Baobab africain, Arbre bouteille

Baobab africain, Adansonia digitata en Afrique
Baobab africain, Adansonia digitata en Afrique

Botanique

Nom latin  : Adansonia digitata
Synonymes  : Adansonia baobab, Adansonia integrifolia, Adansonia digitata
Famille  : Bombacacées
Origine  : Afrique tropicale sèche
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbre
Type de végétation : arborée
Type de feuillage  : les feuilles tombent pendant la saison sèche
Hauteur : 3 à 25 m dans la nature
Toxicité : presque tout est utilisé dans le baobab; les graines pour l'huile, les fruits pour faire une boisson, les feuilles en légume, .. Noter que le bois est sans usage car spongieux

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 5 °C minimum
Exposition  : ordinaire
Type de sol : ordinaire, drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : culture en pot, bonsaï
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au printemps
Maladies et ravageurs : résistant aux maladies

Adansonia digitata, le baobab africain, est un grand arbre xérophyte appartenant à la famille des Malvacées ou Bombacacées.   Il est  originaire des régions arides  d’Afrique, limitée en haut  du continent par le désert et en bas par les températures gélives. Appelé  couramment arbre-bouteille à cause de son tronc gonflé en réserve d’eau, il est l’arbre emblématique de nombreux Africains,  d’autant plus vénérable qu’il a une longévité de 2000 ans.

Le baobab africain se cultive comme une plante à caudex, ou  à la manière d’un cactus  dans les pays tempérés, soit en pot. Sa culture est aisée et il peut même être transformé en bonsaï d’intérieur.

Description du baobab d’Afrique

Adansonia digitata est un arbre-bouteille haut de 3 à 20 m. Il développe un tronc épais, dont les tissus mous servent de réserves d’eau  durant les périodes de  sècheresse, tel un caudex. Ses racines également sont épaissies. Les troncs varient  en hauteur et largeur ; les plus vieux peuvent dépasser les 10 m de diamètre. Ils sont couronnés par plusieurs branches  charpentières hautes qui forment souvent un houppier régulier parfois très large. La silhouette géante des Adansonia digitata est de toute beauté.

Les feuilles au long pédoncule sont  palmées et composées de 5 à 7 folioles ovales. Vert sombre, elles sont caduques,  apparaissent au moment de la saison des pluies et disparaissent lorsqu’il fait sec.

Sur les arbres matures, les fleurs s’épanouissent avant au début de la saison des pluies. Ces fleurs larges de 15 cm sont longuement pédicellées et pendantes. Elles montrent une corolle blanche,  un assemblage d’étamines sphérique d’où dépasse le  pistil. Elles sont éphémères et nocturnes, mais très nectarifères, pollinisées par les chauves-souris.

Les fruits (comestibles) sont oblongs et pendants.

En culture en Europe, Adansonia digitata est conservé en pot, et donc maintenu petit, voire en bonsaï. Même  fleurs et fruits  sont très peu probables, il prend néanmoins facilement cette forme d’arbre en bouteille et fait une très belle plante  caudiciforme.

Comment cultiver  le baobab africain ?

Adansonia digitata se cultive  en pot dans un mélange de type terre à cactées, ou tout autre mélange  en partie graveleux et assez drainant. Il demande une lumière abondante, si possible avec une bonne partie de la journée en soleil direct. Il peut bien sûr être installé à l’extérieur dès qu’il ne gèle plus.

D’avril à septembre, il est arrosé régulièrement et abondamment lorsque le substrat est sec, il faut cependant  que l’eau en surplus puisse s’écouler librement et ne pas stagner au fond du pot.

De septembre à mi-avril : il connait sa période sèche et une saison de repos. Plus d’arrosages, il perd ses feuilles et sera hiverné dans une pièce fraiche (5 à 15 °C), hors-gel et aérée. La luminosité n’a pas d’importance.

On lui évite les apports d’engrais qui lui donneront une forme  effilée et le fragiliseront, par  contre un rempotage tous les 1 ou 2 ans au printemps avant la reprise des arrosages  lui permet de se développer tranquillement. Bien sûr sa croissance est assez lente, mais c’est le moyen de lui  donner une jolie forme. Il sera pincé à la hauteur de tronc souhaitée, et éventuellement taillé légèrement ensuite.

Comment multiplier le baobab africain ?

Adansonia digitata se multiplie par semis. Ce semis n’est pas difficile, il se fait au printemps,  à chaud (20-25 °C). Les graines sont légèrement frottées de toute part sur du papier de verre, puis trempées 3 Jours dans de l’eau. Elles germent ensuite  en 15/20 jours,  à peine enterrées dans un pot de terre  humidifiée,  à l’étouffé et a la lumière  jusqu’à l’apparition de 2 cotylédons.

Les  plantules ne seront transplantées ou divisées qu’au printemps suivant.

Le saviez-vous ?

Le baobab est l'emblème du Sénégal.

La pollinisation des Baobabs est assurée par les chauves-souris roussettes dans son milieu naturel.

Espèces et variétés de Adansonia

Le genre comprend 10 espèces

  • Adansonia grandidieri, un  baobab de Madagascar
  • Adansonia madagascariensis, baobab de Madagascar à l’écorce rouge
  • Adansonia za le baobab de Madagascar le plus courant
Lire aussi
La dévitalisation d'une souche d'arbre La dévitalisation d'une souche d'arbre

Il est parfois difficile de se débarrasser d'une souche d'arbre. La nature reprenant bien vite ses droits, vous verrez apparaître de nombreuses pousses dès le printemps, réduisant votre travail à...

Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen

Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen répond à nos questions. Pouvez-vous présenter votre association "Arbre en pot Rouen" et ses objectifs ? L'Arbre en Pot existe depuis 8 ans et...

L'arbre remarquable L'arbre remarquable

Certains arbres attirent le regard pour différentes raisons, découvrons-en quelques uns mais soumettez-nous aussi vos plus belles rencontres. L'arbre remarquable est un arbre qui par son histoire,...

Planter un arbre au jardin Planter un arbre au jardin

Planter un arbre nous réapprend le rythme de la nature : celui des saisons avec la floraison, les couleurs d’automne, la chute de ses feuilles ; celui des années car il prend son temps pour...

Vos commentairesAjouter un commentaire