Le repiquage

Le repiquage
Le repiquage

Lorsque les semis réalisés quelques semaines auparavant commencent à émettre quelques vraies feuilles, il est alors temps de les repiquer pour qu'ils puissent continuer leur croissance de manière optimale. Voyons comment procéder...

En quoi consiste le repiquage ?

Le repiquage est une technique de transplantation d'une plantule qui a été semée au préalable en caissette, en godets, voire sous châssis. Les plantules sont alors très serrées dans leur contenant d'origine et la concurrence est rude d'autant que le mélange utilisé pour les semis est souvent très léger, et donc peu fertile. Les laisser ainsi trop longtemps peut induire l'apparition de certaines maladies, il est alors préférable de les repiquer soit en godets individuels, soit directement en place au jardin.

Quand procéder au repiquage ?

Les plantules devront avoir plusieurs vraies feuilles et une taille convenable afin d'être assez fortes pour supporter l'opération. Le repiquage devient nécessaire lorsque les plantules commencent à être à l'étroit dans leur contenant, il ne faut pas attendre qu'elles souffrent pour les transplanter sinon elles risqueraient d'être affaiblies.

Procédez plutôt par temps frais et humide, après un arrosage copieux qui facilitera l'opération.

Comment repiquer ?

Matériel :

  • Godets individuels ;
  • terreau ;
  • compost ;
  • fourchette ;
  • gros crayon.

Repiquage en godets individuels

  1. Une heure après un arrosage copieux, soulevez délicatement le mélange à l'aide d'une fourchette en commençant par les bords. Prenez garde à ne pas abîmer les racines.
  2. Nul besoin d'éliminer la terre autour de celles-ci. Si la motte vient avec, conservez-la : le traumatisme sera moindre.
  3. Préparez les godets individuels en les remplissant d'un mélange de bon terreau et de compost.
  4. Tassez le tout et faites un trou au centre du substrat avec un gros crayon ou un bâton.
  5. Introduisez les racines de la plante jusqu'au collet de celle-ci. Les tomates sont un cas à part, vous pouvez les planter plus profondément pour que les racines se développent sur la tige, la plante sera alors plus forte.
  6. Tassez la terre autour de la plantule et arrosez.
  7. Placez votre godet à l'ombre et à l'abri des intempéries, le temps que la végétation reprenne.

Repiquage en pleine terre

Le sol aura été travaillé au préalable pour accueillir les plantules. Désherbé, biné et amendé, il sera bien meuble, et le travail sera ainsi facilité. Les étapes 1 et 2 restent les mêmes que pour le repiquage en godets. Ensuite il vous suffira de creuser les emplacements directement dans la terre en respectant la distance préconisée pour chaque espèce, puis d'y installer les plantules. Arrosez ensuite en pluie fine mais abondamment. Le tour est joué !

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire