanc rose, violet, jaune...
Type de plante : plante verte
Type de végétation : vivace rhizomateuse
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 40 cm à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : 15°C minimum en hiver, attention aux coups de froid, 2 °C mini
Exposition  : mi-ombre, lumière tamisée, pas de soleil direct qui brûlerait le feuillage
Type de sol : riche, humifère, drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal, légèrement humide
Utilisation : plante d'intérieur, d'extérieur en zone non gélive, légume, toiture
Plantation, rempotage : mi à fin printemps
Méthode de multiplication : division de la touffe au printemps
Taille : maintenez la touffe en coupant les tiges qui sortent, enlever les feuilles mortes
Maladies et ravageurs : les pucerons, les araignées rouges

Le genre Calathea regroupe environ 300 espèces. Ce sont des plantes monocotylédones, des plantes plutôt évoluées, appartenant à la famille des Maranthacées, qui se situent non loin des Zingibéracées. Parmi les Marantacées, proche des Calatheas, il y a les Marantas, les cténantes, les stromanthes... Les marantas ressemblent beaucoup aux calathéas, ce qui implique souvent qu’ils soient appelés couramment par ces deux noms sans distinction et amène quelques confusions, finalement sans gravité pour l’amateur puisqu’il faut en fait observer les inflorescences pour distinguer les deux genres.

Certaines espèces de Calathéas sont encore découvertes récemment comme Calathea croatii, une nouvelle espèce endémique de Panama décrite en 2013. Ils sont d’origine tropicale. La plupart se développent sur un sol forestier, léger et riche en matière organique en cours de décomposition. Ils sont distribués au niveau des forêts chaudes et humides d’Amérique centrale, d’Amérique du Sud et des Antilles.

Caractéristiques des calathéas

Les calathéas sont des plantes formant un rhizome et même parfois des tubercules. Les tiges très courtes portent quelques feuilles basales persistantes, qui sont elles, très développées, et souvent extraordinairement colorées.

Les feuilles sont longuement pétiolées. Ce pétiole rigide et bien dressé porte un limbe large et souvent plat et arrondi. Entre le limbe et le pétiole, un petit renflement sert de charnière. C’est ainsi que les calathéas dressent où étalent leurs feuilles en fonction des conditions climatiques ou des heures de la journée. Ce mécanisme permet par exemple un meilleur écoulement de l’eau en cas de pluie quand elles sont dressées ou une meilleure récupération de la lumière lorsqu’elles sont étalées.

Le rhizome s’étale lentement en plusieurs plantes contiguës.

Les fleurs sont portées en inflorescence de bractées coriaces, parfois joliment colorées, imbriquées les unes dans les autres, souvent en forme de cône. Leurs fleurs sont asymétriques et tubulaires, colorées ou insignifiantes. Elles sont fécondées par les insectes et les colibris. Les fruits sont consommés par les colibris ; les graines sont ainsi dispersées dans leurs étrons.

Les calathéas ont généralement une taille limitée, les géants atteignent avec l’âge 3 m de hauteur (Calathea maranthina, Calathea crotalina,), les plus petits 40 cm.

Les calathéas cultivés

Sur les 300 espèces assez peu sont cultivées.

Les calathéas utiles

Calathéas comestibles :

Calathea allouia, un arrow-root. Ses rhizomes sont consommés, il est considéré comme le topinambour tropical, mais il est égalment cultivé comme plante d’intérieur

Les fleurs de Calathea macrosepala et violacea sont consommées cuites comme des légumes

Autres espèces consommables : Calathea barbata, latifolia

Le feuillage de Calathea lutea est utilisé pour pour les toitures aux Caraïbes et en Amérique centrale, les feuilles très résistantes de Calathea discolor, servent à faire des paniers.

Les calathéas ornementaux  avec leur feuillage décoratif

En extérieur en climat non gélif :

Ils sont rustiques généralement seulement jusqu’à -1 °C et réclament de l’ombre, de la chaleur et de l’humidité, et peuvent se conduire en plante caduque s’ils sont détruits pas le froid.

En plante d’intérieur  :

De nombreuses espèces et variétés sont vendues comme plantes d’intérieur :

Pour la luxuriance de leur feuillage : Calathea makoyana, la plante paon, Calathea zebrina, le calathéa zébré, Calathea insignis, Calathea leopardin, Calathea veitchiana, Calathea ornata

En tant que plante fleurie et pour la fleur coupée : Calathea crocata

Conditions générales de culture 

Les calathéas sont relativement exigeants. Ils leur faut un substrat léger à tendance acide, qui reste toujours humide au toucher, mais non gorgé d’eau, une lumière indirecte, une température chaude, à l’optimum compris entre 15 et 25 °C, et une bonne humidité atmosphérique. Ils sont arrosés à l’eau douce et en pot sont nourris avec des apports d’engrais légers, mais réguliers.

Espèces et variétés de Calathea

Le genre comprend plus de 300 espèces

  • Calathea crocata intéressant pour ses bractées oranges
  • Calathea louisae aux feuilles allongées et brillantes, fleurs blanches
  • Calathea makoyana aux feuilles rondes et tachetées
  • Calathea makoyana aux feuilles pourpres en-dessous
  • Calathea zebrina aux belles feuilles vertes claires et zébrées
Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire