Sapotillier

Sapotille, fruit du Sapotillier, Manilkara zapota

Le sapotillier est un arbre fruitier subtropical. Il produit la sapotille, un fruit comestible et apprécié en amérique centrale. L’essence était autrefois très utilisée par les Mayas.

Botanique

Nom latin  : Manilkara zapota
Synonymes  : Achradelpha mammosa, Achras zapota
Famille  : Sapotacées
Origine  : Amérique centrale et nord de l'Amérique du Sud
Période de floraison : un peu tout le temps
Couleur des fleurs  : blanc vert
Type de plante : fruitier, arbre subtropical
Type de végétation : arborée
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 9 à 15 m 

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -3 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : assez tolérant
Acidité du sol  : acide à légèrement alcalin
Humidité du sol  : normal
Utilisation : pot, pleine terre en climat très doux
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, bouture

Généralités

Manikara zapota, le sapotillier est un arbre fruitier subtropical appartenant à la famille des Sapotacées. Il est originaire d’Amérique centrale et du nord de l’Amérique du Sud. Il croît en pourtour des forêts pluvieuses ou en plaine côtière. La sapotille est un fruit comestible et apprécié. L’essence était d’ailleurs très utilisée par les Mayas. Manikara zapota est également cultivé dans de nombreuses autres régions tropicales, parfois même échappé des cultures et invasif.

Description du sapotillier

Manikara zapota est un arbre de longue durée, pouvant s’élever de 9 à 12 m en culture, mais haut jusqu’à 25 m dans sa zone d’origine. Il montre un tronc droit à l’écorce fissurée en motifs rectangulaires, d’un diamètre de 50 cm à maturité, portant un houppier dense aux nombreuses branches horizontales. Son système racinaire est étalé. Le bois du sapotillier est très dur, résistant aux attaques des insectes. 

Ses feuilles persistantes sont alternes, disposées en spirale.   Elles montrent un limbe coriace simple, de forme elliptique à oblongue, plus ou moins acuminé.

Les fleurs peuvent s’épanouir à n’importe quel moment de l’année. Elles sont verdâtres, portées par un pédoncules pubescent brun, et sont formées de 6 sépales encadrant une corolle campanulée à 6 lobes. Les fleurs de Manikara Zapota sont mâles et femelles, autofertiles. Elles sont pollinisées par les insectes.

Les fruits sont ovoïdes ou en forme d’ogive. C’est une baie d’environ 10 cm de large renfermant 1 à 12 grosses graines noires et luisantes. Le fruit est très apprécié, consommé lorsqu’il est bien mûr. Très sucrée, la sapotille dégage une saveur rappelant le miel.

Le sapotillier produit également une sève laiteuse, un latex qui autrefois servait à faire des chewing-gums avant que ceux-ci ne soient faits à base de gomme synthétique.

Quelles sont les conditions de croissance du sapotillier ?

Manikara zapota est un arbre subtropical peu rustique. Mature, il supporte des gelées à -3 °C, mais juvénile, il se montre encore plus sensible au froid ; il peut donc être cultivé en pleine terre dans les régions aux hivers très doux, moyennant quelques protections en hivers les premières années. Il est adapté aux températures sans excès des régions côtières. Il résiste au vent, mais pas aux embruns.

Le sapotillier est également cultivé en conteneur ou en jardin d’hiver. Il supporte toutes sortes de sols, de sablonneux à argileux, acide à un peu basique, du moment que celui-ci soit un peu drainant. Le sapotillier n’aime pas les excès de température, c’est pourquoi il affectionne les climats côtiers. Il apprécie les pluies régulières, mais résiste aux sécheresses. Il a besoin d’une exposition ensoleillée à mi-ombre. Sa croissance est lente, de l’ordre de 30 cm par an et il demande 5 à 8 années de croissance avant de commencer à produire des fruits.

Les plants greffés fructifieront à partir de la 3e année de culture.

Les fruits se consomment très mûrs. S’ils sont encore durs, ils murissent bien dans une enveloppe de papier kraft.

Comment semer le sapotillier ?

Les graines perdent leur capacité de germination en séchant. Elles sont donc semées dès que le fruit est très mûr ; elles germent facilement au chaud et à l’humidité.

Espèces et variétés de Manilkara

  • Manikata hexandra, le bois-de-fer de Ceiland
  • Manikata bidentata,  le balata franc
  • Manilkara kauki, une espèce asiatique
Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire