Freesia

Fleurs de Freesia

Botanique

Nom latin  : Freesia
Synonymes  : Freesia corymbosa, Freesia odorata
Famille  : Iridacées
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : avril, mai quand les bulbes restent en place, sinon de juillet à septembre
Couleur des fleurs  : blanc, jaune, rose, rouge, violet
Type de plante : fleur
Type de végétation : bulbe
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 30 à 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rentrez les bulbes avant les gelées dans les régions nord
Exposition  : soleil
Type de sol : léger, sableux, riche
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, rocaille, pot, jardinière, bouquet
Plantation, rempotage : avril
Méthode de multiplication : division des bulbes

Le Freesia est utilisé en horticulture depuis si longtemps, qu’il est difficile de démêler une filiation dans les hybrides disponibles à la culture, cependant ceux-ci descendent pour la plupart de Freesia refracta. Actuellement le freesia redevient à la mode en culture, alors qu’il était dernièrement surtout utilisé pour les fleurs coupées. 

Il était auparavant rangé du point de vue taxonomique avec les Gladiolus, qui présentent une forme de fleur assez proche. Le freesia est originaire d’Afrique du Sud, où il supporte un hiver sec à faible gelées et un été chaud assez pluvieux, selon le rythme austral, donc inversé par rapport à chez nous.

Le freesia est un bulbe portant des feuilles plates, linéaires et engainantes rappelant celles des iris.

Une tige florale souple émerge du centre et porte jusque 10 fleurs pour les super hybrides conçus pour la Fleur coupée. Les fleurs sont en forme de coupe, légèrement tubulaires et sont de coloris très variable du jaune au rouge, en passant par le bleu, et toutes les couleurs intermédiaires. Elles dégagent un parfum délicat.

Comment cultiver le freesia ?

Du fait de son rythme d’origine australe, le freesia, qui est facile, peut être cultivé de plusieurs manières.

  • Il peut être planté à l’automne en serre froide (hors gel), pour obtenir une floraison printanière de mars à mai. Dans le sud de la France, on peut le mettre en pleine terre, avec un bon paillage. D’ailleurs l’espèce Freesia fracta s’y est naturalisée.

  • Ou planté au printemps pour obtenir une floraison estivale. Dans ce cas, les bulbes sont retirés de la terre lorsque les feuilles ont fini de faner, et rangés au frais et au sec, jusqu’au printemps suivant.

Pour obtenir une belle floraison, le freesia demande une terre riche et bien drainée, à base de terreau. Il a besoin d’un bon arrosage régulier, car il provient de régions pluvieuses. Lorsque la floraison est terminée, les hampes florales sont coupées pour ne pas fatiguer les bulbes, mais vous pouvez en laisser une ou deux si vous voulez récolter quelques graines. On laisse la plante finir son cycle naturellement, avec un apport d’engrais pour bulbe, tant que les feuilles sont vertes.

Le freesia peut être forcé à fleurir pour obtenir la floraison en hiver comme les tulipes ou les jacinthes. Par exemple, un bulbe planté fin aout, pourra fleurir en décembre.

Comment multiplier le freesia ?

La multiplication se fait par la séparation des bulbes. Mais on peut essayer aussi le semis avec les graines récoltées sur les plantes. Celles-ci sont conservées au frais et au sec puis plantés en avril, en pot sous châssis, avec une terre sablonneuse et riche. Il est conseillé de semer clair, et éventuellement d’éclaircir encore après car le repiquage est très mal supporté. Plus tard, le pot sera sorti à mi- ombre. Les plantes ne doivent jamais avoir soif. A l’automne, les bulbes sont sortis de terre et hiverné au frais et au sec. Les plus gros pourront vous offrir leur première floraison l’année suivante.

Le saviez-vous ?

Le freesia est utilisé très souvent en parfumerie. Son parfum suave et sucré se rapproche de celui du jasmin et de la fleur d’oranger.

Espèces et variétés de Freesia

Le genre comprend 15 espèces différentes mais de nombreux hybrides horticoles.

  • Freesia refracta, Freesia grandiflora, Freesia laxa..
  • Freesia lactea, à fleurs blanches et lâches, s’est naturalisé dans le sud de la France
Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire