Baobab nain, plante bouteille, médicinier

Baobab nain, plante bouteille, Jatropha podagrica
Baobab nain, plante bouteille, Jatropha podagrica

Botanique

Nom latin  : Jatropha podagrica
Famille  : Euphorbiacées
Origine  : Amérique centrale
Période de floraison : toute l'année
Couleur des fleurs  : rouge
Type de plante : arbuste succulent
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu'à 1,50 m

Planter et cultiver

Rusticité  : 10°C minimum en hiver
Exposition  : lumière vive
Type de sol : léger, riche en humus, sableux
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : pot, bac, serre tempérée
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : bouturage au printemps ou semis

Les Jatrophas sont des plantes de la famille des euphorbiacées, originaires des régions tropicales à saisons sèches d’Amérique Centrale et du Sud. Le genre à beaucoup fait parlé de lui, il y a quelques années (2007), grâce, ou à cause, de Jatrophas curcas, arbuste dont la graine peut fournir de l'huile utilisable comme carburant. Ce pétrole vert à cependant connut des déboires et a été source d'expropriations et de déséquilibres écologiques et économiques pour certaines populations du Brésil et de Madagascar.

Jatropha podagrica, quant à lui, à des ambitions plus modestes. Appelé baobab nain, plante bouteille, fleur corail ou encore médicinier, c'est un arbuste ornemental que l'on rencontre, notamment, dans les jardins de la Réunion et qui est cultivé comme plante d'appartement, sous nos climats européens.

Son physique, très particulier, en fait une plante décorative de choix.

La base de son petit tronc (moins de 1 mètre de hauteur) est fortement renflé, d'où le nom de « plante bouteille ». Au dessus de la protubérance, le tronc se ramifie en quelques tiges courtes et épaisses, partant en touffe, lui donnant l'aspect d'un « baobab nain ». Au bout de ses courtes tiges, les feuilles aux longs pétioles charnus forment des bouquets vert foncé. Elles sont larges et découpées en trois ou cinq gros lobes. Au milieu de ses bouquets verts, de grandes tiges émergent durant l'été, au bout des quelles s'épanouissent d'étonnantes petites fleurs de couleur rouge. Portées par de longs pédoncules charnues et réunies en corymbes, leurs étamines et styles sont jaunes. Ces fleurs ne sont pas sans nous rappeler le corail, d'où l'appellation... « fleur corail ».

Les fleurs femelles portent les fruits, de drôles capsules rondes et vertes qui s'ouvrent à maturité, expulsant leurs graines.

Où installer Jatropha podagrica ?

Jatropha podagrica, sous un climat propice, est parfait dans un jardin, en sujet isolé. Mais en Europe, il faudra le cultiver comme une plante d'intérieur. Placez-le, si possible, en pleine lumière, dans un substrat riche et drainant.

L'hiver, installez-le dans une pièce dont la température ne descend pas au dessous de 12°C.

Quels soins apporter à Jatropha podagrica ?

En période de croissance, effectuez des arrosages réguliers, que vous interromprez lorsque les feuilles commenceront à tomber (un par mois suffira).

Afin de favoriser le développement « en bouteille » du tronc et de préserver un port compact à l'arbuste , taillez les extrémités des tiges.

Le saviez-vous ?

Comme toutes les Euphorbiacées, la sève, ainsi que les fruits de Jatropha podagrica sont toxiques.

Beaucoup de Jatrophas, et notamment Jatropha podagrica, ont des vertus médicinales, ce qui a valu, à ce dernier, le nom de médicinier.

Espèces et variétés de Jatropha

Le genre comprend 160 espèces
-  Jatrophas podagrica l'espèce type

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Luz Arsac
    Vraiment intéressant... mais voyez à cause de qui je n' ai pas le temps de jardiner... et j' en ai d' autres... ils "tondent"...
    Répondre à Luz Arsac
    Le 21/04/2013 à 13:08
  • Myriam Boisson
    Je viens de recevoir une plante bouteille que j'ai mis dans un pot avec le terreau fourni avec la plante mais la plante se ramollie est ce normal ???? merci d'avance
    Répondre à Myriam Boisson
    Le 25/03/2013 à 21:25